Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 19:25

Lettre ouverte de  protestation à laquelle la rédaction du présent blogue s'associe pleinement. nous avons nous même protesté auprès du service relations publiques du Stade Français Paris.


10410474 809270652463584 1673886345130537991 n
 

Bernard Antony
Président de l'AGRIF

Le 20 novembre 2014


Lettre ouverte à :

Monsieur Thomas Savare, Président du Stade Français

Et à l’attention de :
Madame Irène Fourny, Directrice des relations extérieures
Monsieur David Taieb, Directeur Marketing et commercial   

                                                                              

Monsieur le président,

Le club que vous présidez fait donc sa publicité pour le match du dimanche 30 novembre sur l’utilisation de ce qu’il y a, vous ne pouvez tout de même l’ignorer, de plus sacré dans leur religion pour les chrétiens, qu’ils soient catholiques, luthériens ou orthodoxes.

De la « pub » donc pour un « sacré dimanche » avec une imitation de ciboire liturgique aux armes de votre club, et des figurations d’hosties répandues autour, l’hostie étant le pain azyme des juifs devenu « corps du Christ » lors de la Cène.

Car les « fils de pub », comme ils se nomment entre eux, ont bien dû, même si vous êtes terriblement ignorant, vous expliquer cela avec les mêmes rires gras que tous les sans-culottes, païens nazis, Jeunes-Turcs, bolchéviques et islamistes qui se succèdent dans l’histoire dans les mêmes mascarades de dérision antichrétienne, de préparation aux abominations des jeux du cirque et autres persécutions.

Sachez, monsieur Savare, que pour ce « sacré dimanche » et les hosties dans leur ciboire, des chrétiens ont été et sont en ce moment même par milliers massacrés, torturés, crucifiés.

Je suis, monsieur, de Castres, grand ami de son magnifique club, le Castres Olympique, ancien directeur dans l’entreprise qui n’a cessé de le soutenir, les laboratoires Pierre Fabre. Et Pierre Fabre, qui fut jusqu’au bout mon ami et un fervent catholique, aurait été atterré par une telle récupération du sacré, déshonorant le rugby.

Je pense aussi à celui que pendant des dizaines d’années, lors des matchs du Tournoi des Cinq Nations, les téléspectateurs pouvaient voir à la télévision, dans sa soutane, mon ami, de Castres aussi, l’abbé Pistre que Roger Couderc appelait « le pape du rugby », aussi bon que quelquefois gentiment coléreux.

M’est avis que de là-haut il vous plaint pour cette pub, m’est avis qu’il prie pour que vous la retiriez, car pour lui aussi elle offense l’honneur de son cher rugby qui n’a que faire d’une telle misérable publicité. Ceux qui, pour beaucoup de fric, vous ont concocté cette propagande d’une « kolossale finesse » sont à la fois grossièrement provocateurs et d’une inventivité nulle.

Car c’est une manie très répandue chez certains bobos « fils de pub » de faire à qui mieux mieux pour tourner en dérision le christianisme et les chrétiens.

Monsieur le Président, l’AGRIF ne vous poursuivra pas devant la justice des hommes. Mais je vous le dis très gravement, que vous vous en moquiez ou non, à la balance du tribunal de Dieu, cette « pub », dont vous êtes consciemment responsable, sera pesée. Croyez-moi, il ne faut pas se moquer de Lui.

Je ne trouve pas, Monsieur le Président, pour conclure cette lettre, la forme de civilité adéquate. 


Bernard Antony

À lire sur le site de l'AGRIF 

Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Société
commenter cet article
8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 22:26

Source "le Salon Beige"  http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/web.html

Dans son ouvrage Crime et Utopie, l'universitaire Frédéric Rouvillois relit le nazisme à travers le prisme de l'utopie de l'homme nouveau. Cela lui permet d'établir d'inquiétantes similitudes avec notre politique contemporaine, qu'il détaille dans un long entretien à Famille chrétienne. Quelques passages :

  • En quoi le nazisme était-il une utopie ?

"Le projet utopique, tel que les nazis le conçoivent, est d’établir une société idéale dans laquelle tout le monde sera heureux en réécrivant l’histoire et en enclenchant un mécanisme de progrès, mais surtout de refaire la nature humaine en bâtissant ce que l’on appelle « l’homme nouveau » dans la rhétorique totalitaire.

Pour construire cet homme nouveau, les nazis vont employer non seulement les méthodes classiques de l’éducation, de la rééducation et du formatage intellectuel, mais aussi celles de l’eugénisme et du darwinisme mis à la mode à partir de la fin du XIXe siècle."

  • Les Lebensborn, l'affaiblissement du mariage et les mères porteuses

"Himmler, [le concepteur des pouponnières dédies à la race aryenne], expliquait par exemple que le mariage chrétien était une des causes du déclin de la civilisation et qu’il fallait donc le remplacer par une polygamie organisée par l’État. Il règne par ailleurs dans ces Lebensborn un égalitarisme totalitaire qui met sur un même niveau toutes les femmes, celles qui sont mariées et celles qui ne le sont pas. Tout le monde s’appelait madame…

Dans le cas allemand, seules les mères génétiquement pures peuvent accoucher et leur enfant est confié à des familles SS qui vont l’élever. C’est la même chose avec les mères porteuses [aujourd'hui], à la différence non négligeable que, dans le cas du nazisme, il s’agit d’une organisation étatique."

  • S'ils avaient pu, les nazis auraient pratiqué la sélection des embryons

"Non seulement les eugénistes nazis de l’époque ne s’en seraient pas privés, mais ils ont regretté de ne pas avoir la capacité de le faire. À défaut, ils ont éliminé les enfants malformés ou handicapés en les euthanasiant."

  • Quel parallèle établir entre le nazisme et notre société ?

"Dans chacun d’eux, il y a une espèce de rationalisation, une "amoralisation", une volonté de rupture avec le passé, avec la tradition et les valeurs chrétiennes. Il y a dans le nazisme de nombreux éléments que l’on retrouve avec effroi dans la politique contemporaine, dans la façon de concevoir les rapports humains, de concevoir le développement. C’est frappant."

  • Est-ce l'Etat français qui organise une société utopique ?

"Une dimension utopique est présente dans la politique contemporaine. On constate une volonté d’arriver à un monde parfaitement égalitaire, où il n’y aurait plus de différences, où tout le monde serait heureux. La démarche utopique autorise ainsi toutes les violences, physiques, mais surtout symboliques. À ce titre, le mariage homosexuel est une violence symbolique faite à la tradition, à la famille, à la société, au nom de l’égalité et de la liberté. De la même façon, la manière dont les programmes scolaires sont conçus constitue aussi une violence faite à la liberté de choix des parents. Cela rejoint l’idée utopique qui considère que l’éducation des générations futures est une chose trop importante pour être laissée aux parents et à la famille.

Toucher à la famille ou à la procréation peut ainsi être considéré comme une entreprise de type utopique, dont la finalité n’a pas de limite dans le temps. D’ailleurs, ce rapport au temps, cette idée qu’un projet s’inscrit dans un temps très long sans retour possible, procède d’une démarche utopique. On avance vers un progrès sur lequel il ne serait pas possible de revenir. Il en va ainsi de la réflexion sur la possibilité ou non de revenir sur la loi Taubira. Le gouvernement et une partie de la droite ont pris acte que la loi était votée, et qu’il n’était plus possible de faire marche arrière en l’abrogeant."

  • Le danger ultime de l'utopie

"Les totalitarismes sont toujours des utopies, et toute utopie, si elle a les moyens de sa réalisation, finit par verser dans le totalitarisme."

Louise Tudy
-------------------------------------------------------------------------------------------------------
NLDR: il y a plus d'un an au moment où déjà commençait ces dénis de démocratie du gouvernement de la Réoublique, nous avions fait sur le présent blogue quelques rapprochements du même type à la suite de nos analyses; le problème est que les français connaissent très mal l'histoire des civilisations, la faute en est d'ailleurs essentiellement aux gouvernements républicains successifs qui ont régulièrement occulté ou travesti des pans entiers de celle-ci afin de détourner l'Histoire de France à leur profit. Mais comme dit le vieux dicton: "La Vérité finit toujours par sortir du puits" et...confondre les menteurs.

Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Société
commenter cet article
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 18:14

publié dans www.vexilla-galliae.fr

 

Publié dans Societé | le samedi 22 février 2014 | par Chantal de Thoury

Depuis plusieurs semaines, je boue littéralement de voir ce gouvernement tenter de faire ingurgiter aux Français cette bouillie infecte et visqueuse pour l’Esprit et le Corps qu'est « la Théorie du Genre », qui paraît-il n’existe pas.

Pendant des siècles, le bon sens populaire a parlé de « garçon manqué pour les filles qui aimaient les jeux dits de garçons, courir dans la lande, grimper aux arbres, se bagarrer ; est-ce pour autant qu’elles étaient des garçons ? NON et je peux d’autant plus l’affirmer que j’étais une de ces filles : j’avais horreur de m'amuser avec les poupées qu’on m’offrait autrement qu’en jouant au chirurgien en leur ouvrant le ventre, en simulant des accidents où elles perdaient leurs bras ou autre, pour pouvoir les recoudre ensuite ! J’aimais démonter les réveils, les remonter étaient une autre histoire.. Bref j’étais une véritable Sophie de la Comtesse de Ségur, plutôt qu’une Camille. Pour les garçons, le terme de fille manquée était légèrement péjoratif, encore que peu utilisé au regard du fait que les garçons restaient dans le gynécée jusqu’à huit ans et que les mamans ne s’en préoccupaient pas. Le passage initiatique masculin venant plus tard vers 12 ans.
Pour mon exemple personnel, mes demandes pour Noël étaient panoplies de médecin, revolvers pour jouer à la cow-girl, ou carquois et flèches pour jouer une indienne en guerre (je finis par obtenir le tout pour mes 10 ans avec un costume de cow-girl : très à la mode maintenant dans les groupes folk-country), à 12 ans déjà, je nourris le désir d’être cartographe, ingénieur en électronique... J'appréciais les sports plutôt physiques mais jamais, malgré ces goûts virils, je n’ai eu, à un seul moment, le désir, l’envie, d’être un garçon. Si j’avais une âme virile, je restais fille puis femme à part entière et rêvais de me marier et d’élever mes enfants ensuite. Les hommes, outre ceux qui étaient répugnants par des regards ou des attitudes équivoques ou simplement des comportements malotrus, ne m’ont jamais dégoûtée et je n’ai jamais eu à « subir » une éducation sexuelle à l’école. Mes parents se sont très bien chargés de m’enseigner ce qu’il fallait savoir au moment opportun à mesure que je grandissais et devenais une jeune fille et ont su m'apprendre le danger de sortir seule dans les endroits à risques.
Dans mon groupe d’amis, j’avais a contrario un camarade masculin à l’âme délicate. Extrêmement agréable de comportement avec tous, artiste et littéraire, il avait beaucoup de succès auprès des filles, il se sentait parfaitement "bien dans ses pompes" et comme moi, il s’est marié ensuite et a eu des enfants ; son couple dure toujours et reste harmonieux.
Pour ma part, j’avais un père délicieux et délicat qui, après la mort de ma mère, s’est remarié et, malgré la délicatesse de son âme, était un homme tout ce qu’il y a de plus homme.
Mon héroïne de jeunesse, qui l’est toujours d'ailleurs, est Sainte Jeanne d’Arc la Pucelle. Ame virile s’il en était avec ses faiblesses intérieures de femme. Et mon héroïne de roman était Vicky de la collection marabout chez Bayard presse, une sorte d’Indiana Jones féminine.

Ce préambule est pour démontrer par mes exemples personnels, que cette « foutue » théorie du genre est une invention sortie de l’esprit de gens désaxés, sans doute enfoncés dès leur jeunesse dans des comportements peccamineux ou en révolte parentale, nul ne peut dire à quel moment un jeune peut tomber dans « le côté obscur » selon l’expression de Georges Lucas, auteur de « la Guerre des étoiles ». Et comme ceux qui se droguent, comme tous ceux qui sortent des rails de sécurité des lois morales du Décalogue, ils ne rêvent que d’une chose, c’est de normaliser leurs attitudes déviantes en « contaminant » leurs voisins.

Nous devons continuellement dénoncer ces attitudes ; ces gens sont des « malades » au bord de la schizophrénie dans l’ordre de leurs comportements sexuels, et malheureusement comme tous les schizophrènes qui par ailleurs sont dotés d’une intelligence très pointue (aucun psychologue ne me démentira sur ce point) ils ont pris les rênes du pouvoir et veulent nous imposer leurs déviances.

Eh bien messieurs du gouvernement (je parle le français, et n’utiliserai pas le « mesdames », je n’en éprouve d'ailleurs aucun sentiment d’infériorité imbécile), nous ne lâcherons jamais le combat contre vous qui choisissez la puissance des ténèbres, nous ne lâcherons pas. Et il est de notre devoir de dénoncer vos comportements, d’éclairer avec charité tous ceux qui se laissent entraîner par vous et de leur rappeler où est la Vérité et que les femmes qui le veulent ont toujours su se tirer d’affaire quand elles ont reçu la plénitude de l’éducation, ce à quoi sur les demandes de Madame de Maintenon avait commencé à s’atteler le Roi en confiant l’éducation des filles aux Ursulines. Quant au peuple, il n’a pas attendu les milieux artisan et commerçant pour savoir d’instinct que, souvent, femme chez elle était patronne. La démocratie avant la révolution donnait aussi les pouvoirs électifs aux femmes puisque dans les communes et provinces des femmes étaient échevins et pouvaient aussi diriger des villes (exemple Jeanne Hachette).  La Royauté comme toujours avait déjà bien initié l’éducation des filles en tenant compte avec bon sens du temps nécessaire pour faire évoluer les mentalités, car il faut toujours du temps au temps quand on travaille dans l’ordre du Bien.

Chantal de Thoury


 

 


Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Société
commenter cet article
6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 19:11

2 articles sur le média royaliste VEXILLA GALLIAE

Le gouvernement a beau jeu de retarder royalement la présentation à l'assemblée nationale de ses projets de lois;
de façon tout à fait indue et illégale et subrepticement, leurs applications sont déjà mises en place dans les écoles et dans la Société par l'introduction dans les bibliothèques scolaires et municipales de multiples ouvrages sur "la théorie du genre" déguisés en petits romans qui rentrent dans l'esprit des enfants en les amenant se considérer finallement de façon hermaphrodite car c'est bien cela le but final qui est visé par ces aprentis sorciers:  amener l'humanité à un hermaphrodisme mental et même s'ils le peuvent par les manipulations génétiques dont il n'est parlé encore qu'à mots couverts à un société humaine hermaphrodite où l'homme se fait Dieu pour transformer sa propre espèce par des manipulations de laboratoire. Nous sommes en fait gouvernés  par des hommes, que nous sommes de plus en plus appelés au regard de leurs actions sur l'ensemble du corps social, à considérer comme des fous dangereux, qui ont finallement la haine de leur propre humanité et retourne cette haine dans une spirale démente contre le corps social tout entier. Les projets du Docteur Menguelé étaient insignifiants au regard des projets qu'on doit qualifier de monstrueux et qu'on veut nous imposer non seulement en France mais dans le Monde entier.
Les Français, endormis par des promesses fallacieuses ont mis à la tête de notre pauvre France, des désaxées handicapés moraux ayant perdu le bon sens.

En ce qui concerne la PMA et la GPA, les nationalisation des enfants nés à l'étranger selon ces ceux critères sont automatiquement effectuées,     des consignes ont été données aux préfectures pour accelerer les dossiers; montrant que le gouvernement se passe carrément de la Loi, pour faire rentrer dans les habitudes ces comportements déviants qui privent les enfants de leur filiation.
Ils nous faut donc tête sur les épaules garder,
car ce que ne savent pas, ces hommes qui gouvernent mais dont ils se doutent et ont peur malgré tout, c'est que c'est de la France, quand ils auront été au plus bas de leurs projets,  que rejaillera le Renouveau, Nous devons donc garder l'ESPERANCE, résister de toutes nos forces et travailler à la RENAISSANCE de notre PAYS. Cette Renaissance partie de chez nous enflammera le Monde, car il est dans la destinée de la France d'être éducatrice des peuples, elle le fut pour le meilleur, elle l'a été pour le pire, elle le sera de nouveau pour le meilleur encore plus beau.
Chantal de Thoury

06 février 2014

Parents, retirez vos enfants de l'école un jour par mois !(1)par Eric Muth

Ce n'est pas une blague, la théorie du genre commence à s'appliquer dans nos écoles dites de la République. Et le mensonge de Vincent Peillon ne fait que confirmer cette triste réalité. Et il faut, comme le suggère Farida Belghoul, inviter les parents à retirer leurs enfants un jour par mois pour protester contre…
06 février 2014

Vincent Peillon, fossoyeur de l’innocencepar Solange Strimon

Tout a commencé avec une rumeur qui a circulé entre parents sur l’enseignement de la « théorie du genre » à l’école. La politique menée par le gouvernement en faveur de la reconnaissance et de la promotion du concept « d’identité de genre » est dans la ligne de mire des parents se sentant responsables de l’avenir…

 

Repost 0
Published by Chantal de Thoury - dans Société
commenter cet article
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 19:08
Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Société
commenter cet article
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 01:00

    Sachant que la mémoire humaine, a part chez ceux qui en ont une exceptionnelle, ne retient habituellement en première lecture que 5% des informations lues; nous avons pris le parti quand il s'agit de se souvenir de faits ou idées ou propositions importantes de les remettre en boucle sur le présent blogue. En ce qui concerne la commémoration du 11 novembre, cet éditorial qui était sur le site les années antérieures nous a paru devoir être redifusé car il présente un intérêt permanent.

          Le 11 novembre commémore l'anniversaire de l'Armistice de 1918 mettant fin à cette guerre de nations contre nations, la plus grande guerre après les boucheries des guerres napoléoniennes qui elles aussi mirent à feu et à sang l'Europe. Cette fois ci, c'est la presque totalité du monde qui par le jeu des alliances entre nations s'enflamma.
Curieusement, la date du 11 novembre fête du St Patron de la France: St Martin des Gaules, fut choisie pour la signature de l'armistice mettant fin à la guerre, on a du mal à penser que
Georges Clemenceau réputé comme libre penseur notoire au bord de l'athéisme, ait voulu faire honneur au Saint, de même en ce qui concerne ses collaborateurs gouvernementaux; on sait en revanche que Foch et Hoche étaient bons chrétiens et récitaient le chapelet tous les jours;
Donc hasard ou volonté humaine, il est cependant réconfortant de penser que le Ciel inspira le jour de la fête du St Patron de la France pour cet évènement,
         

nous rappelant au fil des ans que si la France mérite amplement les chatiments pour ses infidèlités dans ses lois, Dieu ne l'oublie pas et fera ce qu'il faut dans les larmes s'il le faut pour la rappeler à la raison.

Donc, en ce jour du 11 novembre où chacun va prier pour un ou plusieurs membres de sa famille ascendante mort(s) au combat, prions en même temps St Martin de prier Dieu pour nous afin qu'il ouvre les yeux et les oreilles des Français sur leurs comportements sociaux peccamineux et demandent à leurs élus de rétablir les lois de France en conformité avec le décalogue et abandonnent toutes ces lois mortifères et déviées qui entraînent notre pauvre France à sa perte.
Ces prières doivent continuer à se faire insistantes en ces temps où ce gouvernement athé, ont abattu le dernier commandement du décalogue qui tenait encore dans nos lois en institutionalisant toutes les comportements sexuels déviants anti-loi naturelle et en entrainant notre pauvre France dans les dérives de la "culture de mort" par les projets de lois mortifères du corps de de l'âme qu'ils veulent mettre en place: Euthanasie, gender PMA, et la suite dont St Paul disait qu'il est des péchés dont on ne devrait pas avoir à parler entre croyants tellement ils sont horribles et pervers pour l'âme
    Nous souhaitons aussi à tous les policiers de France Bonne fête :

 
Martin, patron des policiers... mais pourquoi ?

Voici quelques éléments de réponse


1- Saint Martin était un soldat actif et religieux. Il a su reconnaître le Christ parmi les plus pauvres. Lors d'une ronde dans la ville d'Amiens où il était en service, il rencontra un misérable que les passants évitaient. Se saisissant de son épée, il partagea sa tunique en deux et donna la moitié de celle-ci au mendiant. (cettemoitié lui appartenait sur ses deniers, l'autre étant propriété de l'Empereur qui payait la moitié des équipements des armées romaines)
2- Alors qu'il se rendait auprès de ses parents restés dans son pays natal en Pannonie (Hongrie), il se trouva devant des malfaiteurs qui voulaient le dépouiller. Face à l'un de ses agresseurs qui avait été désigné pour le tuer, il resta sans peur et engagea le dialogue avec celui-ci.
3- Revenant de visiter des malades, il remarque la maison de ses voisins qui étaient en feu et ses propriétaires qui tentaient d'éteindre l'incendie. Au risque de sa vie, Martin pénétra au milieu du brasier pour s'assurer que personne n'était prisonnière des flammes.
4- Invité à un festin organisé par l'Empereur MAXIME, il n'hésita pas à dire son opposition à la dépravation et à la corruption générale du système politique et social en place.

5- En plein monde païen, il a su évangéliser. Saint Martin a été choisi par la Communauté Chrétienne des Policiers de France le 19 janvier 1993. Il a été reconnu et accepté par la Conférence des évêques de France le 22 mars 1993. Enfin, il a été noté et enregistré sous le N° 00092 comme patron des policiers de France le 26 Avril 1993 par Charles PASQUA, Ministre d'État, Ministre de l'Intérieur.

 source: http://policehumanisme.free.fr/

Repost 0
Published by Chantal de Thoury - dans Société
commenter cet article
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 18:04

"… ne pouvons faire comme Pilate et nous en laver les mains. Nous ne le pouvons. Nous devons participer à la politique car la politique est une des formes les plus hautes de charité chrétienne parce qu’elle cherche le bien commun. Les laïcs chrétiens doivent donc s’engager en politique.

Ce n’est pas facile ; la politique est devenue trop sale. Mais je m’interroge : pourquoi est-ce devenu sale ? Peut-être parce que les chrétiens ne s’y impliquent pas, dans un esprit évangélique. Travailler pour le bien commun est un devoir chrétien, et bien souvent la manière de travailler à cela se fait par la politique."

Tel est le message que nous adresse à tous le Très Saint Père.

Léon XIII en son temps avait fait et manqué un pari. Il avait pensé qu'en poussant les catholiques à jouer le jeu de la république, celle-ci finirait par se christianiser. On a pu voir le résultat. Aujourd'hui, après des mois de combat, une bataille a été perdue. Mais cette défaite, car c'est est une, ne sonne pas la débandade. Les Français par millions se sont réveillés, pour beaucoup cette lutte a réveillé leur foi. D'autres se sont reconnus dans les valeurs de l'Eglise, grâce au courage de ces centaines de milliers de jeunes gens pacifiques qui ont presque tout enduré de la part de forces de l'ordre contraintes d'obéir à des ordre iniques et pour beaucoup illégaux.

La jeune génération est en train de montrer à ses parents quelle est la voie à suivre. Ne pas abandonner, ne rien lâcher, jamais. Ne pas abdiquer devant la légalité, surtout si elle est illégitime. Les socialistes vénèrent la légalité, à leurs yeux, c'est l'alpha et l'oméga de la vie publique. Exit toute considération morale. Ce faisant, ils se mettent au niveau de n'importe quel totalitaire. Il y a quelques décennies, la légalité c'était, par exemple, les lois de Nuremberg, les lois sur la collectivisation forcée. Ça a donné les camps et l'holodomor. Fort heureusement, il y avait des hommes et des femmes pour contester la légitimité de ces lois. Oh bien sûr, nous n'en sommes pas encore là. On se contente juste de gazer, de tabasser, d'interpeller pour les motifs les plus ridicules, de décider de gardes à vue qui ne débouchent que sur des rappels à la loi.

La république française est une dictature soft, honteuse. Pourtant, il n'en faudrait pas beaucoup pour qu'elle aille plus loin. On se rappellera l'intervention de la sénatrice EELV, Esther Benbassa, qui proposait à l'occasion d'un débat de l'émission "C dans l'air" de rééduquer les opposants au mariage homosexuel. Aujourd'hui, nous apprenons que la garde à vue des Hommen qui se sont livrés à un "happening" lors de la finale du tournoi de Roland Garros voient leur garde à vue prolongée de 24 heures, comme s'ils étaient de dangereux terroristes. Il y a peu on perquisitionnait les appartements d'officiers de l'armée au prétexte qu'ils sont catholiques et que leurs enfants participent au mouvement des Veilleurs.

La politique républicaine est sale. Ce n'est pas nouveau. La recherche du Bien Commun n'intéresse pas les partis qui se préoccupent uniquement de soigner leurs clientèles, aux dépens des autres, pour assurer sièges, prébendes et pourquoi pas le jackpot : l'accès à la magistrature suprême d'un des leurs. Mais la donne est en train de changer, les chrétiens ne veulent plus s'en laisser compter. Depuis trop longtemps ils ont accepté de se faire railler, de se faire humilier, de se faire cracher dessus. La loi Taubira aura été le camouflet de trop. Nous assistons au réveil d'un géant depuis trop longtemps endormi et le pouvoir en place n'aime pas cela.

A nous de continuer, de ne rien lâcher.

Jamais.

Il est temps que la Cité renoue avec ses valeurs.

Pascal Cambon

Repost 0
Published by Pascal Cambon - dans Société
commenter cet article
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 17:25

Publié dans Editoriaux | le dimanche 23 juin 2013 | par Charles de Bourbon-Parme pour Vexilla Galliae

L'armée est encore la grande oubliée de la vie médiatique française. De temps à autre, elle fait la une des journaux. Qu'il y ait des dissolutions de régiments ou des morts dans un pays lointain… Parfois, on ne parle même plus que d'elle, avant qu'elle ne retrouve le silence sépulcral des casernes. Dans l'indifférence, l'Etat la grignote, l’affaiblit et nous rend sans défense.

Le livre blanc a été l'occasion de présenter l'état général des forces françaises. Mais tous les chiffres sont faux (encore une farce) ! Le nombre de chars est une projection, celui des sous-marins ne mentionne pas que la plupart sont en bout de course et que rien n'est prévu pour les remplacer, celui des avions et des hélicoptères ne tient pas compte de l'état réel des appareils, etc. Jusqu'à l’estimation des effectifs pour la réserve, qui ne manque pas de faire sourire.

Tout cela n'aurait de conséquences que pour nous, si nous pratiquions le splendide isolement diplomatique. Or, il me semble bien que la France a des alliés, dont la plupart est sur le continent européen. Et eux aussi désarment. C'est l'incompréhension majeure de l'Europe de la défense. Il n’y a pas de plan commun, les Etats ont détruit chaque année un peu plus leur capacité de défense, pensant s'appuyer sur les autres, notamment la France et le Royaume-Uni. Notre voisin insulaire, comme nous, réduit au minimum ses moyens militaires, en s'appuyant sur l'OTAN.

S’appuyer sur l’OTAN est un cruel aveuglement, qui pourrait bien se retourner contre nous. En effet, cette pratique dangereuse est étayée par le principe de solidarité entre les alliés, qui normalement conduit les uns à soutenir les autres dans ses équipées diplomatiques et militaires, comme cela était le cas avant la premiere guerre mondiale. Mais ces pratiques sont bien differentes aujourd'hui. La solidarité entre les nations n'est plus qu'un vain mot. Non seulement la France n'est pas soutenue par ses alliés dans ses opérations de rétablissement de la paix en Afrique, mais elle-même ne vient en aide à ses alliés que selon ce qui l'arrange. Ainsi, nous sommes seuls au Mali, comme les Britanniques étaient seuls au Sierra Leone. L'exemple vient de loin. En 1956, à Suez, contre toute attente, au lieu de nous venir en aide, nos alliés les Américains ne nous ont pas soutenus, par anticolonialisme.

La fourberie, en diplomatie comme dans les relations humaines, n'est jamais payante à long terme. Les Américains durent faire face à des Etats arabes favorables à l'URSS, après avoir eux-mêmes contribué à nous chasser de la région. Aujourd'hui, il suffirait de bien peu pour que l'Europe désarmée se trouve seule face à ses ennemis, alors que l'OTAN ne sert que des objectifs de défense en rapport avec les intérêts des Etats-Unis. S'il prenait l'envie à l'Argentine de recommencer les Malouines, le Royaume-Uni ne pourrait faire valoir ses droits. Et qui le soutiendrait ? Pas nous en tout cas ! De même, si le Brésil voulait entrer en Guyane pour régler leur compte aux trafiquants qui œuvrent dans la jungle, nous ne pourrions rien faire, et les Américains en seraient trop heureux.

Il serait temps que l'Europe prenne conscience des conséquences de sa politique de désarmement, et que les Etats renouent entre eux la chaîne de solidarité qui leur donnera cette merveilleuse liberté qu’est l’indépendance.

Charles

Repost 0
Published by Prince Charles de Bourbon Parme - dans Société
commenter cet article
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 19:09

L'ALLIANCE ROYALE FAIT SIENNE Cette réflexion juste et raisonnée de Robert Redeker dans le journal "Le Figaro" du 3 juin dernier


L’adoption du mariage homosexuel, l’introduction à l’école de la théorie des genres, qui devient une sorte de pensée officielle et obligatoire, le projet d’accorder le droit de vote aux étrangers, la palme d’or accordée par le jury du Festival de Cannes à un film qui, divine surprise, réunit la chance d’avoir été réalisé par un Maghrébin et de raconter une histoire d’amour homosexuelle, ne sont pas des événements disjoints. Solidaires, ils entretiennent entre eux un lien de constellation. Une même conception de l’homme autant qu’une même conception de l’avenir de la société les relie.

Un impératif commun, plus ou moins explicite, dirige ces événements : il faut remplacer l’homme, tel que nous le connaissons depuis la nuit des temps, par autre chose. Comme pour le mariage, le mot sera conservé, mais pas ce qu’il désigne. Ainsi le mariage a changé de sens en devenant le mariage pour tous. Ainsi homme et femme sont des mots qui ne veulent plus dire du tout la même chose postérieurement au triomphe de la théorie des genres qu’antérieurement.

Quant à l’extension du droit de vote aux étrangers, il substitue une entité nouvelle au citoyen et à la nation, même s’il ne modifie pas les mots. Cet homme nouveau, que le gauchisme culturel veut substituer à l’homme tel qu’il existe, c’est l’homme sans héritage. Il n’est pas un héritier. Il est même, pour emprunter un vocable à Renaud Camus, un inhéritier. Non seulement l’accès à l’héritage des siècles - qu’il s’appelle la langue, la culture, la nation - lui est barré, mais il est psychiquement programmé pour refuser cet héritage autant qu’il est éduqué, ou inéduqué, pour pouvoir s’en passer. N’héritant pas du passé, ni n’en recevant le legs en héritage, il ne se sent débiteur d’aucune dette envers lui. Il ne doit rien à la patrie, rien à la nation et à son histoire. Il ne doit rien à de Gaulle, rien à Jeanne d’Arc. On le veut radicalement neuf. Il se croit tel.

Jusqu’ici exista un individualisme spatial et sociologique : l’individu séparé des autres hommes. Voici qu’apparaît un individualisme temporel et historique : l’individu entièrement plongé dans le présent, sans racines dans le passé, séparé de l’histoire. Le type d’homme engendré par cette constellation de réformes sociétales sera un homme qui se vivra, se sentira et se pensera, comme existant par génération spontanée.
Venue d’Aristote, défendue au XIXe siècle par Liebig et combattue par Pasteur, la théorie de la génération spontanée soutenait que des êtres vivants, par exemple des souris, pouvaient naître sans parents, sans pères ni mères, du seul fait de l’animation de la matière par la forme (l’idée). La comparaison avec nos réformes sociétales vaut. L’idée, la forme, c’est bien entendu le genre. C’est aussi la volonté de deux époux d’un même sexe, pardon d’un même genre, d’élever un enfant qui n’aurait ni père ni mère, seulement des parents numérotés un et deux. Le grand combat contre la nature conduit par les propagandistes de la théorie du genre, socle philosophique du mariage pour tous, ramène dans l’actualité une variété de la théorie de la génération spontanée.
Une condition est exigée pour la réussite de ce projet anthropologique et politique : que les hommes
.....suite:   ici.....
 
Repost 0
Published by Alliance Royale Site National - dans Société
commenter cet article
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 19:01

Publié dans Societé | le mercredi 12 juin 2013 | par Roman Ungern dans VEXILLA GALLIAE

On me pardonnera, j'espère, l'hilarité nerveuse qui m'a pris en voyant peu à peu le gouvernement s'acheminer vers la réforme des retraites.

En effet il n'y a rien de drôle dans ces questions.

La France fonctionne sur un système Bismarckien, et la volonté de Bismarck en fixant ce système de retraite était de n'avoir jamais à verser la dite pension.

Soyons pragmatique : les retraités sont des bouches à nourrir bien peu utiles.

Oh, bien sûr, ils consomment et par là contribuent à la croissance économique, mais à une époque d'économie mondialisée où les produits ne sont plus nécessairement fabriqués en France, on comprend bien que leur consommation n'a que peu d'utilité pour la croissance de notre Pays, une grande part de cet argent s'en va en Chine, ou dans d'autres contrées.

Et ils ne produisent pas de richesses : ils vivent sur la richesse des autres.

Dans ce contexte, compte tenu aussi de l'allongement de la durée de vie, et surtout de la durée de vie en bonne santé, est-ce bien raisonnable de se priver d'une population pourtant expérimentée ?
Le problème étant que plus on recule l'âge de la retraite, plus le chômage augmente. C'est ce qui pousse les gouvernements successifs à ne pas trop changer cet âge de départ à la retraite.

La difficulté économique de la France ne réside pas dans l'âge de départ à la retraite, qui engendre des crispations permettant aux syndicats de justifier leur existence, mais dans notre abandon total des théories mercantilistes. Ironie de l'Histoire, c'est Colbert qui les a développées en France !

Nous ne drainons aucuns capitaux étrangers, à cause de notre fiscalité désavantageuse, qui compense largement (dans le mauvais sens) la qualité de notre main d'œuvre. Nos exportations sont ridiculement faibles car le prix de la dite main d'œuvre et les barrières douanières (plus ou moins assumées) des autres pays dans le monde (notamment la Chine) cassent complètement la compétitivité.

Si on réforme les retraites maintenant, sans avoir baissé la fiscalité, sans avoir diminué le coup du travail ou relancé des barrières douanières, le recul de l'âge de la retraite ne permettra qu'une chose : l'augmentation du chômage et notamment chez les jeunes (les primo demandeurs d'emploi, comme on dit dans le jargon).

C'est pour cette raison que notre président, après son voyage en Chine, où il appelait de ses vœux la suppression de certains tarifs douaniers, a fait un voyage au Japon, demandant aussi la suppression de certaines barrières douanières, sur l'agriculture notamment.

La volonté de l'Elysée est de doper les exportations Françaises pour relancer la croissance.

Mais sans un « juste protectionnisme », sans un abaissement massif de la fiscalité sur les entreprises, ces accords internationaux ne serviront à rien.

Alors pourquoi une réforme des retraites ?

Est-ce une stratégie visant à se ménager l'opinion de droite, fortement éprouvée dernièrement sur les sujets sociétaux ? C'est bien possible.

Il s'agit de ne pas se laisser berner : cette réforme est une bonne idée (même si trop faible) qui arrive au mauvais moment.

Or en politique, il faut au contraire faire les bons choix au bon moment.

Pas sûr que le cerveau atrophié d'un socialiste, en quête constante de reconnaissance médiatique, ait compris cette maxime.

Roman Ungern

Repost 0
Published by Roman Ungern - dans Société
commenter cet article
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 11:17

Publié dans Idées | le mercredi 22 mai 2013 | par Olivier Tournafond sur VEXILLA GALLIAE

De nos jours, la France semble vivre à l’heure de l’absurde. Comme écrit le président de CIVITAS Alain Escada, et on lui donne complètement raison, on assiste à « la légalisation de ce qu'on appelle pudiquement la procréation médicalement assistée, puis la gestation pour autrui, qui consiste en réalité à louer les ventres des femmes et à pratiquer la marchandisation de l'être humain pour permettre à des duos homosexuels, par définition stériles, de pouvoir acheter des enfants et de s'en prétendre les parents ».

Suite à la tristement célèbre loi Taubira, les fonctionnaires viennent d’élaborer, pour le soumettre à l’Assemblée Nationale, un "Programme d'action gouvernemental contre les violences et les discriminations commises à raison de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre". Si ledit programme est appliqué à la lettre, la France tournerait à l’Hôpital Sainte-Anne, à l’asile d’aliéné. Pour comprendre tous les tenants et les aboutissants, nous avons fait appel aux compétences d’Olivier Tournafond, professeur de droit à Paris, bien connu pour ses activités au nom des valeurs éternelles d’une France historique et catholique.

VDLR. M.Tournafond, pourriez-vous nous expliciter ce nouveau texte sorti du creuset de l’administration française. Les enfants doivent-ils maintenant apprendre dès le berceau la différence entre un homosexuel et hétérosexuel ? Et qu’est-ce en fait que la théorie du gender ?

Olivier Tournafond. La théorie du gender n’est pas un canular que j’aurais inventé ; et pourtant je crois qu’elle dépasse l’entendement. C’est une théorie qui a été longuement concoctée dans les années 70 dans les milieux gauchistes et féministes. Selon cette théorie, les différences sexuelles ne seraient pas le résultat d’une réalité biologique et physiologique mais constitueraient seulement des préjugés sociaux qu’il faudrait éradiquer au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes. Evidemment, elle contredit la perception naturelle que nous avons tous des hommes et des femmes, ainsi que toutes les observations scientifiques des biologistes, car la différence sexuée touche tout le règne animal. Mais les groupes de pression ont accompli un travail de sape très important depuis maintenant une trentaine d’années. Et dans le régime oligarchique qui est le nôtre et qui porte le nom de « démocratie parlementaire » on sait que les groupes de pression peuvent avoir une influence considérable sur le législateur. Passant outre l’avis des gens sérieux et aussi de la majorité des citoyens, celui-ci a fini par prêter l’oreille à cette théorie pour le moins farfelue. Et elle est effectivement sur le point de devoir être enseignée notamment en France, dans les établissements scolaires, dans les tribunaux, paraît-il, bref, dans un certain nombre d’établissements publics avec en plus des sanctions pénales à la clé pour ceux qui seraient réfractaires… C’est un peu comme si on obligeait les gens à croire que la Terre est plate sous peine des sanctions pénales ! Et encore cette dernière théorie aurait-elle encore l’excuse de l’apparence, ce qui n’est même pas le cas de la théorie du « gender ».

J’y vois forcément une nouvelle forme d’obscurantisme. Il serait peut-être intéressant de se pencher sur les causes de ce trouble mental collectif.

VDLR. Nous avons décortiqué le soi-disant programme d’action et nous avons relevé la phrase suivante : « Le fait de conseiller à un homosexuel de se corriger sera considéré comme une attitude sectaire ». Sauriez-vous nous éclairer là-dessus ?

Olivier Tournafond. Cela relève plus du « droit-fiction » que de ce qu’il est convenu d’appeler « le droit positif ». En effet dans l’état actuel des choses, conseiller à un homosexuel de retrouver une attirance hétérosexuelle ne peut pas être poursuivi devant les tribunaux. Mais on peut imaginer qu’une législation à caractère totalitaire intervienne et c’est sans doute ce à quoi certains travaillent d’arrache pied.

Déjà, il existe un certain nombre de précédents inquiétants : par exemple le simple fait de critiquer certaines minorités est passible de sanctions pénales. Rappelez-vous le député Vanneste qui, pour avoir dit que le mode de vie homosexuel, était selon lui « inférieur » au mode de vie hétérosexuel parce qu’il ne permettait pas de produire d’enfants, a été poursuivi pendant de très nombreuses années devant les juridictions répressives. Vanneste a finalement été complètement blanchi par la Chambre Criminelle de la Cour de Cassation, mais après de très longues années de procédure. On sait bien maintenant que l’on ne peut plus parler ouvertement de certaines choses en France parce qu’il y a des lois qui instituent des délits d’opinion.

VDLR. Vous êtes aussi un fervent défenseur de la culture historique de la France aussi bien que de sa religion. Or le projet de loi Taubira implique que « les nouveaux immigrés se déclarant homosexuels et discriminés pour cette raison dans leur pays d'origine pourront s'établir en France ». Donc la France deviendra un déversoir de tout ce beau monde, c’est bien cela je présume ?

Olivier Tournafond. Là aussi on pousse le raisonnement à ses conséquences ultimes. Mais l’expérience politique a démontré que les conséquences ultimes arrivaient malheureusement... Pour citer des exemples tirés du passé, on peut évoquer les programmes ahurissants de Lénine et d’Hitler que personne au départ ne prenait aux sérieux. A chaque fois il n’était pas évident que ces idéologues iraient jusqu’au bout de leur logique infernale. On haussait les épaules… Mais finalement ils les mirent bel et bien en application ces programmes ! Et d’autant plus facilement que personne n’y croyait… Et la farce sinistre se traduisit par des millions de morts et la dévastation de la Civilisation europénne !

On peut donc être légitimement échaudé par tous ces précédents et éprouver une inquiétude légitime devant les projets à la fois loufoques et sinistres de certains ministres en mal de reconnaissance. Avec la pression des lobbies et l’ambition politique tout est possible… On peut donc en effet dès maintenant extrapoler un certain nombre de conséquences de ce projet de loi, qui d’ailleurs sont déjà partiellement en application, parce qu’il y a, je crois déjà à l’heure actuelle, la possibilité de demander l’asile homosexuel... Je dois vérifier les textes mais je crois que cela existe.

Quoi qu’il en soit, vous avez vu juste, beaucoup de gens de tendance homosexuelle pourront être tentés de venir pour profiter des avantages d’une société, en outre particulièrement généreuse en matière de redistribution et de prestation sociale ! Et ce sera d’autant plus tentant que beaucoup de pays du Moyen Orient, d’Amérique Latine et même d’Europe comme la Russie ont des législations défavorables à l’homosexualité comme à d’autres variantes sexuelles discutables.

Je ne cherche pas à porter un jugement moral, car on sait que la sexualité est un univers tout à fait à part qui relève de la vie privée de chacun et de la liberté individuelle. Mais au fond, justement ce que veulent les oligarques qui dirigent la France, c’est aller bien au-delà de cette liberté de la vie privée qui est désormais acquise et imposer ces variantes sexuelles comme de nouveaux modèles sociaux à part entière. Autrement dit, alors que les gens peuvent avoir la vie sexuelle qui leur convient, dans l’indifférence générale et sans être le moins du monde persécutés, on veut maintenant inverser les valeurs et prôner ces phantasmes sexuels comme de nouveaux modèles sociaux dignes d’être défendus par le droit et dans le monde entier. C’est tout simplement grotesque !

C’est comme si je vous disais que désormais les adeptes de sado-masochisme pourront avoir leurs propres mariages, leurs propres institutions, leur reconnaissance sociale et qu’ils pourront recevoir l’asile s’ils sont persécutés dans certains pays. Encore une fois, je ne m’inquiète guère des pratiques sado-masochistes, qu’elles soient « soft » ou « hard », car elles relèvent de fantasmes sexuels qui touchent à la vie intime et peuvent même servir de soupape de sûreté. Mais cette facette de la vie privée ne doit pas être consacrée comme un modèle social à imiter. Bref, mon inquiétude est provoquée par ce désir de transformation d’un fantasme en modèle social universel. Là réside le mal à mon avis, et non pas tant dans les pratiques elles-mêmes. Il est dans la confusion des genres ; dans l’amalgame de la vie sociale et de la vie intime ; dans la perte de toutes les valeurs collectives.

VDLR. La France ne frôle plus le désastre. Elle plonge dans les profondeurs abyssales de l’irrationnel idéologique en renonçant à la dignité des sexes, à la dualité de la nature humaine, à son histoire, à sa religion, aux principes de la diplomatie internationale, comme l’intangibilité des frontières. Le pays qui a été le phare de l’humanité ne dépérit même plus. Il pourrit maintenant, en contaminant les pays en voie de développement. Comment peut-on enseigner le respect de la culture française quand le pays entier devient une référence inversée, un cas complètement à part ! Et comble du fanatisme politique, la sénatrice Rossignol a déclaré récemment à la télévision : « Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents, ils appartiennent à l’Etat ». Le Führer doit applaudir dans l’eau-delà, car le projet n’est pas seulement totalitaire mais devient carrément hitlérien. On y refuse à un être humain jusqu’au droit d’être Européen, Chrétien et Parent…

Pauvre France !

Alexandre Artamonov, La Voix de la Russie 

NDLR en rappel:
Olivier Tournafond est professeur de Droit, Maître de Conférence à la Faculté de droit (Paris-Est Créteil)

Repost 0
Published by Alexandre Artamonov, La Voix de la Russie - dans Société
commenter cet article
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 18:26

marianne

photo

 merci à Démocratie Royale et à Boulevard Voltaire de nous avoir signalé ce "coup de gueule" de Jean Sevilla toujours fidèle à lui-même dans ses prises de position de bon sens, position qu'en tant que Royalistes et chouans de coeur nous nous empressons de relayer


Une remarque préalable : les Manifs pour tous, je les ai toutes faites, et ma famille de colleurs, tracteurs et veilleurs également. Par conséquent, qu’on ne me fasse pas le procès du grincheux qui boude dans son coin. Mais d’être opposé à la légalisation du mariage homosexuel ne m’a pas fait perdre la mémoire.

Or, je trouve bien curieux que, dans toutes ces manifs si sympathiques, des kyrielles de jeunes filles s’affublent d’un bonnet phrygien. J’ai bien compris l’idée que les organisateurs veulent traduire en les déguisant ainsi : l’heure est à la défense de la liberté contre la dictature. Mais précisément, parce que je sais un peu d’histoire de France, je m’autorise à souligner que le symbole est mal choisi. Car pour ce qui est du combat de la liberté contre la dictature, ce n’est vraiment pas du côté de la Révolution française qu’il faut chercher.
Jean
Sévillia

 

 

Journaliste et essayiste.


Rédacteur en chef adjoint au Figaro Magazine, membre du comité scientifique du Figaro Histoire, et auteur de biographies et d’essais historiques.

Le bonnet phrygien, devenu l’emblème du mouvement révolutionnaire en 1790, s’impose fin 1792, son usage culminant jusqu’à la réaction thermidorienne de 1794. C’est-à-dire que ce couvre-chef incarne peu ou prou la Terreur et même la Grande Terreur, qui est sans doute un des moments les plus tragiques de notre histoire.

Quand je vois un bonnet phrygien, je pense donc à la princesse de Lamballe, assassinée pour crime d’amitié avec Marie-Antoinette, et dont le corps nu, décapité au couteau de boucher, a été promené dans Paris, la vue de son intimité soigneusement exposée suscitant des propos égrillards de la part de délicats militants de la Liberté.

Quand je vois un bonnet phrygien, je pense à ces prêtres et à ces religieuses que Carrier, à Nantes, déshabillait et liait nus, l’un à l’autre, l’un face contre l’autre pour être précis, sexe contre sexe, avant de les noyer dans la Loire. Ce charmant adepte de l’Égalité appelait cela un « mariage républicain ». Parenthèse : détourner la symbolique du mariage n’est donc pas nouveau…

Quand je vois un bonnet phrygien, je pense à ce curé vendéen à qui des soldats, sans doute partisans de la Fraternité, avaient tranché les deux mains avant de répandre dans l’auge à cochons le contenu du tabernacle de son église. Ce martyr a été retrouvé accroupi devant l’auge, les deux avant-bras collés contre terre afin de tenter d’arrêter l’hémorragie, et lapant dans l’auge, s’efforçant de disputer aux cochons les hosties consacrées.

Je ne cherche pas ici à ranimer de vieilles querelles idéologiques, et je sais que le succès de la Manif pour tous repose sur sa diversité et l’acceptation de cette diversité. Mais quand même. Jolies jeunes filles de 2013 qui vous promenez avec un bonnet phrygien, pensez aux crimes de 1793 : mettez-vous autre chose sur la tête. Je vous assure que vous n’en serez que plus belles.

Jean Sévillia, le 22 avril 2013
Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Société
commenter cet article
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 11:43
Clermont-Ferrand :  RDV devant la Préfecture du Puy de Dôme boulevard Desaix à 18h30
Dijon : manifestation devant la préfecture à 18h30
Montluçon : apéro pour tous à 18h30 devant la sous-préfecture. Si le gouvernement croit en avoir fini, il faut qu'il sache que nous n'en sommes qu'à l'apéritif !

Moulins
 : Apéro pour Tous à 18h30 devant la préfecture, cours Anatole France. Amenez vos boissons  vos gobelets, vos tables de jardins et vos  transats! N'oubliez pas vos drapeaux et de quoi faire du bruit!

Orléans
 : apéro pour tous devant la préfecture à 19h30 (ou à s'en approcher au plus près, les abords étant fermés)
Note de  Chantal de Thoury - déléguée de Bourgogne pour l'Alliance Royale
Que chacun examine sérieusement et avec discernement,  son devoir d’état professionnel et privé de la journée et prenne en toute intelligence et conscience et en priant Dieu de l’éclairer,   la décision d’aller ou de ne pas aller en fonction de son devoir d’état réel du moment,  se joindre à la Manifestation la plus proche.

A mesure que les jours passeront, ce seront des choix à faire régulièrement selon ce que Dieu nous demandera, il nous faudra donc faire attention à bien faire  le Discernement des Esprits.

bon courage dans votre méditation rapide de « discernement de ce que vous devez faire » aujourd’hui, au regard de votre devoir d’état réel et de discerner la Volonté du Ciel  à votre endroit. Pour certains ce sera d’aller se joindre aux manifestations, pour d’autres ce sera de rester accomplir ses tâches habituelles ; les deux sont honorables et rendent gloire à Dieu.

En revanche nous avons tous où que nous soyons cet après midi ou ce soir et continuellement l'obligation de continuer à prier en accomplissant le mieux que nous pouvons le cevoir d'état particulier qui nous est propre à chaque instant sans nous laisser égarer par des "tentations sous apparence de Bien"

On ne lâche rien.........................et on entame la reconquête contre toutes ces lois mauvaises du gouvernement qui vont à l'encontre des lois naturelles qui régissent l'humanité.
 
Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Société
commenter cet article
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 15:19

 Le programme des mobilisations organisées par CIVITAS devant le Sénat est le suivant :

- Les jeudi 4 et vendredi 5 avril, rdv devant le Sénat, place Pierre Dux / Square Francis Poulenc (face entrée principale du Sénat), dès 19h. Manifestations statiques. Discours suivi de la récitation du chapelet.
- Les samedi 6 et dimanche 7 avril, rdv Place Paul Claudel (devant Théâtre de l'Odéon) à 15h. Nous marcherons tout autour du Sénat.
Le samedi 6 avril fera office de rendez-vous national. Des cars s'organisent de province.
Discours suivi d'un chemin de croix autour du Sénat.

CIVITAS organisera de tels rassemblements tant que le Sénat discutera de ce projet de loi. Les autres rendez-vous seront communiqués le 7 avril en fonction du calendrier sénatorial.

 

ninirosaire.png

Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Société
commenter cet article
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 21:27

La Manif pour tous continue !

En l'absence de tout arrêté préfectoral d'interdiction, la manifestation du 24 mars est autorisée !

Liberté de conscience ! Egalité devant la naissance ! Fraternité dans la croissance !

 

Paris, le 15 mars 2013

 

URGENT - Communiqué de presse

 

En l’absence de tout arrêté préfectoral d’interdiction, 


la Manif pour Tous prévue le 24 mars


est autorisée.

 

Contrairement à ce qu’a titré la presse, la Préfecture de Police ne l’a pas interdite.

Comme prévu, les citoyens défileront dans un cadre républicain,

respectueux de la légalité et des institutions,

mais fermement déterminés à défendre leur droit d’expression par la manifestation, 

qui est une liberté fondamentale.

 

ON NE LÂCHE RIEN !

TOUS À PARIS  LE 24 MARS,

 

et LA LOI TAUBIRA NE PASSERA PAS !

Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Société
commenter cet article
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 13:12

Plus de 170 juristes universitaires, professeurs et maîtres de conférences des Universités françaises de droit privé, de droit public et historiens du droit, ont adressé vendredi une lettre ouverte à toutes les sénatrices et tous les sénateurs de la République française afin de les alerter sur les conséquences réelles pour les enfants du projet de loi sur le mariage des personnes de même sexe. Extraits :

"La filiation, qui découle de l’acte de naissance, indique à chacun de qui il est , que ce soit de façon biologique ou symbolique comme en cas d’adoption. Or, un enfant ne peut être issu de deux personnes de même sexe, même de façon symbolique : l’enfant adopté par deux hommes ou deux femmes sera doté d’éducateurs, d’adultes référents, mais en réalité deux fois privé de parents : une première fois par la vie, une seconde fois par la loi !

Quant à l’adoption de l’enfant du conjoint de même sexe, elle n’est possible que parce que l’enfant a été conçu pour être adoptable : sa mère s’est fait inséminer en Belgique par un inconnu afin d’éviter le père, pour qu’il puisse être adopté par une deuxième femme. Le père a cherché une mère porteuse en Inde, pour ne pas s’encombrer d’une mère, et que l’enfant puisse être adopté par un deuxième homme.

Le projet de loi organise donc un marché des enfants, car il le suppose et le cautionne. En l’état, ce texte invite à aller fabriquer les enfants à l’étranger, en attendant de dénoncer l’injustice de la sélection par l’argent pour organiser le marché des enfants en France, ce qui sera de toute façon imposé par la Cour européenne des droits de l’homme dès que le mariage sera voté.

Ce texte doit donc être retiré car les enfants ne sont ni des objets pour satisfaire un désir, ni des médicaments pour soulager une souffrance.

Posted: 15 Mar 2013 01:11 PM PDT : SALON BEIGE

 

Les juristes, qui ont vocation à veiller au respect des libertés individuelles et à la protection par le droit des personnes les plus vulnérables, ne peuvent que demander aux sénateurs de protéger les femmes et les enfants contre un texte qui, sous couvert de bonnes intentions, se révèle celui de l’esclavage moderne des femmes et de la nouvelle traite des enfants !"

Avec ce courrier, les sénateurs ont reçu un ouvrage de réflexions et d’analyses juridiques intitulé « Mariage des personnes de même sexe. La controverse juridique », d’Aude Mirkovic, maître de conférences en droit privé et Anne-Marie Le Pourhiet, professeur de droit public. Cet ouvrage expose l’imbroglio juridique inextricable dans lequel le projet de loi envisage de plonger la filiation.

Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Société
commenter cet article
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 12:14

L'Alliance royale remercie le Pape émérite Benoit XVI de l'immense pas qu'il a fait faire à l'Eglise pour une meilleure compréhension et adhésion à la foi, et pour de meilleures relations entre chrétiens. Face au relativisme, il a défendu le rôle de la foi – sans opposition avec la raison – dans le développement des valeurs de la civilisation européenne. Son encyclique Caritas in veritate nous donne un enseignement précieux sur les questions économiques et sociales actuelles liées au développement de l’humanité.
L'Alliance royale se réjouit de l’élection de Sa Sainteté François comme Pape, confiante dans toutes les décisions qu'il prendra pour le bien de l'Eglise et l'unité des chrétiens ; elle invite ceux de ses membres qui sont croyants à prier pour lui obtenir l'aide de Dieu dans ses hautes missions. L’attention qu’il porte aux plus pauvres et au plus petits rejoint les préoccupations sociales de notre parti.

 

N.B. L'Alliance royale n’est pas un mouvement confessionnel mais, consciente de l’importance des racines chrétiennes de l’Europe, elle sait que l’Eglise catholique conserve un rôle moral essentiel pour.......suite sur Alliance Royale

Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Société
commenter cet article
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 18:32

source: le Salon Beige

Général Delaunay : une nouvelle guerre civile est commencée en France 

Posted: 11 Mar 2013 03:00 PM PDT

JdTrès longue et édifiante tribune de l'ancien chef d'état-major de l'armée de terre qui écrit toujours pour la société qu'il a fondée. Il nous laisse cette remarquable analyse (téléchargeable ici en pdf) qui permet d'avancer dans la compréhension de nos adversaires et des batailles qu'ils mènent (ici le "mariage pour tous") : 

" De la St Barthélémy à la Vendée et à la Commune, les guerres civiles ont laissé en France un horrible souvenir tant les haines s’y sont déchaînées entraînant massacres et destructions. 
 Celle qui se déroule sous nos yeux n’est apparemment pas sanglante mais elle fait et fera beaucoup de mal, d’autant plus qu’elle divise un peuple déjà affaibli moralement et vulnérable. 

Cette nouvelle guerre civile est une guerre d’idées. 
Elle vise nos cœurs et nos cerveaux, sa composante majeure est psychologique. Les médias y jouent un rôle essentiel. Nos adversaires utilisent à leur manière certains des procédés mis au point par les experts ès conquête des foules. De Lénine à Mao, Ho Chi Minh et Castro, ceux-là ont su chacun, à partir d’une minorité réduite mais active, imposer leur vision du monde à leur peuple fragilisé. Ils y ont réussi, en utilisant à la fois l’intimidation et la propagandedu type matraquage permanent. 
Moins connu mais plus subtil, du fond de sa prison, Gramsci voulait au contraire changer la société en modifiant peu à peu et insensiblement les repères culturels des gens. 

Ce que nous subissons, derrière la fumée de la référence affectée à la démocratie et aux droits de l’homme, c’est la combinaison des deux stratégies. 

Sous l’effet de l’accélération du progrès technique (de la pilule à Internet) et du matérialisme consécutif, des habitudes nouvelles avaient été prises, les mœurs avaient changé - depuis 1968 notamment - et des concepts nouveaux avaient vu le jour pour justifier cette évolution. 

Mais depuis un an, notre pays est entré dans une ère nouvelle. Parvenu au pouvoir, le « camp du progrès » (autoproclamé) dispose des moyens d’agir à tous les échelons et il exploite à fond l’orientation idéologique des médias et le soutien de beaucoup d’intellectuels. 

Du coup, il s’arroge le droit non seulement d’accréditer les changements de mentalité précédents (déplorables, selon nous) mais encore de les dépasser en affichant officiellement sa volonté de changer la société, de transformer la civilisation. 
Il l’a clairement exprimé lors de la préparation de la loi dite « le mariage pour tous », et mis en œuvre à cette occasion des procédés qui s’inspirent de ceux des régimes totalitaires. 
C’est très inquiétant pour la démocratie et, à nos yeux, inacceptable. 

En face, l’opposition, complexée, voire honteuse, incertaine quant à ses valeurs, et divisée de surcroît, mène un combat défensif qui minimise la réalité et l’enjeu de cette nouvelle guerre civile. 

Entre les deux, le marais est d’habitude partagé entre la méconnaissance des problèmes, l’indifférence à leur égard, l’attentisme, l’indignation et l’impression d’être désarmé pour agir. 

Fait nouveau cependant, les silencieux d’hier ont pris conscience du véritable viol qu’ils étaient en train de subir et ont commencé à réagir : les centaines de milliers de manifestants et de pétitionnaires démontrent qu’une réaction de santé est en marche. 
France - Valeurs l’attendait depuis 26 ans, s’en réjouit et veut y contribuer. 

Mais pour mener ce combat difficile, il faut connaître les moyens et la tactique de l’adversaire. C’est cet examen que je vais maintenant esquisser" (suite).

 

Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Société
commenter cet article
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 17:57

source Vexilla Galliae

Publié dans Idées, le jeudi 14 février 2013 par Pierre Jeanthon

À Dieu tous les pouvoirs ; à César les pouvoirs régaliens par lesquels il a le devoir d’assurer un environnement favorable à l’épanouissement des activités sociales, économiques et culturelles de la Cité terrestre.

Conséquence de la Révolution, le César des temps nouveaux existe en deux versions.

La caractéristique du César de gauche est la constance avec laquelle il poursuit son objectif : créer un homme nouveau. Sa première décision fut de dénouer le lien entre le Ciel et la terre ; une fois ses sujets libérés de leurs devoirs envers le Créateur et des liens envers un passé archaïque, il leur accorda le droit de déterminer ce qui est bien et mal, beau et laid, et de transposer leurs décisions en lois.

Puis au fil du temps, insidieusement, il les conforta dans l’idée qu’il était insupportable de rester enchaînés par les lois naturelles alors que les progrès d’une science désormais sans conscience pouvaient les affranchir… hommes nouveaux et maîtres de la vie.

Il est plus difficile de cerner le César de droite. En règle générale, il se reconnaît dépositaire de la Tradition héritée de l’Histoire et sait qu’il doit en conserver l’esprit pour gouverner et l’enrichir pour la transmettre. À quelques modernes exceptions près, il reconnaît le lien entre le Ciel et la terre. Le drame est, qu’une fois revenu au pouvoir, il ne répare jamais les avaries causées par les Césars de gauche qui l’ont précédé à la tête de l’État.

La vigilance est de mise car il peut arriver qu’un César de droite, après avoir tapoté le cul des vaches et s’être posé en défenseur des traditions du terroir, n’hésite pas à affirmer « qu’il n’existe pas de loi morale supérieure à celles de la République ».

En économie, de la Révolution industrielle à la fin du siècle dernier, les choses étaient simples : au César de gauche, socialo-communiste, s’opposait celui de droite, libéral et capitaliste.

À partir des années 1990, sous l’impulsion du formidable développement des machines à commande numérique, des moyens de communication, de nombreuses productions ont facilement émigré depuis les vieilles nations industrialisées vers les pays émergents.

Pour ces derniers, il s’agissait de sortir de la pauvreté et, pour les premières, d’acquérir à moindre coût les produits agricoles, les biens manufacturés et les services propres à satisfaire la boulimie de consommation de leurs populations.

Les Césars antiques avaient compris que l’abondance de pain et de cirque préservait leur pouvoir.

Mus par les mêmes intérêts, les Césars modernes, de gauche comme de droite, ont laissé faire les choses en se ralliant au dogme du libre-échange, en faisant allégeance à la déesse « croissance », nouvelle trinité vénérée au nom de la production, de la consommation et de l’innovation.

Le résultat est sous nos yeux : marché mondial, production en masse de biens universels, uniformisés et toujours nouveaux ainsi que l’exige le progrès porté par l’innovation et destinés à des consommateurs universels, uniformisés après avoir été « libérés » de leurs vieilles coutumes culturelles et de leurs croyances religieuses.

Ainsi est apparu l’homme nouveau, producteur consommateur sans racine ni passé et infiniment mobile dans le monde nouveau cher au César de gauche.

Ainsi se sont constitués, dans l’agriculture comme dans l’industrie et les services, les groupes multinationaux chers au César de droite.

Cette nouvelle organisation mondiale initiée depuis les pays développés avec la passivité complice des Césars a propulsé l’économie au centre de la politique avec pour effet collatéral sur la société la promotion du matérialisme au détriment de la vie intérieure et de la qualité des rapports sociaux.

Dans le domaine économique :

- Conséquence de la mondialisation des échanges, la fragmentation des processus de fabrication entraîne une perte d’identité des produits industriels nationaux au profit du « made in the world ». Une publication récente de l’OMC et de l’OCDE cite les exemples suivants :

- les principaux sous-ensembles du Boeing B 787 « made in USA » proviennent d’une douzaine de fournisseurs répartis entre Corée du Sud, Japon, Italie, France, Angleterre, Suède, Canada, Australie…et États-Unis ;

- les éléments de la « V40 cross country » de Volvo Cars « made in Sweden » sont fabriqués chez une vingtaine d’équipementiers installés en Norvège, France, Allemagne, Japon, États-Unis, Canada, Argentine, Pays-Bas, Brésil…et en Suède ;

- la moitié des composants de l’IPhone 5 d’Apple « made in USA » sont fabriqués au Japon, les autres entre Corée du Sud…et États-Unis, le tout étant assemblé en Chine.

Quel pouvoir reste-t-il aux Césars quand la disparition des étiquettes préfigure celle des nations ?

- La diplomatie commerciale a pris le pas sur les Affaires de politique étrangère ; l’essentiel n’est pas de s’inquiéter de la provenance des importations et de la destination des exportations mais d’acheter à bon prix et de vendre à tout prix : de sorte qu’au gré des concessions propres à toute négociation commerciale, le César de droite laisse plus ou moins de côté ce qui le différencie de celui de gauche : religion, loi naturelle, tradition…

Socialement, on sait qu’à côté d’une pauvreté bien réelle, dans tous les pays industrialisés ou en passe de le devenir, s’est développée une classe moyenne urbaine suffisamment aisée pour accéder à un confort matériel de haut niveau ; l’expérience montre que, quel que soit le pays considéré, cette évolution engendre un fort individualisme et sa conséquence : l’opposition entre les partisans des lois qui limitent les désirs individuels au nom du bien commun et ceux qui les privilégient au nom du droit à vivre leur vie.

Ce qui ne dérange pas le César de gauche, par essence favorable à tout ce qui atomise la société. La position du César de droite est plus délicate ; pour tenter de séduire l’électorat adverse en donnant l’image d’un homme « branché », il est toujours prêt à quelques concessions envers le relativisme ambiant, le culturellement correct et la pensée unique.

Ainsi, de complicités en concessions, il s’est progressivement dépouillé de son identité au point qu’il lui est difficile de se définir par rapport à son « Kamarade » de gauche.

Depuis 1792, il est le « faire valoir » grâce auquel les fils de Robespierre et de Saint Just n’ont jamais cessé de durcir leur stratégie pour « faire table rase du passé » et éteindre « les lumières du Ciel » parfois malheureusement mal entretenues par l’Église… 1892, 1905, 1926, 1962…2013 ? Ce n’est pas vraiment de sa faute, tout simplement il n’y a pas de place pour lui dans un régime où « il n’y a pas de liberté pour les ennemis de la liberté », y compris celle de faire n’importe quoi.

Le César de droite est une espèce en voie de disparition, non par manque d’hommes de conviction, mais parce que le monde nouveau n’a plus besoin de lui.

Le résultat est que les millions d’hommes et de femmes qui ne se reconnaissent pas dans l’homme nouveau fabriqué par les Césars de gauche sont condamnés à une sorte d’exil dans une France amputée de son âme pour être incorporée dans le monde nouveau.

Plus ou moins consciemment, ces hommes et ces femmes ressentent le besoin du chef qui renouera les liens qui, depuis la nuit des temps, permettent à la nature humaine de se tenir debout et d’avancer ; le lien vertical tendu entre le sol de la patrie et celui, horizontal, qui accroche l’avenir à l’Histoire.

Ce chef n’a qu’un seul nom ; celui de roi.

Royalistes, jamais comme à l’heure présente la Providence nous a ouvert la porte d’un immense chantier : réveiller les consciences et dénouer les liens qui emprisonnent les Français dans le matérialisme et la France dans le monde nouveau.

Courte phrase qui cache une tache énorme ; soyez assurés qu’il y a là du travail pour tous.

César est mort, vive le Roi !

 

Pierre Jeanthon

Repost 0
Published by Pierre Jeanthon - dans Société
commenter cet article
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 16:06
Des voix catholiques commencent à se faire entendre pour dénoncer la date du 24 mars pour le rendez-vous à Paris d'une autre grande manifestation de "la Manif pour Tous" contre le Mariage Inverti.

En effet les organisateurs ont choisi de retenir cette date pour la manifestation, or elle coincide avec le Dimanche des Rameaux, qui est une des grandes fêtes liturgiques de l'Eglise Universelle.

Les catholiques pratiquants de province se trouvent donc devant un choix déchirant. Déjà les prêtres qui ont encadré leurs ouailles, regimbent car ils seront naturellement dans l'obligation d'assurer toutes les cérémonies des rameaux dans leurs paroisses désservies. Le jour des Rameaux ouvre La Semaine Sainte, semaine de douleur et d'union à la Passion du Christ; C'est l'époque des grandes heures liturgiques, et.....des grands confessions obligatoires de l'année en vue de la communion d'obligation "des Paques" sous peine de faute grave.

Le jour des Rameaux, s'il est un dimanche de relative joie en les derniers jours de carême, se doit pour les Catholiques d'être priant et méditatif en union avec l'entrée triomphante dans Jérusalem du Messie, le Christ Verbe de Dieu qui vient pour "s'offrir en offrande d'agréable odeur"........ 5 jours après sur l'autel de la Croix pour la rédemption du Monde.

Est-il donc intelligent de la part de la partie Catholique des organisateurs de la "Manif pour Tous", de choisir ce jour là où succombent t'ils à des raisons humaines, dans une tentation sous apparence de Bien, qui préjudiciable pour l'avenir; (chaque catholique se doit de savoir que "Dieu doit être Premier Servi" et que quand on fait passer la créature avant le Créateur, les grâces divines sont retirées à ceux qui ont agi ainsi même avec les meilleures raisons humaines du monde.

A Paris, le 24 mars, si la manifestation n'est pas remise, nous ne pouvons donc qu'espérer que les Catholiques Franciliens qui auront pu allier leurs devoirs religieux et le devoir de manifester contre le Mariage Inverti, doubleront leurs effectifs par rapport au 13 janvier.
Pour la Province, ce sera difficile à moins que les catholiques qui avaient prévu de venir en car obtiennent des organisateurs de partir beaucoup plus tot pour arriver à Paris de façon à participer à la Messe des Rameaux, ou qu'ils prévoient des aumoniers pour dire la messe sur les sites de départ en le prévoyant une heure et demi plus tot.

Chantal de Thoury

Repost 0
Published by Chantal de Thoury - dans Société
commenter cet article
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 18:19
Z Un grand quotidien espagnol signale que le dernier important engagement de l'ex-Premier ministre espagnol José-Luis Zapatero a consisté à aider François Hollande à mettre en place la légalisation du « mariage » et de l'adoption pour les couples de même sexe, rapporte InfoCatolica. C'est le président français qui a sollicité l'ancien chef du gouvernement espagnol, au brillant palmarès que l'on sait, pour lui demander comment faire avaler la « réforme ».

José-Luis Zapatero, grand idéologue et égalitariste devant l'Eternel, lui a recommandé de rechercher la complicité de personnes ayant une assise sociale et culturelle importante pour gagner la bataille de l'opinion, assure Eldiaro.es cité par InfoCatolica. Tout commence avec un coup de fil l'été

dernier où Hollande prit l'initiative, selon des « sources concordantes », d'obtenir des renseignements de première main sur la manière dont le processus de légalisation du « mariage » des homosexuels avait pu se développer en France. Par la même occasion, il invita Zapatero à venir à Paris pour en parler.

Le même article assure que c'est Christiane Taubira qui a téléphoné à l'ex-Premier ministre
pour fixer la date du voyage ; peu de jours plus tard, le garde des Sceaux déjeunait avec José-Luis Zapatero. Comme l'a confirmé une information d'e-illico rapportée ici.
L'article poursuit :
« Le principal apport de l'ex-président espagnol à la loi française a été sa proposition de simplifier la mesure. Zapatero a recommandé à la ministre de la Justice de ne pas ouvrir de débats concrets sur les conséquences de l'union entre deux personnes du même sexe. Pour le dire autrement : la partie espagnole a proposé que le gouvernement français joue seulement la carte de l'égalité sans entrer dans le débat sur les conséquences juridiques à propos de questions comme l'adoption ou la fertilité. Pendant la rencontre, Zapatero a expliqué à Taubira que les gens ne remettent pas en cause l'adoption reconnue pour les mères ou les pères célibataires, alors qu'ils le font dès lors qu'il s'agit de paires homosexuelles. »

Le fait qu'en France le gouvernement se soit focalisé sur l'égalité de droits et sur le fait qu'indépendamment de leur sexe, les époux doivent avoir les mêmes droits par rapport au mariage, et non sur les conséquences du mariage. Raison pour laquelle, assure le quotidien, le titre de la loi a été changé en cours de route, la référence à l'adoption ayant été éliminée.
Zapatero a également recommandé que Hollande se fasse entourer de personnalités culturelles reconnues par la société civile favorables au « mariage » gay, tandis que le gouvernement de François Hollande lui demandait de participer à un entretien télévisé pour obtenir un meilleur climat de l'opinion en vue de l'adoption du texte. Trop, rétorqua Zapatero, qui ne voulait pas voir son intervention dénigrée comme une ingérence. C'est pourquoi il s'est contenté d'une tribune dans Le Monde, le 3 décembre, pour écrire que « Grâce au mariage pour tous la république française sera plus républicaine ».
Zapatero, pourtant invité, a décliné l'invitation de participer à la manifestation de soutien au gouvernement le 27 janvier, conclut l'article.

source: le blogue de Jeanne Smits (directrice du quotidien "Present")
Repost 0
Published by Jeanne Smits - dans Société
commenter cet article
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 18:08

La défaite en chantant !

La défaite en chantant !

Tribune libre d’Henri Dubreuil*

C’est l’histoire de 800 000 soldats partis à la guerre, l’espoir de la victoire chevillé au corps, pour défendre valeurs et bon sens face à un ennemi belliqueux et fourbe. Ces 800 000 soldats arrivent un matin au pied d’une cité fortifiée pour affronter cet adversaire et le contraindre à la reddition. Ni le courage, ni l’entraide, ni la détermination ne leur font défaut. Pourtant, rapidement, malgré leur nombre, ils sont inexorablement refoulés. Quelques groupes isolés parviennent bien à harceler l’ennemi, mais la victoire totale tant espérée n’est pas là

Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Société
commenter cet article
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 22:35

À ceux qui n’en croient pas leurs yeux, à ceux qui ne comprennent pas pourquoi leur parti ne s’est pas opposé au projet de loi Taubira alors qu’il le leur avait promis publiquement et solennellement au pupitre de l’Assemblée nationale, je leur demande de lire « la droite impossible », d’Yves-Marie Adeline. Ils comprendront alors !
Dominique Fitremann
(Dominique Fitremann a été candidate aux élections législatives pour l'Alliance Royale dans le Val d'Oise)

La droite impossible. Essai sur le clivage droite-gauche en France
A l'heure où paraît ce livre, la gauche détient tous les pouvoirs politiques en France, ne laissant à la droite que quelques rares grandes villes, une minorité de départements, et une seule région sur vingt-deux.
Elle possède en outre la quasi-totalité du secteur "métapolitique" qui façonne les esprits et oriente l'opinion : enseignement, culture, édition, médias, presse. les quotidiens et mensuels de droite se comptant ensemble sur les doigts d'une seule main.
Cette prépondérance s'explique par le fait que le système politique lui-même, qui se prétend arbitral, est en réalité essentiellement de gauche. Ainsi, un "effet de cliquet" entraîne la société française toujours plus vers la gauche, et toutes les tentatives de la droite d'exercer authentiquement le pouvoir sont inéluctablement vouées à l'échec.

Yves-Marie Adeline, docteur de l'Université Panthéon-Sorbonne, est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages, notamment d'une monumentale Histoire mondiale des idées politiques. Il assure un cours de sciences politiques dans plusieurs écoles supérieures de commerce.

à commander aux éditions Chiré
Repost 0
Published by Dominique Fitremann - dans Société
commenter cet article
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 17:20

     de sa longue léthargie, .......de cet état de zombie où l'ont plongée depuis plus de 120 ans, par martèlements idéologiques mortifères, ses ennemis infiltrés, devenue anorexique de ses valeurs chrétiennes, aura t'elle la force de se redresser, ce qui se passe aujourd'hui en est peut-être le début, évènement plus important certainement que la grande Manif du 13 janvier, prise de conscience souterraine des forces en jeu et réveil des évêques qui enfin entraînent à utiliser les armes invincibles qui abattent les empires.......... Elles ont de tout temps prouvé leur efficacité, elles furent utilisées par les grands Saints dont notre Grande Sainte de la Patrie: Jeanne d'Arc, elles s'appuient sur la Sainteté de notre Reine de France la Vierge Marie et sur les promesses de Dieu dans son Verbe Incarné le Sacré Coeur de Jésus faites à la France incarnée elle-même en son Roi.

Veillee_Montmartre_tous_en_priere

Aujourd'hui les garnisons catholiques se mettent en branle spirituelle pour la reconquête de la France dans ses lois morales: puisse ce mouvement enfler de plus en plus pour la conversion des hommes politiques qui nous gouvernent et si dans un aveuglement incompréhensible ils ne le veulent pas,........ pour que Dieu leur retire leurs fonctions qu'ils pervertissent.

lire:
Tous en prière pour la Famille

          Certains me diront que l'on ne doit pas mêler la politique et la spiritualité, on me le répète régulièrement, on me dit que ce n'est pas une bonne stratégie, et je réponds que si je dois

  mettre ma foi dans ma poche pour complaire aux tenants d'une laïcité perverse, je ne le ferai pas.......... La Bonne Politique est celle qui est respectueuse des lois instituées pour l'Homme par SON CREATEUR, tout ce qui sort de ces lois ne peut aller qu'à la destruction de l'Homme....................or la France par des hommes politiques ennemis de Dieu a renié pratiquement toutes les lois du Décalogue, Ça suffit!.........

A la vue de tous ces inconnus, tous ces petits, tous ces humbles qui se lèvent pour faire pénitence et prier pour la France aujourd'hui et qui vont continuer de plus en plus dans ce combat sociétal qui ne fait pas appel aux armes de guerre mais est un de ceux décrit dans "l'Apocalypse", combat de la langue : glaive à 2 tranchants pour controverser et convaincre, combat du chapelet, combat de la force de la pensée spirituelle contenue dans la prière......
Il me souvient d'une réflexion d'un prêtre desservant de "La Digue", cette île des Seychelles dont je fis la connaissance il y a quelques années:...."Ah, Madame" me dit t'il "si vous saviez comme mes paroissiens et moi-même prions pour le retour de la France à sa vocation de fille aînée de l'Eglise, car c'est de la France que viendra le redressement de toutes les valeurs morales dans le Monde, quand elle aura retrouvé sa Foi Catholique et qu'elle redeviendra le phare des Nations dans l'ordre des bonnes lois...."

Plus tard, je lisais cette prophétie de St Pie X disant en substance la même chose, prophétie qui était un des moteurs de prière de ces Seychellois.

Aujourd'hui dans toute la France, des temps de prières ont été programmés dans les cathédrales églises ou monastères où dans les humbles logements privés, Aujourd'hui des milliers de français "jeûnent" en dehors des temps de pénitence officiels de l'Eglise en carême, aujourd'hui, ailleurs aussi dans le Monde gratuitement,  des communautés prient et jeûnent pour la France en union avec nous.

Merci à eux, et ne relâchons pas nos efforts spirituels ni temporels, en obéissant à l'injonction de Sainte Jeanne d'Arc appelant à la prière et ajoutant: "que les hommes combattent le bon combat, et Dieu donnera la Victoire..."
                                                                               Chantal de Thoury


 

Repost 0
Published by Chantal de Thoury - dans Société
commenter cet article
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 20:21

E-mail Publié dans Tribunes, le mardi 22 janvier 2013 par Julien Férreol

Ces dernières semaines, l'opposition au mariage homosexuel agite le microcosme médiatique. Les journalistes de gauche (j'aurais pu écrire « journalistes » tout court, tant l'expression tend au pléonasme) se fascinent pour ce mouvement archaïque de provinciaux consanguins qui osent encore parler de famille traditionnelle, avec un papa, une maman, et des enfants. L'existence de cette espèce autochtone des plaines de France était inconnue, même des bobos les plus voyageurs des beaux quartiers de Paris, qui ont pourtant fait Bornéo, le désert du Kalahari et l'île de Pâques.

La droite républicaine, de l'UMP au FN, a défilé en tête de cortège, et les dirigeants, peut-être en échange d'avoir profité d'une manifestation qu'ils n'ont pas organisé directement, représentent fièrement les manifestants sur les plateaux de télévision. La droite s'oppose au mariage homosexuel.

Le mariage homosexuel, sujet « sociétal » (curieuse terminologie censée, paraît-il, nous éviter de manquer la Messe un dimanche matin pour cause de référendum, merci au gouvernement), fait suite à un certain nombre d'avancées de la société sur les chemins qui seront merveilleux de l'égalité et de l'amour universel, chemin qui sera d'ailleurs bientôt ceint d'un arc-en-ciel.

Rappelons-nous 1974. ..........à lire.......sur le site Vexilla Gallliae

Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Société
commenter cet article

  • : Alliance Royale Nivernais Berry
  • Alliance Royale Nivernais Berry
  • : Blogue de soutien à L’Alliance Royale, qui est un parti politique fondé en 2001 et regroupant des "citoyens" (habitants de la Cité) convaincus qu’il est temps de reposer la question des institutions dans le débat politique français. L’Alliance Royale a non seulement pour ambition de faire redécouvrir la monarchie à nos compatriotes, mais également d’inviter la France à préparer son avenir dans ses institutions.
  • Contact

RENDEZ-VOUS

 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Nouvelles de la France Réelle

 

VGbandeau4.jpg

 

LA LIBERTE 
N'A PAS DE PRIXTVLibertés – La liberté n'a pas de prix

salonbeige678
réactualisation continue

logo_present.png

LA RADIO LIBRE DU
logo-page-de-garderadio-courtoisie.png PAYS REEL

   Pour éviter de perdre du temps à consulter journellement notre site pour ses éditoriaux réguliers, abonnez-vous tout simplement à la news letter (ci-dessous

En revanche, il est conseillé fortement d'éditer les dossiers clés pour se remettre la tête à l'endroit dans le discernement des esprits; ces dossiers se trouvent dans le pavé des dossiers à droite de votre écran.
 

Newsletter

Abonnez-vous pour être averti des nouveaux textes publiés
 

Divers

bulletin d'adhésion

blogue de Chantal de Thoury avec ses propositions

   
photo1

 


La plateforme politique de l'ALLIANCE ROYALE, est proposée à tous nos compatriotes par tous les candidats investis par celle-ci, et chacun des candidats dans ses compétences propres a aussi à proposer des changements ou aménagements de loi au gouvernement pour le BIEN COMMUN de tous,

En ce qui concerne le travail et propositions politiques de Chantal Sainsère de Thoury selon ses compétences et talents, elle les présente et defend sur le blogue

 

 

Les Rois ont fait la France

elle se défait sans ses rois