Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 13:30

Pour ceux qui comme moi ne peuvent vraiment pas monter sur Paris Dimanche, et qui savent que la prière est souveraine dans tous les combats eschatologiques comme celui là, ils leur est demandé de participer par la prière du ROSAIRE dans son entier et s'ils le peuvent de faire un chemin de croix médité chez eux en union avec la marche de Dimanche Après-midi.
Dans tous ces combats car ce sont bien des combats que nous menons, nous ne pouvons pas faire l'économie de la prière et de la pénitence, elles sont nécessaires pour obtenir du Seigneur l'intervention de ses armées célestes comme nos ancêtres l'ont déjà obtenu.
Comme Sainte Jeanne d'Arc, notre cri "Seigneur, Regardez, il y a tant de grand pitié en Royaume de France, faites ce que votre Coeur vous dira nous vous en supplions"

Rappel ces pratique ont sans doute tant de puissance qu'elles indulgenciées par l'Eglise pour obtenir la libération des âmes du purgatoire (conditions requises: la récitation de la prière, la communion avec confession obligatoire dans les 8 jours qui précèdent ou suivent ladite communion et prière, n'avoir volontairement aucune attache au péché véniel même petit petit)

 

Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Institutions le combat de la reconquête Ethique
commenter cet article
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 19:07

PLUS QUE JAMAIS LA FRANCE A BESOIN DE NOS PRIERES ET DE NOS PENITENCES

 

   

Rappel annuel,

les raisons de "faire carême" sont toujours les mêmes; se débarrasser autant que faire se peut de notre propention à laisser notre esprit dominé par notre défaut dominant, tare héréditaire du péché originel qui a laissé en nous malgré le baptême cette cicatrice indélébile du défaut dominant propre à chacun d'entre nous et contre lequel nous devons lutter jusqu'à notre mort car c'est bien lui qui nous entraine vers le bas et fait que notre esprit se laisse si facilement dominer par le corps.

"Si vous ne faites pas pénitence, vous perirez tous ........"    

Nous devons rappeler que cette pratique est très ancienne de l'homme se reconnaissant pêcheur devant l'ETERNEL.

Tels les Ninivites à la demande du prophète JONAS  aujourd'hui les Chrétiens entament le CAREME, période de pénitence en réparation de leurs péchés et en union avec le sacrifice rédempteur du Christ par l'imposition des CENDRES sur leur front 

Que cette période propice à la méditation intérieure, aux multiples petits actes quotidiens pour lutter contre notre défaut dominant, pour lutter aussi pour acquerir l'esprit de pauvreté en essayant de se séparer du superflu propre à notre place dans la Société, ( nota en exemple: En raison de son rôle de représentation de son pays, le suplerflu du Chef de l'Etat n'est pas le même que celui du plus simple de ses sujets, sachant que si la misère est de manquer du strict nécessaire, la pauvreté possède le nécessaire, elle est donc la limite du superflu, le nécessaire de chacun est toujours lié à sa fonction sociale, il faut beaucoup d'humilité pour admettre ce fait)

on peut avoir aussi de multiples superflus spirituels, ce sont la plupart du temps ceux-là qui sont le plus difficile à décoller du "vieil homme que nous sommes", tel peut être pauvre matériellement et avoir le cerveau encombré par des fausses richesses.

Personnellement, en tant que femme impliquée en politique, je suis moi-même pleine de défauts, je consacre régulièrement mon carême à cette lutte contre mon défaut dominant et offrirai encore cette année,cette lutte de mon Carême pour le Retour de la France à son rôle salvateur de phare des Nations qui lui a été dévolue par Dieu dans l'ordre temporel, Le phare est actuellement toujours cassé et sa lumière envoie le monde entier sur les récifs des faux principes soi-disant généreux issus de la Révolution Française elle-même générée par les Anti-philosophes de l'Esprit des Lumières (sombres) du 18è siècle, (on vient de le constater cette avec les attentats de l'année dernière contre le journal Charlie Hebdo, véritable torchon qui est tout sauf la représentation de l'Ame de la France  qui il faut le reconnaître a semé le vent et récolté la tempête en fait en grande partie par sa faute dans ses excès dans certains de ses pamphlets qui étaient à vomir).

Actuellement la France est entièrement gouvernée selon les principes anti-philosophiques du "CONTRAT SOCIAL " de L' anti-philosophe Jean Jacques Rousseau et les hommes qui nous gouvernent viennent de passer à la vitesse supérieure en accélerant les préceptes proprement démoniaques préconisés par le même Jean Jacques psychiquement dérangé qui força sa maitresse a abandonner chacun de leurs enfants dès la naissance à "l'hotel Dieu" et eut le culot d'écrire un livre sur l'éducation : "l'EMILE"" . LIRE ce livre fait comprendre toutes les attaques que subit l'enseignement depuis 1962 et encore dernièrement avec ladite réforme de l'ortographe; à chaque réforme les enfants sont un peu plus séparés de leurs parents et ascendants; Ces réformes sont essentiellement faites pour déstabiliser les enfants en les faisant douter des autorités naturelles, car ils sont en permanence confrontés au choix entre l'autorité paternelle et l'autorité enseignante: "qui a raison de mes parents ou de mon professeur" et chaque réforme augmente les séparations entre les générations.
Cette déstabilisation de la famille ne date donc pas d'aujourd'hui et est une parfaite programation subversive des gouvernements successifs francs-maçons pour casser CELLE-CI.

Depuis novembre 2012, un grand frémissement se fait,; de plus en plus nombreux sont les Français mes cherc compatriotes qui ouvrent les yeux et reviennent à ces comportements vertueux abandonnés qui ont fait la grandeur de Notre Patrie et ont fait pleuvoir sans qu'ils en aient eu toujours conscience des pluies de grâce du Ciel chaque fois qu'ils furent fidèles, sur ce qui était ce doux pays de FRANCE "où coulait il ya peu de temps encore le lait et le miel des dons du Ciel". Les LAICARDS ne s'y trompent pas qui resserent leur étreinte pour empêcher cela de se faire; ce mois ci CIVITAS FER DE LANCE DU COMBAT qui donne avec ICTHUS le meilleur des troupes d'encadrement des associations de combat pour la reconquete vient de se voir enlever la possibilité pour ses donateurs de déduire fiscalement les 2/3 de leurs dons des déclarations d'impots, à partir de janvier 2017 et l'association se voit taxée en rétroactivité de 5 ans de sommes compensatoires à rembourser à l'Etat alors qu'elle bénéficiait de ce statut préférentiel. Nous sommes bien en dictature.

Pour donc tous nos compatriotes et ceux qui vivant en France aiment notre pays et sont bien assimilés avec un vrai désir d'être Français, Réparons le phare FRANCE et les choses se mettront en place de nouveau harmonieusement. Faisons le avec AMOUR pour notre Prochain quelqu'il soit dans la paix de Jésus Christ qui est la 2è forme de pensée de Dieu, Sa pensée exécutrice, Sa Parole qui s'est incarnée pour satisfaire à notre place à la Justice Divine Trinitaire (Mystère infini si extraordinaire) en rémission de nos fautes.
S'il y avait eu 10 justes dans Sodome et Gohmore, les villes n'auraient pas été détruites, Faisons un effort malgré notre état de pêcheur pour avoir le ferme propos et faire les efforts pour nous réformet et offrir les souffrances intérieures que cela génère etoffrons les avec les souffrances que Dieu permet pour nous, en union avec les propres souffrances de Jésus Christ pour nous sur la Croix et nous obtiendrons des graces immenses de Dieu dont nous n'avons même pas idée pour notre Bien Aimée Patrie.
10% d'ames qui prient et font pénitence pour sauver la France, allez joignez-vous y !!!!

Bon Carême

Chantal de Thoury

Nota: Pour se donner du courage pour prier et faire pénitence pour nos compatriotes désorientés: vidéo du sermon du Père Zanotti-Sorkine

 

MERCREDI DES CENDRES: rentrée dans le Carême
Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Ethique
commenter cet article
28 décembre 2013 6 28 /12 /décembre /2013 09:00

 

Temps de Noël : penser aux petits corps sans vie jetés à la poubelle

Message de Noël de Mgr de Kérimel, évêque de Grenoble, chargé du groupe de travail de la CEF sur l'avortement, et soutient de la Marche pour la vie du 19 janvier :

"La fête de Noël est l’occasion pour moi de plaider, une fois de plus, la cause des plus faibles, des plus défavorisés dans nos sociétés humaines. La dureté des temps et l’endurcissement des cœurs pourraient nous faire considérer les personnes les plus fragiles comme des déchets, selon une expression du pape François illustrée hélas, ces jours derniers encore, par la découverte d’un cadavre de nouveau-né dans une usine de tri des déchets. Comment contempler le Nouveau-Né de la Crèche sans penser à ce petit corps sans vie jeté à la poubelle ?

En plaidant la cause des plus petits, des personnes âgées, des migrants, des sans-domiciles fixes, des personnes porteuses de handicap, je ne fais que défendre la cause de la personne humaine, de toute personne humaine, et je suis convaincu de servir le bien dans nos sociétés.

En effet l’avenir de toute société humaine passe par l’accueil des plus pauvres. Ceux qui se laissent déranger par les plus faibles, entrent en relation avec eux et prennent le risque de vraies rencontres, évitent ainsi de se laisser enfermer dans des comportements utilitaristes ou consuméristes qui tuent la relation. Les plus fragiles nous éduquent à la véritable relation interpersonnelle désintéressée ; ils nous éduquent à la fraternité. Ils nous découvrent nos propres fragilités, et nous ouvrent ainsi à la réalité de ce que nous sommes ; ils nous rendent donc plus humains, en nous apprenant à nous réconcilier avec nos limites et nos blessures. Les petits nous témoignent des richesses de cœur insoupçonnées, et éveillent ou réveillent en nos cœurs des rêves secrets, des attentes profondes d’un monde meilleur, d’un monde plus humain. Alors que la société est fortement tentée de sombrer dans un monde sans espérance, dominé par l’argent, la technique et le pouvoir, les plus fragiles sont les gardiens de l’humanité, de ce qui est le propre de l’humain.

N’ayons pas peur de faire de la place aux plus défavorisés et aux petits ; n’ayons pas peur de les rencontrer et de partager avec eux ; ils nous libéreront de notre tristesse et feront entrer dans la joie.

Je veux rendre hommage à tous ceux qui s’engagent au service des plus faibles parmi nous, et qui travaillent à humaniser la société en vivant la fraternité avec les plus pauvres. En eux, comme dans les cœurs humains qu’ils réchauffent, la lumière de Noël brille. Grâce à eux l’Espérance est vivante, nous pouvons regarder vers l’avenir et nous offrir mutuellement les vœux d’un lendemain meilleur.

Joyeux Noël à chacun, joyeuse espérance à notre société !"


En Marche Pour la Vie logo

 

Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Ethique
commenter cet article
27 décembre 2013 5 27 /12 /décembre /2013 12:50
  En Marche Pour la Vie logo
Nous rappellons ci-dessous les positions prises par l'Alliance Royale en les personnes de ses 35 candidats aux élections législatives de Juin 2012 dont extrait suivant tiré de leur profession de foi commune.

En suite logique, la délégation de l'ALLIANCE ROYALE du Nivernais-Berry invite fortement tous ses adhérents et sympatisants à se joindre à la Marche pour la Vie le 19 janvier à Paris.
Castabe- Cholesterol democratie-2 . . . . . . . . .
- Refonder une véritable politique familiale pour soutenir les familles ; reconnaître leur place première dans l’éducation, la transmission des valeurs et la solidarité.    

  - Augmenter les allocations familiales (dès le premier enfant).

-Établir le vote parental jusqu’à la majorité des enfants, pour renforcer le rôle politique des familles.

- Restaurer la qualité de l’enseignement en privilégiant les matières fondamentales (français et culture générale).

- Donner aux parents le choix de l’école de leurs enfants en instaurant le chèque scolaire et en supprimant la carte scolaire.
  
-
Protéger la vie et la dignité de la personne humaine,

- Développer une politique d’accueil des personnes en détresse, des mères et de la petite enfance.

- I
nstaurer des services sociaux et hospitaliers

notamment celle des enfants à naître, les handicapés et des personnes âgées.
- Refonder une véritable politique familiale pour soutenir les familles ; reconnaître leur place première dans l’éducation, la transmission des valeurs et la solidarité.
 
nstaurer des services sociaux et hospitaliers de proximité.

-
Faciliter l’adoption en France.

- Développer une politique écologique et pa
trimoniale afi n de redonner aux Français un environnement naturel.

- Revitaliser le monde rural et remettre l’homme au coeur des projets urbains.
Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Ethique
commenter cet article
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 20:28

Publié dans Politique | le mercredi 4 décembre 2013 | par Jean-François Martot pour
                                                                               VEXILLA GALLIAE

Comprenez-moi bien. Loin de moi de vouloir légitimer la prostitution. Pour un chrétien, c'est un péché, mais avouez que la situation est quelque peu ubuesque.

D'un côté, nous avons un gouvernement qui est le plus avancé dans la culture de mort que nous n'ayons jamais eu : « mariage pour tous », PMA, GPA, bientôt l'euthanasie, sans compter la contraception et l'avortement... bref, la totale. Et de l'autre, il prétend donner des leçons de morale à tout va ; une morale sans miséricorde comme savent si bien le faire tous les régimes totalitaires qui prennent en charge les citoyens du berceau à la tombe. Le nôtre n'échappant pas à la règle.

Voilà qu'il veut légiférer sur la prostitution en pénalisant le client, pensant ainsi tarir la demande et mettre fin au proxénétisme. Son désir part d'un bon sentiment, seulement voilà, il ne connaît pas la nature humaine, aveuglé qu'il est par le mythe du « bon sauvage » si cher à Rousseau et à ses affidés et parce qu'en bon matérialiste athée, il nie également, le péché originel.

La république « hollandaise » n'est plus à une tartufferie près. Elle est capable de s'émouvoir lorsque la dignité de la femme est bafouée dans le cadre de la prostitution, mais n'en est nullement capable, lorsque celle-ci est confrontée au drame de l'avortement, qu'elle pense en « droit de disposer de son corps » comme bon lui semble. De même, elle veut prendre des mesures contre les châtiments corporels (pardon la fessée), protégeant ainsi nos chères têtes blondes, de la cruauté de leurs parents, alors même qu'elle promeut dans le même temps la destruction de la cellule familiale par le « mariage de paires de même sexe » et la PMA et la GPA.

Lorsque des institutions ainsi s'éloignent du droit naturel, du Bien-Commun et de la dépendance qu'elles doivent au Créateur, il est normal de voir de telles incohérences surgirent. Nous ne sommes plus à une contradiction près.

Nous sommes étonnés par de tels comportements venant de nos gouvernants et pourtant, nous ne le devrions pas. C'est constitutif à la république, du moins à la nôtre, celle qui est née en versant le sang de ses propres enfants, il y a un peu plus de deux siècles.

Si par contre, nous examinons la conduite de nos rois, nous constatons qu'ils connaissaient bien la nature humaine, blessée par le péché, tout en essayant d'être de bons catholiques (du moins pour la majorité d'entre eux). En tant que rois très chrétiens et « fils aînés de l’Église », leur devoir était de gouverner leurs peuples en assurant leur salut éternel. Néanmoins, ils connaissaient les passions et les faiblesses humaines.

Un exemple parmi tant d'autres, celui du roi Louis IX, plus connu sous le nom de « Saint Louis ». Il fut le plus vertueux de nos rois, portés sur les autels et pourtant, nous lui devons la création des « maisons closes ». Vous êtes surpris ? Vous ne devriez pas. Tout en étant d'une pureté irréprochable et d'une fidélité à toute épreuve, pour lui-même, il connaissait bien ses contemporains. Alors, ne pouvant éradiquer la prostitution, il préféra la canaliser, en créant des maisons, où les « courtisanes », seraient à la fois, à l'abri des regards des honnêtes gens, mais aussi protégées.

Haïr le péché et non le pécheur, voici la règle première du christianisme et particulièrement du catholicisme. En bon fils de l’Église, nos rois l'ont souvent appliquée.

La république en est complètement incapable. Elle n'a aucune miséricorde pour les faiblesses des hommes... enfin tout dépend desquelles. Elle ignore le mal et pèche par angélisme. Nous le voyons très bien avec la réforme pénale de la ministre de la justice, qui lèse la victime en accordant trop de mansuétude au criminel.

Nos rois, au moment de leur sacre, recevaient (entre-autre) la main de justice, qui était l'un de leurs pouvoirs régaliens. Ils se devaient de l'assurer ainsi que la sécurité de leurs sujets. Par contre, ils étaient plus tolérants quant à leurs fautes morales. C'est tout le contraire avec nos institutions républicaines. On tolère le crime, l'infanticide et autres monstruosités (cf. l'affaire de Berck) et on fait la chasse au client de prostituées, on culpabilise les parents qui donnent de temps en temps la fessée à leurs bambins, on émascule psychologiquement et socialement les hommes, au nom de la parité et autres fadaises, nées dans le cerveau d'idéologues, plus dignes de l'asile psychiatrique, que d'une chaire universitaire ou d'un maroquin de ministre.

Nous vivons depuis deux siècles au royaume d'Ubu. Il est peut-être temps d'y mettre fin, afin de marcher enfin sur nos deux pieds et non plus sur la tête. Il en va de notre survie !

Jean-François Martot

Repost 0
Published by Jean François Martot - dans Ethique
commenter cet article
14 août 2013 3 14 /08 /août /2013 18:46

éditorial de Charles de BOURBON PARME.
MERCI VOTRE ALTESSE ROYALE POUR CE TEMOIGNAGE

Les Princes de Bourbon Parme sont la cinquième branche familiale pour la succession au Trône de France après les  Bourbon Anjou (dont l'aîné est Monseigneur le Prince Louis de Bourbon-Anjou), les Bourbon Cadix, les Bourbon Seville, les Bourbon Santa Elena et les Bourbon Sicile; les membres de ces 5 branches sont tous descendants par les mâles de Louis XIV; ils sont avant la Branche des Orléans qui est la dernière branche (6è), dont le chef est Son Altesse Royale le Prince d'Orléans, Comte de Paris, branche issue par les mâles de Philippe d'Orléans,  frère de Louis XIV .
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Source VEXILLA GALLIAE.
Publié dans Editoriaux | le lundi 12 août 2013 | par Charles de Bourbon-Parme

Comme la plupart d'entre vous, je n'ai presque pas entendu parler de la recherche sur l'embryon humain ces dernières semaines. Nos gouvernants s'y sont bien pris pour nous mystifier. Profitant des vacances, les parlementaires de la majorité socialiste ont modifié le contenu des lois bioéthiques comme on amende le code de la route. Ils ont, ni plus ni moins, ouvert la porte à la recherche scientifique sur l'embryon humain.

J'insiste fortement sur ce terme d'embryon humain. Les politiques et les chercheurs jouent sur les mots pour nous endormir, en ne parlant que d'embryon, comme on parlerait de celui d'une vache ou d'une souris. Ils en font quelque chose d'anodin. Mais ça ne l'est pas ! Sous ma plume, vous ne lirez jamais autre chose que le terme entier "d'embryon humain". Les mots ont un poids terrible. Il faut les manier avec le souci de la vérité.

La loi se veut rassurante. Le régime de l'autorisation sera encadré. Mais sur quelle base ? Quatre critères ont été retenus : la pertinence scientifique du projet, sa finalité médicale, la preuve que cette recherche ne peut être menée autrement qu'à partir d'un embryon humain, le respect des principes éthiques relatifs à la recherche sur l'embryon humain.

Tout cela est très beau. Mais je trouve cela très flou. Comment seront mesurés les critères en question ? La loi ne le dit pas. Quel sera le critère éthique ? La limitation de la recherche aux embryons humains issus de la fécondation in vitro, d'après un décret du 11 avril 2012. Mais c'est de corps humains dont nous parlons, pas de produits surnuméraires.

Lorsque je pense que chaque embryon humain est le fruit de toute la lignée paternelle et maternelle, contenues dans quelques centimètres de chair ; lorsque je pense que toute l'histoire de l'humanité réside dans l'ADN de chaque embryon humain; et que pourtant chacun a un ADN qui lui est propre, je me dis que nous touchons à quelque chose de sacré.

C'est ce sacré que nous transformons en marchandise. C'est sur le marché des embryons humains laissés pour compte d'une fécondation in vitro abandonnée que ces humains de laboratoires vont être choisis.

Les lois qui nous protègent sont bafouées par la loi elle-même. Le Code civil est pourtant clair. Il dispose en son article 16 que "la loi assure la primauté de la personne, interdit toute atteinte à la dignité de celle-ci et garantit le respect de l'être humain dès le commencement de sa vie" Le petit cœur de l'embryon humain bat. La vie a commencé, et sa dignité est déjà bafouée. En effet. Continuons, si vous le voulez bien, la lecture du Code civil. L'article 16-1 dispose que "le corps humain est inviolable". A l'alinéa suivant, il est plus clair encore. Condamnant toute forme de marchandisation, il insiste : "le corps humain, ses éléments et ses produits, ne peuvent faire l'objet d'un droit patrimonial". Or avec le contentieux qui ne manquera pas de naître de la recherche sur l'embryon humain, c'est bien un droit patrimonial qui va naître sur le corps.

L'empire du Japon peut être, pour nous, un exemple. A la pointe de la recherche médicale, il a interdit la recherche sur les embryons humains et a développé le secteur de la recherche sur les cellules souches adultes. Les résultats sont étonnants. Voici une piste à explorer pour sauver nos enfants.

Durant l'année écoulée j'ai eu la joie de manifester au milieu des Français pour marquer mon désaccord avec la loi Taubira. C'est par souci de la personne humaine que je suis descendu dans la rue. J'étais fier d'appartenir à la nation française rassemblée. Aujourd'hui, je crois que le combat commencé doit continuer. Le corps humain n'est pas un objet marchand pour laboratoire en mal d'imagination. Le corps humain n'est pas le sujet de sélections conduisant à l'éradication des plus faibles et à la création d'un sur-homme, comme nous venons d'en avoir la triste démonstration aux Etats-Unis, où un enfant est né à l'issue d'une FIV, après que ses parents ont fait trier toutes les séquences d'ADN pouvant provoquer des handicaps mentaux ou physiques lourds.

Cela, je ne l'accepte pas. Et l'an prochain, je serai de nouveau là, pour combattre la dénaturation de l'être.

Charles

Repost 0
Published by Prince Charles de Bourbon Parme - dans Ethique
commenter cet article
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 14:56

L' autre Manif......



Cera-se « l'autre » million ?
L'autre million (et souvent le même) rangé derrière Marie, qui est forte comme une armée rangée en bataille…
La France à genoux pour implorer la miséricorde divine ? C'est possible !
Manif silencieuse, oui, sans slogans et sans cris… Mais pourquoi pas visible et audible, dans nos paroisses, nos églises, nos chapelles, et pourquoi pas dans nos écoles, ou réunis entre amis, en nous comptant !
Ni le préfet de police, ni l'Intérieur, ni Matignon ne pourront minimiser ces chiffres-là, et ils seront signe d'une réalité autrement plus puissante !
Le site est ici, et pour s'inscrire (individuellement) c'est . Pour signaler une veillée : clic.
On va leur mettre le feu !

Jeanne Smits: Directrice du journal quotidien " Présent"
 
Repost 0
Published by Jeanne Smits directrice de Présent - dans Ethique
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 15:10
VIDEO DE CIVITAS
RENDEZ-VOUS PLACE PINEL A PARIS LE 13 JANVIER A 13 HEURES
Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Ethique
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 20:51

Source: Le Blog de Jeanne Smith

Jeanne Smith est Directeur de la rédaction du journal "Présent".

on peut retrouvez "Présent" tous les jours du lundi au vendredi dès 13 h sur www.present.fr

Alors que le pouvoir législatif chilien cherche à introduire une légalisation au moins partielle de l'avortement, en utilisant le levier des « cas limite » pour imposer le soi-disant « avortement thérapautique ». Dimanche, le président du Chili, Sebastian Piñera, a publié dans El Mercurio une lettre ouverte intitulée « Mon engagement pour la vie » où il détaille précisément les raisons qui lui font rejeter l'élimination des enfants à naître pour quelque raison que ce soit. Elle est remarquable.


Voilà un président démocratiquement élu, à la tête d'un pays qui ne se porte pas si mal avec une croissance supérieure à 6 % l'an dernier, où le taux de mortalité maternelle est le plus bas du monde latino-américain, qui n'a pas peur de prendre cette position taboue en France. Mais qui a des leçons à faire à l'autre ?


Voici ma traduction de la lettre de Sebastian Piñera. On prêtera particulièrement attention aux derniers paragraphes où il met bien en évidence le fait qu'il ne cherche pas à condamner les femmes qui avortent, soulignant la souffrance provoquée par chaque avortement et les détresses qui les poussent si souvent à commettre l'irréparable. Une bonne politique pour la vie ne peut se passer de confronter ces réalités. – J.S.

« J'ai suivi avec une grande attention le débat sur l'avortement, après l'approbation par la Commission de la Santé du Sénat de trois projets de loi tendant à le dépénaliser dans certaines circonstances.
Avant d'exprimer mon point de vue sur le fond, je crois qu'il est utile de passer par deux considérations de forme. La première, c'est qu'il s'agit d'un débat légitime et nécessaire dans une société démocratique et plurielle comme la nôtre. La deuxième : nous ne devons pas mener ce débat en présumant la mauvaise foi de l'autre ou en le disqualifiant d'emblée, mais en argumentant, avec respect et sérieux, en partant des principes, des convictions et de la recherche du bien commun.
En ce qui concerne le fond, comme le sait le pays tout entier, je suis opposé à la légalisation de l'avortement pour des raisons à la fois multiples et de nature diverse. Je m'appuie sur la sérénité que me donne le fait qu'il s'agit d'une position que j'ai maintenue en public et en privé, tout au long de ma vie, y compris lorsque je fus sénateur, deux fois candidat à la présidence, et c'est ce qui a figuré dans les divers programmes présidentiels avant d'être ratifié aujourd'hui par moi en tant que président de la République.
Cette position ferme et claire est soutenue par des arguments de natures distinctes. De nature juridique d'abord. Notre Constitution politique assure à chaque personne le droit à la vie. Aussi bien la Cour suprême que le Tribunal constitutionnel ont invariablement jugé que, en accord avec notre ordonnancement juridique, l'enfant à naître (nasciturus) est aussi une personne, dont la vie doit être protégée. Et si cela n'était pas suffisant, la Constitution elle-même charge le législateur d'adopter les mesures nécessaires pour « protéger la vie de celui qui est à naître ».
La deuxième raison est d'ordre pratique. Dans le doute, il vaut toujours mieux choisir la vie. Car même à supposer que nous n'aurions pas de certitude par rapport au traitement juridique qu'il faut réserver à une vie humaine en gestation, ce qui est correct et sage, c'est d'adopter une position humble et choisir celle qui soit la plus favorable à la protection et au développement de cette vie. S'agissant de questions qui impliquent la vie ou la dignité humaine, par conséquent, il vaut mieux être prudents que d'agir de manière précipitée.
La troisième raison est qu'il ne s'agit pas d'une décision qui incombe seulement à la mère ou aux parents de l'enfant à naître. Entre aussi en ligne de compte la vie d'un être nouveau, unique, irremplaçable et distinct de ses parents, dont la vie doit être défendue avec la plus grande force, précisément en raison de sa pleine innocence et du fait qu'il est sans défense.
La quatrième raison est d'ordre religieux. En tant que chrétien je crois que la vie est un don de Dieu. Lui seul a le pouvoir de donner la vie et le droit de l'enlever. C'est pourquoi je suis partisan de protéger la vie et la dignité humaine depuis sa conception jusqu'à la mort naturelle. Et, pour la même raison, je suis également opposé à l'euthanasie et à la peine de mort.
Sans préjuger de cela, je suis conscient de ce que cet argument religieux n'est pas en lui seul suffisant pour justifier une interdiction étatique absolue de l'avortement dans notre pays. Entre autres raisons, parce que cela n'a pas de sens de débattre dans la sphère publique à partir de convictions purement religieuses, qui ne peuvent pas être discutées, qui ne peuvent et qui ne doivent pas être soumises à la règle de la majorité propre à un système démocratique.
Une bonne part de la discussion de ces derniers jours s'est concentrée sur ce qui est, sans aucun doute, le cas le plus dramatique dans lequel puisse se trouver une mère enceinte : celui d'avoir à décider s'il faut ou non mettre en œuvre un traitement médical qui permettrait de sauver sa vie, mais au prix d'un risque pour le fils ou la fille qu'elle porte en son ventre. Heureusement, les avancées de la science et de la médecine ont fait que la possibilité d'une collision inévitable entre ces deux vies soit devenue hautement improbable. Mais même ainsi, nous ne sommes pas en mesure d'exclure que de telles situations puissent se produire. Pour ces cas exceptionnels et extrêmes, il ne fait aucun doute que notre ordonnancement juridique comme les protocoles médicaux autorisent l'intervention, chirurgicale ou thérapeutique, pour sauver la mère si elle en décide ainsi, même si, comme effet non désiré ni recherché, elle peut mettre en risque la vie de l'enfant. En deux mots : si la mère choisit de subir le traitement qui sauvera sa vie mais non celle de son enfant, nous ne sommes pas dans un cas d'avortement. De la même manière, si elle choisit la vie de son enfant en risquant ou en sacrifiant la sienne propre – une décision qu'il faut respecter – elle ne commettrait pas un suicide. Il s'agit d'une décision sans doute déchirante, devant laquelle la société peut et doit accompagner et soutenir la famille affectée, mais sans jamais la juger et encore moins la condamner.
D'autre part, les arguments en faveur de l'avortement eugénique, qui sont ceux mis en avant dans les cas de non-viabilité ou de malformation fœtale, et de l'avortement que l'on a pu appeler « éthico-social », qui permettrait de mettre fin à une grossesse consécutive à un viol, sont incorrects puisqu'ils supposeraient de nous arroger le droit de classifier certains être humains comme supérieurs – ceux qui méritent de vivre – et inférieurs – ceux qui ne méritent pas de vivre –, et qu'ils permettraient en outre de condamner à mort des êtres absolument sans défense et innocents quant aux circonstances de leur conception.
Mais il ne suffit pas simplement de s'opposer à l'avortement même si c'est pour d'excellentes raisons. Nous ne savons pas avec exactitude combien d'avortements provoqués ont lieu chaque année au Chili, entre autres parce qu'il s'agit là d'actes illicites, et que l'immense majorité de ceux qui les pratiquent le font donc de manière clandestine et secrète pour éviter d'encourir une peine pénale. Mais ce nous savons, malheureusement, c'est qu'il ne s'agit pas d'une pratique isolée dans notre pays, mais que leur nombre se compterait, au meilleur des cas, en dizaines de milliers par an. Cela veut dire que nous sommes au devant d'une situation dramatique, non seulement pour ces milliers d'enfants qui ne naîtront jamais, mais aussi pour leur mère, leur famille et la société tout entière.
En conséquence, nous devons tenter de découvrir ses causes profondes, mieux comprendre ses conséquences et mettre en œuvre une politique meilleure pour prévenir les avortements et les grossesses non désirées. Cela a été un engagement central de notre gouvernement, à travers de multiples politiques publiques, parmi lesquelles je voudrais signaler : premièrement, augmenter le congé post-natal de trois à six mois et améliorer sa couverture, pour indemniser non plus seulement une femme sur trois mais la totalité des femmes qui travaillent et qui sont à l'âge fertile, pour bénéficier ainsi potentiellement à deux millions et demi de femmes chiliennes. Ainsi nous voulons que la maternité ne soit jamais un obstacle pour accéder à un travail, ni que le travail soit un obstacle pour devenir mère.
Deuxièmement, le programme de maternité vulnérable, développé par le Sernam, qui a déjà bénéficié à plus de 55.000 femmes. Ce programme inclut des psychologues, des avocats, des sociologues et des assistantes sociales, qui assurent une présence en direct ou en ligne auprès de femmes qui ont des programmes en relation avec la grossesse ou la maternité, comme l'accès au congé pré- et post-natal, la dépression avant et après l'accouchement, les grossesses non désirées, le deuil lors de la perte d'un enfant, les problèmes rencontrés pour le versement de pensions alimentaires, les frais scolaires etc.
Troisièmement, le programme du Sernam dirigé vers les mères adolescentes, qui aide des milliers de femmes en matière de réinsertion éducationnelle et au travail, la garde des enfants, la prévention de nouvelles grossesses non désirées.
Ces programmes sont spécialement utiles et nécessaires parce que je suis certain qu'aucune mère qui a recours à l'avortement ne le fait sans un profond déchirement intérieur et qu'il est la plupart du temps inspiré par une sentiment d'angoisse et d'abandon. Derrière cet acte se cachent souvent le désespoir, l'abandon, et l'incompréhension de la société et souvent de la famille, qui font qu'elle se sent incapable ou dans l'impossibilité de mener sa grossesse à un heureux terme.
D'aucuns prétendent que le Chili serait un pays moins moderne et civilisé parce qu'il n'imite pas ce que font les autres nations supposées plus développées, ou non seulement l'avortement est légal mais où il est même largement accepté. Ils oublient que le Chili a une tradition plus que centenaire de protection des droits humains. Que nous avons été l'un des premiers pays au monde à établir la liberté des ventres [principe qui faisait de l'enfant né de l'esclave un être libre au lieu de le considérer comme faisant partie du patrimoine du propriétaire de sa mère] et à interdire l'esclavage. Et que précisément la manière dont une société traite ses membres les plus faibles – les adultes âgés, les malades, les plus pauvres, ceux qui souffrent d'un quelconque handicap et les enfants à naître – en dit bien plus long sur son degré de civilisation que sa richesse matérielle, ou la hauteur de ses édifices, la qualité de ses infrastructures ou sa puissance militaire. »

 © leblogdejeannesmits pour la traduction.

 

Repost 0
Published by Jeanne Smits Directeur du Journal Présent - dans Ethique
commenter cet article
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 12:01

 

 
L'Alliance royale appelle ses membres et sympathisants à participer à la marche pour la vie.
 
      Son candidat à la présidentielle, Patrick de Villenoisy
et
son président, Pierre Bernard, député-maire honoraire de Montfermeil,

seront présents à cette marche pour le respect de la vie, de la naissance à la mort naturelle, qui est une des affirmations constantes du programme des royalistes.

Ce respect est clairement exprimé dans le livre Bleu de l'Alliance royale qui reprend les grandes lignes de nos affirmations en politique. Nous soutiendrons donc toujours les initiatives qui vont dans ce sens.

Alliance royale

Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Ethique
commenter cet article
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 18:22

Manifester tous les ans hâtera l'abolition de l'avortement et le développement de l'aide aux mères en détresse.

source (le Salon Beige

) A ceux qui ne sont toujours pas convaincu de la nécessité de venir marcher pour la vie le dimanche 22 janvier à Paris, il est utile de rappeler ces deux raisons principales :

  • Manifester en nombre est le seul moyen de voir le discours pro-vie réapparaître sur la scène publique, surtout en cette année d'échéances électorales

Ban_mpv_2012Des causes plus médiatiques que la cause pro-vie n'ont pas besoin de manifester : elles ont en permanence "antenne ouverte" dans les médias. Pour les pro-vie, il n'y a pas de raccourci : pour exister, il faut être dans la rue, et être assez nombreux pour ne plus pouvoir être ignorés.

Beaucoup de nos concitoyens pensent que plus personne, ou presque, ne se bat contre l'avortement légal. Manifester en nombre est le seul moyen de briser ce consensus par défaut. Quelques dizaines de secondes au 20 heures tous les ans suffisent pour que la conscience collective réalise que des dizaines de milliers de personnes, souvent jeunes, réclament l'abolition de l'avortement.

Montrer que l'abolition est défendue publiquement est le premier pas pour que les arguments pour l'abolition redeviennent, comme aux Etats-Unis, audibles.

Et les effets d'une telle mobilisation dépassent largement les reportages qui lui seront consacrés : tout au long de l'année, les associations pro-vie réagissent à l'actualité (bioéthique, téléthon...) en publiant des communiqués - qui seront d'autant plus cités par les médias si les pro-vie font régulièrement une "démonstration de force" dans la rue.

De même, tout au long de l'année, des associations pro-vie contactent des politiques - qui les prendront d'autant plus au sérieux si elles prouvent qu'elles représentent des dizaines de milliers de personnes motivées.

  • Manifester dynamise tout le mouvement pro-vie

Tract-mpv2012-rectoLa grande force du mouvement pro-vie américain est la densité de son tissu associatif : pas une ville moyenne américaine qui n'ait, par exemple, son centre d'aide aux femmes enceintes en difficulté. Il serait intéressant (mais illusoire !) de chercher à dénombrer combien de ces initiatives sont nées dans les cars qui emmenaient des sympathisants de leur petite ville à leur capitale d'Etat ou à Washington pour manifester.

Le même effet peut raisonnablement être attendu de la Marche pour la Vie : dans le car qui emmène à Paris les sympathisants d'une ville de province, qui souvent ne se connaissaient pas entre eux, les contacts se nouent, les projets naissent. Et chacun, parisien ou provincial, revient de la Marche "regonflé à bloc".

Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Ethique
commenter cet article
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 12:36

Participante hier avec un petit groupe de Nivernais et de Berrichons, je peux témoigner du nombre de participants à la manifestation nationale organisée en protestation contre les spectacles blasphématoires.

sachant très bien compter et me référant à la distance réglementaire entre les poteaux électriques qui permettait de donner une longueur entre 400 et 500 m de la colonne humaine, à la largeur de la rue occupée permettant l'avancée régulière de plus de 20 manifestants en ligne, j'ai moi-même évaluée le nombre de ceux-ci à un minimum de 5000 personnes si on s'en tient à 1personne/m² ce qui est un large espace occupé, (les manifestants étaient plus serrés). Les organisateurs annoncèrent plus de 6000, quant à la presse, selon les journaux entre 2000 et 3000; je pense donc être véridique en m'avançant à 5000 minimum.

Ceci pour dire donc que la foule était massive et très motivée,
Il y avait quelques personnes politiques connues que je ne nommerai pas par discrétion, sachant que nous étions tous présents en tant que personnes privées, des chrétiens non catholiques étaient présents ainsi que très remarqués, un groupe de musulmans qui n'étaient pas les derniers à crier les slogans "halte à la christianophobie", curieux !... et encourageant pour l'avenir.

Parmi les slogans légitimes qui ont été lancés, UN doit être retenu particulièrement par l'engagée politique que je suis; celui de la demande de remboursement aux chrétiens des subventions pour les spectacles tels que la pièce scatologique blasphématoire que je nommerai pas car ce serait lui faire trop d'honneur, de R.Garcia.

Pour ma part, je rajoute à cela, qu'il devient absolument nécessaire que les députés, les conseillers régionaux, les conseillers départementaux, les conseillers municipaux honnêtes, se lèvent et fassent preuve de courage pour combattre cette dégringolade culturelle qui utilise l'argent des contribuables à des fins peu reluisantes pour salir des communautés françaises qu'elles que soient d'ailleurs ou leur religion, ou leur origine héréditaire.

Beaucoup d'élus n'ont pas encore pris conscience qu'en n'étant pas attentif à vérifier l'attribution des subventions à des spectacles, ils participent à des opérations de la subversion de la pensée. Or le commandement de la loi naturelle "tu ne tueras point" qui appartient d'ailleurs à tous les codes pénaux des pays de la terre avec leurs variantes propres, implique que non seulement on ne doit pas tuer corporellement son voisin mais aussi, on ne doit pas "tuer son âme";

Hier, le prêtre qui était invité à faire le sermon de clôture après la prière de réparation envers Dieu pratiqua l'exorcisme de l'Eglise contre le spectacle qui se déroulait dans le théâtre à ce même instant.
Il s'en expliqua en rappelant que les forces du Mal ( celui qui s'appelle Satan, l'ange déchu par orgueil) est à l'oeuvre dans toutes les sociétés et se déchaîne actuellement dans le monde entier, le satanisme est partout et fait des ravages; Les Gendarmes et les Policiers en savent quelque chose qui y sont régulièrement confrontés dans leurs enquêtes sur les méfaits commis par des bandes de jeunes.
Sa subversion est phénoménale et elle s'attaque aux plus faibles, aux enfants qu'il pervertit par toutes les tentations actuelles, aux esprits faibles par les horreurs pornographiques qui ont quitté le domaine de l'"érotisme" porte par laquelle elles sont entrées pour maintenant s'attaquer aux plus bas instincts de l'âme humaine .....

Je rajoute, pour ma part, et ceci est une conviction personnelle que dans la mesure où on ne porte pas un coup d'arrêt à tous ces débordements, il est proche le temps où la société tombera dans la perversité sexuelle la pire qui soit, celle de la zoophilie, (ou péché de bestialisme) tombant encore plus bas que l'animal lui-même. De tous temps les perversions ont existé, mais ce n'est que depuis peu qu'elle ont pris une telle recrudescence, qu'elles atteignent le corps social dans son entier et non pas seulement en France.

Il est du devoir formel du député qui a vocation à réguler les lois de se préoccuper de mettre les communautés dont ils ont reçu mandat, à l'abri du point de vue moral et non seulement assurer la sécurité des corps, mais c'est un devoir pour eux de veiller à la sécurité des âmes,
Quant aux autres élus ils se doivent de faire attention à l'attribution des subventions et les maires pour leur part sont les premiers COMMISSAIREs de Police de leurs communes, ils doivent veiller particulièrement à l'attribution des subventions et à ce que ces perversions ne débordent pas sur le domaine public et que les lois qui sont vertueuses soient bien appliquées, pour les lois qui sont perverses ils doivent les refuser collectivement.
 
En cela, ils ont le devoir de prendre conseil aussi des guides religieux pour les aider dans le discernement du Bien et du Mal afin d'influer eux-mêmes sur leurs confrères et sur les débats à l'Assemblée Nationale,
Je rappelle que LE COLLECTIF DES MAIRES PEUT REFUSER UNE MAUVAISE LOI, ce droit de veto fait partie des prérogatives qui leur sont accordées par la Constitution française actuelle.

Ce Souci du Bien Commun spirituel en plus du bien être matériel fut le constant souci de nos rois de France qui non seulement avaient agissaient dans toute la mesure possible pour le  bien-être de leurs peuples mais aussi pensaient à leurs fins dernières en veillant à ce qu'ils puissent vivre dans un environnement vertueux.

Le Trône et l'Autel fonctionnaient en synergie, ils avaient des pouvoirs distincts, le ROI ne se mêlait pas de la direction des âmes qui est essentiellement dévolue à l'Autel, mais il favorisait leur action par des lois vertueuses protégeant la Morale et la Vertu

Ce qui me fait donc revenir à la demande que nous faisons aux politiques de refuser d'accorder des subventions à des spectacles qui peuvent tuer l'esprit et l'âme, ces spectacles doivent rester dans la sphère totalement privée sans aide de l'état;
Il y a d'ailleurs plusieurs années que je dénonce oralement le système des maisons de la culture qui ont organisé les abonnements de telle façon que si un spectateur veut simplement aller voir un spectacle qu'il a choisi en n'étant pas abonné pour l'année, il doit faire un parcours du combattant pour pouvoir avoir une place,
a NEVERS, par exemple, tous mes amis qui aiment le théâtre s'obligent à prendre un abonnement annuel, dont ils ne se servent que rarement pour voir de temps en temps s'ils peuvent en avoir le bonheur, une pièce qui en vaut vraiment la peine, le reste du temps leur argent aura servi à faire vivre des oeuvres qui sans eux n'auraient jamais duré plus que le temps pour les spectateurs de se rendre compte de leur nullité, quant aux subventions, elles permettent à de telles oeuvres d'exister, ce qui est un pur gaspillage de l'argent des contribuables, il est bon d'aider les artistes (Molière et Racine ont eux-mêmes étés aidés par le Roi sur sa cassette personnelle d'ailleurs et non celle du peuple), mais l'aide financière ne doit être accordée qu'à des auteurs de spectacles qui en valent la peine, sinon c'est du gaspillage d'argent public pris dans la poche des français, argent qui pourrait aller vers des fins plus utiles.

Les Français doivent aussi savoir que la moitié de ces spectacles bénéficient de l'audience de spectateurs qui ont reçu des invitations gratuites; pour faire passer leurs messages, tout est permis, n'y a t il pas en effet une volonté démoniaque d'agir sur les esprits par le biais de certains politiques eux-mêmes pervertis.

Je n'ai jamais voulu rentrer dans ce système artificiel des abonnements à la maison de la culture, je suis bien contente de ne pas l'avoir fait, au moins, si des pièces comme celle de Garcia doivent être programmées, aurais-je la satisfaction de ne pas y avoir collaboré en étant partie financière prenante.

Il devient urgent, que les français qui ont encore un peu de bon sens, prennent conscience de la subversion qui se met en place,
Un vieux dicton dit que l'on a les rois que l'on mérite, je pense que cela est vrai et que cet adage est encore plus vrai en démocratie telle que celle qui régit notre système politique,

    Une majorité de français, sont devenus des mendiants permanents qui ne pensent qu'à une chose: que la manne tombe continuellement de l'Etat; Ils ont donc pris l'habitude d'élire, l'homme politique qui allait leur promettre pour les uns, le meilleur petit coussin confortable pour qu'ils puissent s'y installer, pour les autres la conservation alors que le pays est au bord de la banqueroute de leurs privilèges donnés en temps de prospérité; quant aux autres qui eux sont chômeurs ou/et réellement pauvres et même dans la misère ils n'ont malheureusement pas encore compris ou ne connaissent pas le vieux dicton qui dit si justement: "faites maigrir les riches et vous ferez mourir les pauvres" et votent donc pour des hommes politiques qui leur promettent ce qu'ils ne peuvent pas donner en oubliant que ce travail qui leur est nécessaire pour vivre, un état qui est ruiné ne peut le leur donner et que ce sont bien ce qui peuvent payer un salaire, c'est à dire ceux qu'ils appellent des riches qui vont pouvoir leur donner du travail conformément aux besoins que ceux-ci ont d'engager du personnel pour suppléer leur manque de temps pour accomplir les tâches qu'ils ne peuvent plus/ou pas accomplir eux-mêmes pour x.raisons, cela en fonction de leur propre trésorerie.
..........et ils se font cocufier à chaque élection

Ne serait il pas temps qu'ils se prennent enfin en charge eux-mêmes, et que la France change aussi de système social pour passer à celui beaucoup plus vertueux des fondations et charge les syndicats de gérer les problèmes de chômage et de négociations avec les mutuelles d'assurances au nom de leurs adhérents afin obtenir les conditions les plus avantageuses au lieu de mettre le bazar dans la Cité comme ils le font actuellement en ce qui concerne certains d'entre eux.

Cela ne sera possible qu'au prix d'un effort total de changement de démocratie (démocratie équitable à l'intérieur des corps sociaux qui composent la France et non plus des partis politiques) couplée avec le choix du RETOUR DU ROI bi-condition pour que notre pays puisse fonctionner de façon responsable, adulte, avec un juste équilibre de la CHARITE FRATERNELLE entre les différentes classes sociales ( si l'égalité devant Dieu et devant la Justice est un doit de l'homme, c'est un leurre de croire que dans les autres fonctions spirituelles et humaines, cette égalité existe, chaque homme est différent dès la naissance que ce soit physiquement ou intellectuellement, les facultés d'apprentissage ne sont pas les même pour tous, l'intelligence prend différentes formes manuelles, artistiques, intellectuelles, philosophique ou expérimentale , les uns peuvent être des pauvres ou riches financièrement, les autres seront pauvres ou riches intellectuellement, etc.....

Avec cette société humaine ROYALE s'appuyant sur le système électif dans les corps sociaux, on rétablit une société vertueuse à partir de laquelle l'ensemble de celle-ci reprend un fonctionnement normal et la Richesse naturelle suit

Cette Société rejoint normalement, celle qui nous a été révélée par le Christ lui-même.
CHERCHEZ LE ROYAUME DE DIEU ET LE RESTE VOUS SERA DONNE DE SURCROIT.
 

Chantal de Thoury

Repost 0
Published by Chantal de Thoury - dans Ethique
commenter cet article
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 18:36

Nous relayons le communiqué de Presse des Associations familiales Catholiques.

L’Alliance Royale ayant pour règle de toujours apréhender  la politique au regard de la Doctrine Sociale de l’Eglise, ne peut que soutenir une telle demande sachant que le Téléthon comme l’indique le Communiqué favorise l’EUGENISME qui est un MAL  intrinsèque et ne peut être du domaine de la tolérance (la tolérance est l’acceptation d’un moindre mal pour éviter un plus grand mal, quand le mal est total comme dans le cas présent, on ne peut le tolérer) .
En sélectionant les embryons (micros-bébés), on privilégie le physique sur l’intellect,  avec de telles attitudes de nouveaux compositeurs de génie comme  Beethoven ne peuvent voir le jour, ni des Toulouse-Lautrec …….. ni des Talleyrand ( qui outre ses comportements peccamineux était un génie politique au service de la France).

Communiqué des AFC

« Le Téléthon est chaque année l’une de ces manifestations de solidarité encourageantes dont sont capables les Français.

La CNAFC rappelle cependant l’importance de ne pas créer d’espoir irréaliste chez les malades. Elle tient à souligner que les enfants présentés comme indemnes de la maladie dans les familles à risques sont issus d’une sélection. Elle encourage les chercheurs à orienter leurs recherches vers la guérison de la myopathie plutôt que la sélection des embryons sains. Elle les appelle donc à approfondir les exigences de leur travail au service de la vie.

La CNAFC réitère sa demande pour que les donateurs du Téléthon aient la possibilité de choisir les programmes de recherche qu’ils désirent soutenir. Et qu'ils puissent en particulier exiger une transparence totale sur les conséquences de ces programmes sur les embryons.

Préoccupée chaque année par la destination des dons du Téléthon et en particulier par les sommes consacrées à la recherche sur les embryons, la CNAFC poursuit inlassablement son action dans le domaine éthique à l’heure où ces questions occupent une place de choix dans les réflexions politiques.


Nos actions clés de ces derniers mois :

- une participation active aux débats sur la révision des lois de Bioéthique à l’Assemblée Nationale et au Sénat : auditions, entretiens locaux et nationaux… ;
- un espace internet régulièrement enrichi sur son site pour informer le grand public et communiquer ;
- la préparation d’un vade-mecum, à paraître dans les prochains mois, qui met en lumière, à travers la question de l’Assistance Médicale à la Procréation (AMP) les véritables enjeux des lois de bioéthique, et rappelle combien certaines pratiques médicales sont loin d’apporter une solution aux difficultés des familles confrontées à la stérilité et au handicap. »

Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Ethique
commenter cet article
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 20:20

Communiqué de Alain Escada secrétaire général de l'Institut CIVITAS

 Comme chacun le sait désormais, le spectacle de Castellucci intitulé "Sur le concept du visage du fils de Dieu" provoque une réaction indignée chez de très nombreux chrétiens. Depuis jeudi dernier, jour de la première représentation de ce spectacle au théâtre de la Ville à Paris, chaque représentation est retardée et/ou interrompue par des jeunes gens fidèles au Christ. L'affaire fait grand bruit à la radio, dans la presse écrite ainsi que sur internet mais cela s'accompagne de beaucoup de désinformation et nécessite donc des clarifications et des corrections.

 Soulignons d'abord le caractère spontané des actions menées soir après soir par des jeunes filles et des jeunes garçons venus de différents horizons, certains revendiquant ouvertement leur adhésion à l'un ou l'autre mouvement catholique, d'autres intervenant à titre personnel, simplement révoltés par le contenu de ce spectacle.

 Le premier journal qui a réagi à l'action de ces jeunes, c'est le journal "Le Monde". Il l'a fait en des termes qui en disent long sur la manipulation des esprits à laquelle s'exercent certains journalistes. En effet, le titre de ce premier article parlait de "prise d'otages au théâtre de la ville", pas moins, tandis que le titre du second article parlait de "fatwa culturelle". Des titres à sensation destinés à un lectorat habitué à lire en diagonale. Des mots qui choquent, loin de la réalité qu'ils prétendent décrire. Or, il faut savoir que le journal Le Monde a pour président du directoire du conseil de surveillance un certain Pierre Bergé. Et la fondation Pierre Bergé-Yves Saint-Laurent est justement, quel hasard, "grand mécène" du Festival d'Automne de Paris qui a programmé Golgota Picnic, second spectacle blasphématoire qui suscite l'ire des chrétiens.

 Ces articles du Monde ont donné le ton. Bien d'autres journalistes ont suivi le mouvement et utilisé des mots sans en respecter le sens. L'objectif est bien sûr de disqualifier l'opposant à ces spectacles, de le présenter comme infréquentable puisque "violent" et "fascisant". De la sorte, quelques journalistes aux ordres ont pour mission d'éluder le vrai débat. "L'antichristianisme de notre société est-il fantasmé ? Est-il réel ? Peu importe", écrit avec cynisme Thomas Schlesser pour le média "Rue89".

 Images vidéos et photos sont pourtant disponibles sur internet. Elles montrent, le premier soir, des jeunes gens monter sur scène, déployer une banderole contre la christianophobie, puis, lorsqu'on leur arrache cette banderole, se mettre à genoux et prier le chapelet. Où est donc la violence dans cette action ? Ces jeunes gens n'ont opposé aucune résistance à la police lorsque celle-ci est intervenue. Ces jeunes gens n'ont pas non plus insulté qui que ce soit.

 Ce qui est par contre de la violence, à l'heure ou tant de chrétiens meurent à travers le monde par fidélité à leur Foi, c'est, sous le couvert de l'art, de demander à des enfants de monter sur scène et de caillasser le portrait du Christ avec des grenades.

 Ce qui est réellement insultant, c'est, à l'issue d'un spectacle scatologique, de souiller le portrait du Christ en laissant penser que c'est de la matière fécale qui vient le salir et de blesser ainsi tant de croyants.

 Le jour suivant, quelques spectateurs ont reculé à l'entrée du théâtre, le manteau légèrement entâché par un œuf ou un peu de liquide coloré. Un peu désagréable, certes, mais on reste au niveau de la simple blague de potaches. Ce n'était ni agressif ni bien méchant. Prétendre qu'un œuf sur la façade du théâtre ou un peu d'huile sur les marches du théâtre constituent une dégradation, c'est grotesque.

 Si à chaque manifestation étudiante ou syndicale, l'Etat se mettait en tête d'arrêter et de poursuivre en justice tous ceux qui jettent un simple œuf, cela ferait bien du monde dans les commissariats et dans les tribunaux !

 Encore une fois, la seule véritable souillure choquante dans cette histoire, c'est celle que M. Castellucci, metteur-en-scène, inflige au visage du Christ.

Et, depuis, les actions menées par tant de jeunes gens se limitent à prier. A l'extérieur du théâtre pour certains. A l'intérieur pour d'autres. Il faut être bien manipulateur pour faire passer ces jeunes gens pour de sombres délinquants.

Chahuter un spectacle serait devenu un crime ? L'histoire du théâtre ne manque pourtant pas d'exemples de chahuts d'une bien plus grande ampleur. Les professionnels de la culture semblent avoir la mémoire bien courte.

 Il est inadmissible de constater une fois de plus que la seule religion dont on peut se moquer impunément serait celle des chrétiens et que l'Etat veut même leur interdire le droit d'exprimer leur mécontentement.

 Faut-il encore rappeler avec quel enthousiasme les médias ont ces temps-ci relayé le mouvement des "indignés" ? Curieusement, les chrétiens n'auraient pas le droit, eux, de s'indigner ?

 CIVITAS dénonce la désinformation propagée par certains médias et l'intervention du pouvoir politique auprès de la justice afin d'obtenir que celle-ci réprime ces jeunes gens. CIVITAS apportera son soutien aux jeunes gens dont le seul tort aura été de témoigner publiquement de leur Foi, sans agressivité, sans violence, sans résistance. Un appel est lancé aux avocats dont la Foi est la même et qui auront à cœur de mettre leur savoir-faire juridique au service de cette noble cause.

 Plus que jamais, CIVITAS appelle à une grande manifestation nationale contre la christianophobie ce samedi 29 octobre à Paris. Rendez-vous à 18h à la place des Pyramides. Pour l'honneur du Christ !

 Alain Escada,
secrétaire général de l'Institut Civitas 

Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Ethique
commenter cet article
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 00:26

Comment, avec leurs trains de vie, leurs avantages, ..., et une pareille retraite en or massif (50 ans, 9000 €, ...), nos élus européens peuvent-ils comprendre ce que c'est que la Crise mondiale et les dettes des Etats membres de l'Europe ?

En tous cas, cela devient impossible de faire confiance à certains élus et hommes politiques, non ?

Il faut que les gens comprennent une fois pour toute que, de même que la nature à horreur du vide, de même elle a horreur de l'égalité.

Il y aura donc toujours, du moins dans ce monde physique, des inégalités. Les inégalités sont liées à la vie et on ne peut pas les empêcher.

Par contre on peut choisir des inégalités justes et lutter contre les inégalités injustes.

Le drame de l'homme moderne est qu'il ne veut pas admettre cet..........lire la suite ............

Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Ethique
commenter cet article
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 14:37

Un comble ! La Ville de Paris et le Théâtre de la Ville portent plainte contre les manifestants ayant interrompu le spectacle christianophobe « Sur le concept du visage du fils de Dieu »

delanoe_bergerac_OPon_21.jpg
On apprend ce soir, que la Ville de Paris et le Théâtre de la Ville qu’elle subventionne avec l’argent des contribuables chrétiens parisiens, avaient décidé de déposer une plainte conjointe contre les manifestants qui ont perturbé la première de l’infecte (et puante !) pièce christianophobe « Sur le concept du visage du fils de Dieu ». Le quotidien Le Monde qui dénonce « les fatwas culturelles des fondamentalistes chrétiens » (sic) annonce cela ce soir avec une jubilation non dissimulée qui lui fait commettre une erreur sur les personnes puisqu’il accuse « des membres de l’association fondamentaliste chrétienne Institut Civitas » d’être responsables de la perturbation sur la scène du Théâtre de la Ville, jeudi soir. Le Monde se prépare un très joli procès à la XVIIe chambre… Dans son communiqué d’aujourd’hui, la Mairie de Paris dénonce les « actes de dégradation du domaine public et d’atteinte à la liberté de création et d’expression artistique » ! Comme il fallait s’y attendre, le ministre de la “culture”, Frédéric Mitterrand, a cru bon, dans un communiqué, de stigmatiser « ces perturbations [qui] portent atteinte à un principe fondamental de liberté d’expression protégé par le droit français » Mais le respect de la sensibilité des chrétiens, tous ces petits marquis s’assoient dessus. Vivement que la Comédie Française mette à son programme « Le fanatisme ou Mahomet » de Voltaire… Là on rigolerait vraiment !

Daniel Hamiche pour l'observatoire de la christianophobie (22/10/11)

[Soyons très nombreux et tous unis à la grande manifestation nationale contre la christianophobie qui se tiendra le samedi 29 octobre à Paris et qui débutera à 18h à la place des Pyramides.]

video de la protestation du petit groupe de jeunes catholiques en proie à la vindicte des spectateurs de la "première"  de cette pièce des bas fonds de la nature humaine; petit groupe précurseur de plus grandes troupes
Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Ethique
commenter cet article
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 18:41

 source: le Salon Beige

  Posted: 24 May 2011 08:28 AM PDT

9 personnalités, femmes élues, écrivains, psychologues, intellectuelles engagées ont signé cette déclaration :

"Nous, Ecrivains, juriste, psychologues, élues, femmes engagées au plan national et européen

Considérant que :

§ L’embryon humain est un être humain au premier stade de sa vie

§ L’embryon humain est pleinement digne dès sa conception

Et au vu :

§ Du principe d’indisponibilité du corps humain

§ De la force du principe de gratuité

§ Des dérives éthiques contenues dans la production, la congélation puis la destruction d’un grand nombre d’embryons dans les techniques d’AMP

§ Des risques eugéniques liés à l’extension du DPI et la sélection des bébés médicaments

§ Du droit pour chaque enfant d’être accueilli dans un couple stabilisé composé d’un père et d’une mère

§ Du droit pour chaque enfant de connaître sa filiation biologique

§ Du respect du principe du consentement libre et éclairé dans les tests génétiques

§ Des espoirs thérapeutiques contenus dans la recherche sur les cellules souches adultes et les cellules issues du sang de cordon ombilical 

Demandons :

§ Le maintien du príncipe d’interdiction de la recherche sur les cellules souches embryonnaires

§ Le financement des méthodes alternatives, la recherche sur les cellules souches adultes, sur les cellules souches issues de sang de cordon ombilical et placentaire et sur les cellules reprogrammées (IPS).

§ Que l’autorisation de vitrification des ovocytes soit assortie de l’interdiction express de la production d’embryons surnuméraires.

§ L’interdiction de congeler des embryons

§ Le maintien du diagnostic prénatal et préimplantatoire aux seules fins préventives et thérapeutiques

§ Des efforts significatifs en matière de financement de la recherche sur les causes d’infertilité.

§ La levée de l’anonymat du don de gamètes

§ Le refus de légaliser la gestation pour autrui

§ Le maintien de l’encadrement législatif actuel du don d’organes.

§ Le développement de banques publiques et familiales solidaires de sang de cordon ombilical

Signataires :

§ Sabine Faivre, enseignante et psychologue, auteur de « la vérité sur l’avortement aujourd’hui » (Ed. Téqui, 2006 ), diplômée de l’Espace Ethique Méditerranéen.

§ Aude Mirkovic, Maître de Conférences en droit privé à l’Université d’Evry, spécialiste du droit de la famille et de la bioéthique

§ Catherine Giner, Conseillère municipale déléguée à l'Enseignement Supérieur et Recherche (ESR) de la ville de Marseille, conseillère régionale Provence Alpes Côte d’Azur, diplômée de l’Espace Ethique Méditerranéen.

§ Marie de Nicolay, Chevalier de l’Ordre National du Mérite, Maire de Saint Caprais, Vice-présidente des maires ruraux, nombreux engagements sur les questions familiales et sociales

§ Cécile Edel, psychologue clinicienne, Présidente de l’Association Nationale « Choisir la Vie », Co-fondatrice du Collectif « Trente ans ça suffit »

§ Elisabeth Bourgois, infirmière et écrivain, Présidente d’honneur de l’Association « Médecine et Dignité de l’homme », récompensée par de nombreux prix littéraires ( Prix Saint Exupéry Valeur Jeunesse )

§ Béatrice Bourges, Diplômée de droit, attachée parlementaire durant douze ans ans, Fondatrice et Présidente de l’association « Audace et responsabilité » pour la rénovation de la vie politique, Fondatrice de l’Association pour la Protection de l’Enfance ( ASPE), porte parole du Collectif pour l’enfant, auteur de « : L’homoparentalité en question – Et l’enfant dans tout ça ? « (Editions du Rocher)

§ Catherine Vierling, Conseiller européen, Secrétaire Générale du Forum Européen pour les droits de l’homme et de la famille

§ Marie-Laure Des Brosses, diplômée d’HEC, spécialiste des questions famille et retraite

Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Ethique
commenter cet article
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 11:19

S        Honte au Docteur René Pierre SIGNE qui renie son serment d'Hypocrate en continuant à soutenir l'avortement. Combien de fois faudra t'il que le Coq chante pour qu'il entende les millions de petites voix des enfants qui ont été assassinés dans le ventre de leur maman et qui demandent justice au Seigneur de toute la Création.

Pour Monsieur Xavier BERTAND ministre de la la Santé de LA REPUBLIQUE et le Docteur René Pierre SIGNE:

L'avortement est un droit 

Posted: 18 Feb 2011 09:42 AM PST  source LE SALON BEIGE

Comme en témoigne ce débat hier au Sénatentre le sénateur socialiste René-Pierre Signé et le ministre de la santé Xavier Bertrand :

"M. René-Pierre Signé- Les militants du planning familial s'inquiètent de l'accès des femmes à l'IVG : elles sont renvoyées d'hôpital en hôpital à la suite des restructurations de la loi Bachelot. Les temps d'attente s'allongent, les délais expirent et celles qui en ont les moyens doivent aller à l'étranger. La loi Aubry avait porté le délai à douze semaines pour les mineurs.L'IVG est un acte médical à part entière, même si des médecins refusent de le pratiquer. La faiblesse du forfait de la sécurité sociale rend son accès difficile à certaines femmes. Quid des mineurs ? Du délai de douze semaines ? Des moyens hospitaliers ? (Applaudissements à gauche)

M. Xavier Bertrand, ministre du travail, de l'emploi et de la santé - Vous avez oublié l'IVG médicamenteuse, (exclamations à gauche) qui explique le recul des interventions chirurgicales. Les restructurations ? En fait, 5 % des établissements pratiquent 23 % des IVG, et si des services ont été fermés, c'est pour la sécurité des patients, non pour des raisons d'économie ! Ce droit doit être garanti sur tout le territoire. Le tarif doit être juste. L'hôpital doit reposer sur le T2A et les Migac. Nous veillerons à ce que ce droit -car c'est un droit- soit garanti sur tout le territoire. (Applaudissements à droite ; exclamations à gauche)"

 Quand abandonnera t'on cette "culture de mort" dans laquelle la France s'enfonce pour enfin revenir à la "culture de vie"

je rappelle les positions de l'ALLIANCE ROYALE qu'elle défendra continuellement  et que chaque électeur sur NEVERS NORD pourra vérifier sur la profession de Foi pour les Cantonales concernant les orientations défendues au niveau national par tous les candidats.

Protéger la vie et la dignité de la personne humaine,

notamment celle des enfants à naître, des handicapés et des personnes âgées, à travers une politique d’accueil des personnes en détresse et d’aide aux familles ; une société qui se débarrasse des plus faibles, par individualisme et souci de la rentabilité, ne peut apporter à terme que la désolation.

 De façon ponctuelle sur le Canton de NEVERS NORD, je consacrerai une partie de l'enveloppe financière qui est allouée au Conseiller Général à la mise en place et l'aide au fonctionnement d'une structure d'accueil aux mères enceintes en détresse en danger d'avortement afin de les soutenir moralement et financièrement dans leurs difficultés pour accepter et accueillir la petite vie qui grandit en elle. Une action sera aussi menée en collaboration avec les associations familliales afin de pouvoir faciliter les adoptions des enfants que certaines mamans ne désireront pas élever et éduquer.

Je plains le Docteur René Pierre Signé qui ayant reçu tous ses talents de médecin, de Dieu , les emploie à défendre une "culture de mort". Quand au Tribunal Divin, Dieu lui posera la question " Qu'as tu fait René-Pierre de ces petits enfants et de ces mères en détresse que je t'avais confiés, je t'ai donné les dons de médecine, les dons de politique au service de la Cité, et tu les as utilisés pour suciter la mort au lieu de défendre la Vie.... Hors de ma Vue.....vas à la Géhenne , au feu éternel......."; Puisse le Docteur SIGNE ouvrir les yeux avant l'heure de la mort et demander humblement pardon si ce n'est par Amour, qu'il le fasse au moins par peur de l'Enfer.

Nos Rois de France savaient qu'ils possédaient ce DROIT DIVIN qui les rendaient responsables de leurs actes devant DIEU.  Ce droit Divin, tout homme qui a quelque responsabilité sur son prochain, du père de famille au chef d'état le possède en fonction des responsabilités qui lui ont été confiées, il devra en rendre compte devant Dieu à l'heure de la mort. Nos Rois de France en avaient pleinement conscience et cette certitude les guidaient en politique afin de toujours avoir en vue le Bien Commun de leurs peuples.

René Pierre Signé est médecin et Sénateur, il a donc de Droit Divin, les responsabilités liées à ces fonctions. En tant que Catholique, je ne peux que prier pour lui, tous les arguments humains ayant été déjà développés à l'encontre des faux arguments qui défendent  l'avortement, il reste la Prière et la Pénitence comme armes de combat, elles sont les plus puissantes et malheureusement on les oublie souvent. Elles peuvent obtenir les grâces de Dieu déversées sur les âmes qui n'ont pas la pleine connaissance de la gravité de leurs actes. le plus faible d'entre les faible peut toujours prier en union avec la Croix.

Chantal de Thoury

Repost 0
Published by Chantal de Thoury - dans Ethique
commenter cet article
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 12:37
Samedi 16 octobre 2010

20e Marche de prière pour la Vie à Paris

de la basilique Notre-Dame-des-Victoires au Sacré-Cœur-de-Montmartre.

Samedi 16 octobre 2010

Rendez-vous à 17h45, place des Petits-Pères, Paris 2e. M° Bourse

Comité d’honneur et de soutien de la Marche pour la Vie


 

A l'occasion de la 20è marche de prière pour la vie à Paris demain, nous mettons sur le site le témoignage de  GIANNA JENSSEN rescapée d'avortement, puisse cette vidéo faire réfléchir un grand nombre et ramener ceux qui n'ont pas la pleine connaissance, à la lutte pour le respect de la VIE.

Nous rappellons que l'ALLIANCE ROYALE est un parti politique qui depuis sa création défend LA VIE HUMAINE de la conception à la mort .

cette défense de la vie nous a fait travailler à tout un projet politique en faveur de celle-ci allant de la rénumération justifiée de toute mère au foyer qui est d'abord considérée comme l'EDUCATRICE de ses enfants et en cela assume non seulement son rôle privé de mère mais assume bien une fonction primordiale  dans l'ensemble de la Société.

l'éducation des femmes aux méthodes de régulation naturelle des naissances (méthode Billings)

La mise en place de structures d'accueil pour les futures mères en détresse est dans notre projet politique.

Le suivi de celles-ci pour les aider à s'insérer dans une société qui peut leur être hostile ou inadaptée

Une politique de mise en place de crèches d'entreprises pour celles qui travaillent

la libéralisation totale de l'école par le chèque éducation afin de leur permettre de mettre leurs enfants dans des écoles à côté du travail d'un des parents avec des structures

  permettant l'accueil aux enfants jusqu'à ce que le parent vienne les chercher et cela durant tout le primaire évitant aux enfants   de rentrer seuls chez eux.

la liste des propositions n'est pas exhaustive....

CE combat pour la Famille sera mené dans le cadre des prochaines élections par les candidats de l'ALLIANCE ROYALE parallèlement aux autres points de son  PROJET POLITIQUE.

Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans Ethique
commenter cet article
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 18:55
La journée du Samedi 20 mars fut marquée par l'Assemblée Générale de l'Alliance Royale, le rapport d'activité et le rapport financier qui reçurent l'approbation des participants.
aupravant, le matin eut lieu une séance de travaile réunissant les membres du bureau élargi bureau politique + délégués régionaux et départementaux avec un travail sur les orientations décidées pour les deux prochaines années orientées vers des actions ponctuelles et surtout sur les prochaines légisaltives de 2012.
Pierre Bernard Président de l'Alliance Royale et Chantal de Thoury déléguée régionale Nivernais-Berry
002.JPG





Robert de Prévoisin instruisant l'assemblée des prochaines orientations de l'Alliance Royale.


003.JPG 
à l'issue  de l'Assemblée Générale, Pierre Bernard Président de l'ALIANCE, donna une conférence magistrale sur les causes profondes de la crise d'identité "nationale" de notre pays.


Conférence sur l' Identité Nationale du 20-03-10
par Pierre BERNARD
Président de l'ALLIANCE ROYALE 

 

 

                          Chers Amis,

                         Pour vous parler de l’Identité Nationale, j’ai pensé d’abord vous faire plaisir et me faire plaisir en vous disant ce qu’elle représente idéalement pour nous, agrémenté de quelques beaux vers de Ronsard, de Victor Hugo et quelques citations de Charles Péguy.

Nous en avons tous une même perception depuis les origines de la France jusqu’ à un passé pas très lointain.

Nous avons tous aussi conscience que notre identité se désagrège de plus en plus rapidement au risque dans peu de temps de ne plus être.

C’est pourquoi, loin des étendards et des cymbales, loin de toutes nos gloires, orgueil de 15 siècles de notre histoire j’ai pensé plus utile de vous parler –nécessairement brièvement – des origines des dangers  que courre notre identité nationale pour en arriver là où nous en sommes.

 

Ces dangers venus de l’extérieur gangrènent l’intérieur de notre pays.

De l’extérieur à l’intérieur, tel est le plan de cet entretien.

 

                    *                                              *

                                            *

Le grand danger de l’extérieur est le mondialisme dont on trouvera les plus anciennes sources chez les francs maçons de haut grade. Leurs loges très secrètes se développent  au 18ième siècle en Europe et aux Etats-Unis. Déjà à l’époque, ils proclamaient que le genre humain ne vivra en paix que lorsqu’il ne formera qu’un seul corps, une seule nation. Ils préconisaient et prédisaient la suppression des barrières douanières,  la liberté de commerce et de circulation des personnes.

En pesant et en enrichissant cette réflexion, les leaders états-uniens mondialistes ont compris dans les débuts du 20ième siècle qu’ils pouvaient s’appuyer  sur deux idéologies : le communisme et le libéralisme.

Je ne m’étendrai pas sur le communisme, qui s’est révélé utile à la machine par son internationalisme autre forme du mondialisme. Vous le savez il a pris un trop mauvais coup en 1989 lors de la destruction du mur de Berlin pour pouvoir rejouer un rôle essentiel dans l’évolution du mondialisme bien que l’on aurait tort de penser qu’il est définitivement hors course. Nous savons combien les Etats-Unis ont été surpris et gênés  par cet évènement qui les a pris de court dans l’évolution de leurs plans mondialistes qu’ils sont seuls depuis à gérer. Si l’on en juge au déclin des nations on peut dire qu’ils le gèrent bien ; il est vrai que le libéralisme a fait son chemin.

Comme courroie de transmission à cette idéologie, 3 relais vont être progressivement mis en place : Le C.F.R. (Council on Foreing Relations, en français : le conseil des relations étrangères), le groupe Bilderberg et la commission trilatérale.

 

                     *                                             *

 

Le C.F.R. créé en 1921 est le plus ancien. Les dirigeants sont tous des citoyens très influents des Etats-Unis. Beaucoup s’impliquent dans le Groupe Bilderberg et/ou dans la trilatérale. Dans le plus pur esprit maçonnique, leurs réunions, leurs conclusions ou décisions restent rigoureusement secrètes. Ce club est un vivier d’universitaires, d’analystes, de chercheurs, de politiques chargés, à l’origine, de l’examen de la politique étrangère américaine et des affaires internationales. Leurs misions ont évolué se sont diversifiées et depuis 2008, ils ont en charge un programme à 5 ans pour étudier les gouvernances mondiales en vue de la mise en place d’institutions internationales, prélude au futur gouvernement mondial. Dans ses rangs, quelques célébrités : Allen Dulles – Gérald Ford- Henry Kissinger – la famille Rockfeller, Nelson et surtout David que l’on retrouve partout – Madeleine Albright ancienne ambassadrice à l’ONU , puis secrétaire d’Etat du Président Clinton ; elle est encore aujourd’hui l’un des directeurs du conseil d’administration du C.F.R. lequel est peut-être la clé de voute de l’appareil mondialiste.

 

Le groupe Bilderberg est lui aussi rigoureusement opaque depuis sa fondation en 1952. On y rencontre toujours David Rockfeller et le mari de la reine Juliana des Pays Bas, le prince Bernhard malencontreusement mêlé à un scandale financier : l’affaire lookeed qui a éclaté en 1976. Avec eux des politiques, des banquiers, des industriels, des journalistes qui se réunissent au mois de juin chaque année. Leur principale prérogative est l’économie mondialiste. Ils sont environ 130 membres et les plus influents d’entre eux parviennent à imposer des décisions du groupe à l’Europe en matière d’économie politique. Le groupe Bilderberg a été accueilli à Versailles en 2003 par le président Chirac ; en 2004 il était réuni en Italie juste avant la réunion du G8. En 2007 il était en Turquie. En grèce, en 2009 on y remarquait la présence du vicomte Etienne Davignon, président honoraire du Groupe et ancien vice président de la commission européenne. Ce qui me permet deux observations : la première est que le groupe s’est réuni en France sans pratiquement de couverture médiatique ou alors si minime qu’elle a complètement échappé aux français. Or ses décisions ont un poids certain sur la politique européenne donc avec des incidences pour la France. La deuxième est l’interpénétration des hommes au sein des instances dirigeantes du mondialisme d’une part, de l’Europe d’autre part, et l’on comprend mieux comment l’Europe reçoit des ordres des instances mondialistes.

 

Dernière née, la commission trilatérale en 1972 aux Etats-Unis. La franc-maçonnerie y est également très impliquée ce qui explique en partie le secret absolu de ses entretiens et conclusions. Son rôle est de  construire une coopération politique et économique entre l’Europe occidentale, l’Amérique du Nord et le Japon. A côté de l’incontournable Rockfeller on trouve des noms de politiques français familiers : Delors, Barre, Poher, Chirac et des plus jeunes : Besson, Pécresse, Copée, Guigou, Bayrou, tous sans doute bien conscients de la nécessité de faire de notre univers un monde de robots dominé par une oligarchie de technocrates et de financiers. Dans les prévisions des mondialistes, la France avec ses montagnes et ses cimes neigeuses, ses plages ses palaces, Paris, et ses belles filles, métissées de préférence sera le lieu de villégiature pour les plaisirs des grands de ce futur monde. Ce qui explique que l’agriculture, l’industrie, la recherche, les universités ne sont plus une préoccupation des politiques, très soucieux en revanche de la qualité de son hôtellerie.

A noter que la Commission Trilatérale a récemment enrichi son rayon d’actions par la création d’une branche asiatique à l’époque de la présidence Gorbatchev.

 

Ainsi que l’on défende un internationalisme de gauche ou un libéralisme de droite, tout concourt au gouvernement mondial c'est-à-dire à la disparition des nations avec un préalable : l’abandon des identités nationales. Chaque courant de pensée a ses délégations à conduire dans un esprit de laïcisme libéral, pacifiste, égalitaire et de justice sociale. Pour la gauche, les problèmes de religion, famille, éducation, l’ordre, l’armée. Comme ancien militaire de carrière, je peux vous dire que le ou les idoines mondialistes de gauche pour la France ont efficacement mené leurs troupes en ce qui concerne notre armée. A la droite revient la destruction des PME – PMI – de l’artisanat, des petits commerces, des petites exploitations agricoles dans l’optique du libéralisme économique et du libre échange. Le centre enfin n’est pas négligé ; il doit réduire l’idée de nation et le patriotisme à l’amitié entre les peuples et l’humanisme. Je suis persuadé que les parlementaires non francs maçons ignorent pour 95% d’entre eux leur complicité dans ce complot, et ceux qui en sont informés sont –pardonnez moi – de faux culs.

 

On remarquera combien le gouvernement choisi par monsieur Sarközy présente toutes les souplesses aux diktats des mondialistes, lui-même a montré l’exemple :

 Ainsi, lorsque très incertain de l’issue d’une nouvelle consultation populaire il  a fait un passage en force de son ‘’mini traité européen’’, quasi photocopie du traité de Lisbonne rejeté par les français. Or en cette circonstance, le parti socialiste qui aurait du hurler sur ce déni de démocratie n’a fait que de timides remarques pour le principe. Valérie Pécresse poursuit le processus d’abêtissement des jeunes français avec en haut de la pyramide la dévalorisation des diplômes , la réduction de la recherche. Quelle explication réelle donner à la commande de 94 millions de vaccins contre la grippe A H1N1 dont 5 millions seulement ont été utilisés ? Mais la ministre Roselyne Bachelot l’a fournie en toute innocente bonne foi :’’ elle a tenu compte des conseils de l’O.M.S.’’, l’Organisation Mondiale de la Santé ! Traduction ‘’ elle a exécuté les ordres de l’OMS’’. On se demandera à quoi servent les experts, analystes, médecins, chercheurs, conseillers de son ministère ? Les considère-t-elle pour des nuls ? Mais alors pourquoi avons-nous un ministère de la santé sinon, pour que le ministre prenne des dispositions destinées à enrichir les succursales mondialistes sur le dos des contribuables français et faire avancer le projet mondialiste qui écartera la nation des décisions concernant la santé. On peut raccorder à cette complicité l’évolution de l’avortement et demain de l’euthanasie. Il est indispensable pour les mondialistes que l’avortement puisse augmenter ses capacités d’assassinat de manière à métisser plus rapidement la France, qui au demeurant est trop peuplée pour les destinées que sont les siennes de terre des plaisirs. D’ailleurs la ministre tout récemment en parlant de l’avortement a annoncé qu’elle allait encore mieux faire… dans l’offre de soins ! A rattacher encore au palmarès gouvernemental les pitoyables prestations d’Eric Besson chargé du débat sur l’Identité Nationale dont je parlerai tout à l’heure. Mais là, ils ont été trop vite les français ne sont pas encore assez murs pour accepter tant d’abandons.

Ces gens là sont dans un autre monde que le notre ce qui permet à Jean François Copée de questionner avec étonnement et sans doute un certain agacement : ‘’La France peut-elle changer ?’’

Mais mesdames et messieurs les mondialistes, les français ne veulent pas qu’on leur change leur France !

 

                    *                                              *

 

                            On peut valablement subodorer les interpénétrations des organismes mondialistes puissants et très structurés dans les institutions aussi diffuses que confuses de l’Europe. Les doubles casquettes, les ministres aux ordres, la politique de casse sociale, le démantèlement des services publics sont autant d’indices de ‘’recommandations’’ qu’il est fortement conseillé de suivre et qui trouvent un prolongement naturel dans les parlements nationaux. Ainsi en France 80% environ des lois votées par les deux chambres sont de l’initiative d’instances européennes transmises par le chef de l’état et le gouvernement transposées en projets de lois que les majorités disciplinées s’empressent de voter.

A titre d’information et pour conclure ce chapitre des influences extérieures sur notre Identité Nationale, la prochaine réunion de la commission trilatérale se déroulera à Dublin du 7 au 9 mai prochain. Vous pourrez ainsi apprécier la publicité qui en sera faite ainsi que le volume des comptes rendu de ces échanges dans nos médias.

 

J’espère vous avoir fait un peu comprendre que les prétentions des mondialistes contre les nations passent par l’effacement des identités nationales. Si elles nous atteignent à ce point, on le doit à la faiblesse des politiques qui soit, adhèrent à cette idéologie, soit y trouvent leurs intérêts à différents titres, et sur ce point je ne crois pas devoir vous faire un dessin, l’affaire ‘’lookeed’’ évoquée tout à l’heure en est une riche illustration.

 

                    *                                             *

                                             *

 

Tout ce que je viens de vous dire ne sort pas de mon imagination ; ce n’est pas de la fiction, c’est ce qui se prépare réellement pour le monde. Je me souviens d’un déjeuner où je me trouvais placé à côté de monsieur Robert Pandraud, ancien ministre, franc maçon, récemment décédé. Je lui demandais comment faire échec au mondialisme. Il  m’a répondu : ‘’ vous ne pourrez pas l’empêcher’’. Mais il n’avait pas la foi.

Nous, nous l’avons et si vous avez compris que le mondialisme était une attaque contre l humanité, c'est-à-dire contre l’œuvre de Dieu, il vous paraîtra évident que cette prétention ne pourra arriver à son terme. Pas plus que le communisme hier, pas plus que l’islam qui avance dangereusement ses pions aujourd’hui.

Mais ne sautons pas les étapes, et avant l’espérance, prenons conscience des réalités en notre terre de France.

 

                     *                                             *

 

Depuis l’échec du référendum sur la constitution européenne, nos responsables se sont vus assigner pour mission prioritaire de passer outre aux réticences des électeurs, et, pour cela, d’accélérer la mise en place des structures multiraciales , multiculturelles et multiconfessionnelles programmée par les instances du projet mondialiste pour démanteler les vieilles entités nationales. Vous devinerez ainsi les origines de l’orchestration de la colère des bonnes consciences après le résultat du référendum suisse qui nous a apporté une bouffée d’oxygène. La méthode consiste, on peut le vérifier chaque jour, à discréditer les comportements ataviques des sociétés traditionnelles encore vivaces dans les pays européens. Pour y parvenir il faut criminaliser les reflexes identitaires, qu’ils concernent l’appartenance nationale, confessionnelle ou culturelle. Mais contre  cette prétention à les priver de leurs racines, nos vieilles sociétés font de la résistance. Passive, certes, mais l’inertie est souvent plus difficile à vaincre que l’hostilité déclarée. Et contre cette résistance passive, la seule arme efficace est la peur. Non pas la violence, mais la peur de la violence.

 La contrainte par la violence est d’un maniement délicat dans les états ‘’démocratiques’’. Elle risque de détruire, justement la fiction sur laquelle repose l’imposture du suffrage universel et de la démocratie parlementaire. Il faut donc mettre en route un processus à l’issue duquel les citoyens, terrorisés, accepteront d’abandonner un peu de leur identité, de leur souveraineté et de leurs libertés en échange…d’un peu de sécurité. C’est exactement ce qui se passe.

Je ne crois pas devoir m’étendre sur les scènes de violences quasi quotidiennes que subit le peuple de France qui perçoit parfaitement l’existence de bandes ethniques organisées qui ne lui veulent pas de bien. Il est surpris par l’absence de réactions de l’Etat. Or cette inaction est encore un calcul qui permet à l’Etat d’appliquer cette vieille méthode de manipulation des foules : la sidération. Sidéré par la soudaineté des évènements de leur violence, des menaces, des crimes, le peuple reste sans réaction devant l’attitude passive des autorités qui au lieu de combattre les émeutiers, la racaille de Sarkozy se tournent contre leurs victimes accusées de racisme et de xénophobie.

Pour renforcer le succès de la destruction de notre identité, tout un arsenal  est mis en place ; Dans le désordre je citerai le détournement du sens des mots : racisme – valeurs – laïcité – solidarité – tolérance - Noël… ; les attaques permanentes contre la famille, l’Eglise, l’histoire. Mentir en permanence contre notre épopée coloniale ne plaide pas en faveur de notre identité. Or dans ce domaine les étrangers qui ne nous aiment pas, ne font que répéter les mensonges de nos philosophes contemporains, de nos journalistes, de nos historiens ‘’historiquement corrects’’, de nos humanistes laïcistes, de nos sociologues à bon marché, de femmes et d’hommes politiques élus, sans culture plus soucieux de leur réélection que de leur pays. C’est eux qui préparent le terrain sur lequel d’autres, qui haïssent la France, vont se tasser pour achever l’œuvre de sabotage de notre identité.

Le ton est donné par les plus hautes autorités de la république : François Mittérand, président de la république :’’ les immigrés sont chez nous chez eux’’. On sait combien ce message a été reçu 5 sur 5 par nos anciens colonisés du Sud de la méditerranée. Jacques Chirac , autre président de la république a parlé de l’Europe dont les racines sont autant musulmanes que chrétiennes’’. Le même à Bamako fait repentance à propos de la ‘’misère que la France a laissé s’installer dans les banlieues’’. Peut-on être fiers d’un pays dont son président a honte ! Nicolas Sarközy président de la république en fonction s’est défini comme ‘’un français de sang mêlé à la tête d’une nation métissée.’’

Vous connaissez toutes et tous ce type de déclarations de personnalités à la tête de l’état qui sont autant d’attaques contre notre identité. Je vous en rappellerai encore deux :

Celle de Azouz Begag, écrivain sale et salissant, ancien ministre délégué à la promotion de l’égalité des chances :’’ Il faut – écrit-il dans une publication beur – traverser le périphérique, aller chez les indigènes là-bas, les descendants de Vercingétorix… il faut casser les portes, et si elles ne veulent pas s’ouvrir, il faut y aller au forceps. Partout où la diversité n’existe pas, ça doit être une invasion de criquets, dans les concours de la fonction publique, dans la police nationale. Partout de manière à ce que l’on ne puisse pas revenir en arrière.’’

La vedette de la dernière infamie que je citerai revient à Eric Besson actuel ministre de l’immigration qui a été en charge d’un rapport sur l’identité nationale : il a osé déclarer : La France n’est ni un peuple, ni une langue,(si Eric Besson a assisté à l’intronisation de Madame Simone Veil, il a du être surpris de l’entendre dire  que la langue est un facteur essentiel de notre identité…) ni un territoire, ni une religion, c’est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble. Il n’y a pas de français de souche, il n’y a qu’une France de métissage.’’ Ce texte que vous avez certainement déjà lu  est peut-être la cause du terme donné par le chef de l’état à la mission de son ministre, mais nous pouvons être surs qu’il reviendra à la charge.

Je reprendrai tout à l’heure les phénomènes culturels et religieux, mais immédiatement je bloque ce mot de métissage déjà rencontré sous la plume de Nicolas Sarkozy.

Donc les français coupables de ne vouloir qu’être des franchouillards chrétiens, colonialistes, racistes vont trouver le salut dans le métissage, élément essentiel et déterminant de la revalorisation de notre identité nationale et de notre rédemption : ‘’Quand la Marianne de nos mairies prendra le beau visage d’une jeune française issue de l’immigration, ce jour là, la France aura franchi un pas en faisant vivre pleinement les valeurs de la république.’’ Ainsi parlait Laurent Fabius ancien premier ministre au congrès socialiste de Dijon le 17 mai 2003. Disons lui tout de suite que ses valeurs de la république, on n’en a rien à cirer, que les seules qui ont droit au terme de valeurs sont celles qui découlent du décalogue. Or ce qui échappe à nos petits politicaillons mais qui n’échappe certainement pas aux maîtres de la mondialisation est que ce qui se passe, ce n’est pas tellement le métissage mais le remplacement d’une population par une autre. Prenons le cas de mon département, la Seine Saint Denis, les français se sauvent de certains quartiers de plus en plus envahis, et non pas les français riches, mais les pauvres, lorsqu’ils le peuvent. Les nouvelles populations ‘’richesses de la France ‘’ y font souche créant eux-mêmes leur propre apparteid, leur ghetto et ils sont responsables de leur situation dont ils se plaignent et dont ils profitent, entre parenthèses pour organiser leurs mauvais coups sans être dérangés, et pour toutes sortes de trafics illicites.

 Une religion uniforme opposée à notre identité s’y incruste. Cette religion est violente et politique donc revendicative. Et voilà comment nos intellos gauchistes surtout, si accrocs à la mixité et au métissage, eux-mêmes habitants les beaux quartiers de l’Ile de France, provoquent un phénomène de guerre.

Croire et faire croire que des masses religieuses et culturelles différentes, incompatibles sinon opposées à un pays à forte culture et à une identité très marquée vont pouvoir s’en imprégner et s’intégrer à ce pays est une imposture. Il ne peut y avoir identification s’il n’y a pas, pour le moins, volonté d’intégration. Pas comme ce brave africain qui me disait :’’ moi monsieur le maire je suis intégré complètement. Je suis bien en France je viens de recevoir ma 3ième femme’’. Les étrangers qui ne recherchent que le communautarisme, facteur d’auto exclusion, même pourvus de la carte d’identité nationale, resteront des étrangers, et bientôt compte tenu de nos faiblesses et de nos lâchetés deviendront des ennemis. Il y a un réel danger pour notre ensemble identitaire de se perdre dans un autre ensemble qui nous refuse et bientôt si nous n’y prenions pas garde nous rejettera.

 

 

J’ai lâché le mot, parlons donc de culture. Sur ce plan, les premiers responsables encore sont de nos rangs. Vous avez vu les bobos s’extasier sur les arts premiers mais qui n’ont jamais mis les pieds au Louvre. Les mêmes bavent d’admiration devant les merdes exposées au château de Versailles, devant les textes des auteurs compositeurs et interprètes de musique ‘’rap’’ : ‘’ Frères, faut qu’ça pète, nous on baisse pas la tête – on est pas prêts d’s’avouer vaincus – les frères sont armés jusqu’aux dents, tous prêts à faire la guerre… La France aux français, tant qu’j’y serai ça serait impossible – Faut leur en faire baver car c’est la seule chose qu’ils ont méritée…’’ Bel acte de foi à notre identité. Et ceci pour les spécialistes de la chose n’est pas considéré comme du racisme. J’ajoute que cette belle littérature est l’œuvre du groupe ‘’sniper’’ c'est-à-dire ‘’tireur d’élite’’, tout un programme. Voici un autre exemple de poésie diffusée complaisamment sur l’antenne ‘’skyrock’’ sans émouvoir outre mesure le C.S.A. : ‘’Les troupes restent soudées – s’ils sont 10 on est 40 – on va ressortir la guillotine – faut que Paris crame… Tous ensemble (ter)…’’, refrain qui nous rappelle les belles heures des défilés de manifestants communo-cégétistes.

Autres phénomènes culturels destinés à structurer notre nouvelle identité : Les productions cinématographiques érotico-policiers violentes, importées des Etats-Unis ; les TAG qui mettaient en extase Jack Lang, ancien ministre cultureux ; Hallowen qui prend des tournures exigeantes, violentes, menaçantes.

Si l’intégration des étrangers sub, méditerranéens ne se fait pas, c’est en grande partie du aux faiblesses de notre système politique et juridique, à nos lois surabondantes et redondantes non appliquées, aux médias politiquement corrects qui ont le droit d’écrire et de dire dans l’esprit du prêt à penser , les autres sont censurés ou n’ont pas d’accès aux grandes diffusions. Et si quelque autorité en place, isolément, affichait une forte volonté de recadrer les choses, il serait vite rappelé à l’ordre par les tyrans du mondialisme. Le bon peuple, en majorité inconscient du drame qui va se jouer ne marque d’inquiétude que pour les activités de son prochain weck-end, dès vendredi soir, et se conduit comme un troupeau qui broute paisiblement l’herbe sur le chemin où on le conduit à l’abattoir.

Saint Augustin a écrit :’’ A force de tout voir, nous finissons par tout supporter, et à force de tout supporter, nous finissons par tout approuver’’.

Je n’ai pas la prétention d’être exhaustif, loin s’en faut, mais avant de conclure je ne peux pas éviter le sujet de l’expansion de l’Islam en France, comme en Europe. Le coran, nous le savons, est un traité religieux et politique qui dans son esprit doit s’imposer partout où il se sent en force. Or la volonté des islamistes est de nous dominer. Ils se sont invités, ils s’incrustent et par de multiples grignotages tentent de nous réduire en s’attaquant à tous les pans de notre identité. Ils ne s’en cachent pas.

 J’ai un jour célébré un mariage de musulmans. Ce n’était pas le premier mais celui-ci avait de particulier son extrême simplicité. Il y avait 4 personnes : trois grands barbus en djellaba et la pauvre et timide jeune épousée qui n’a pas levé les yeux de toute la cérémonie. A la fin j’allais vers les mariés pour les féliciter et le mari devançant mes intentions me dit :’’ monsieur le maire, vous ne touchez pas la main de ma femme.- Pour quelles raisons ?- Ce n’est pas dans nos traditions.- Vous êtes français et les félicitations extériorisées par une poignée de mains sont dans nos traditions. Vous devez vous intégrer aux coutumes du pays que vous avez choisi.- Je suis parfaitement intégré, mais cela n’est pas dans les traditions musulmanes.’’ S’ensuivit un échange plutôt viril et j’ai fini par lui dire :’’La France est de tradition chrétienne et le restera ; vous ne nous imposerez pas des traditions musulmanes qui lui sont étrangères.’’, et lui ‘’on verra’’ ! J’en ai eu froid dans le dos.

Un autre jour trois autres barbus costumés sont venus dans mon bureau pour réclamer un carré musulman dans les cimetières de ma commune. Je les ai laissés argumenter. Puis avec la fermeté de ton que vous devinez, je leur ai dit que je ne pouvais satisfaire leur démarche qui  s’inscrivait dans une tentative d’exclusion proche du racisme. Vous auriez du voir leurs têtes. Ils m’ont quitté menaçant :’’on se reverra’’.Je ne les ai pas revus et plus de 10 ans après cet incident, les cimetières de Montfermeil n’ont toujours pas de carré musulman.

Nous le savons bien, et Charles de Foucault nous en avait informés, le commerce avec les musulmans exige une charitable fermeté. Eux-mêmes le disent sous une autre forme :’’embrasse la main que tu ne peux pas couper’’. Chez nous, ils méprisent nos faiblesses, ils nous testent, ils nous provoquent ils avancent leurs pions ils poursuivent notre envahissement, et pourquoi ne le feraient-ils pas puisque loin de rencontrer une résistance tout cède devant leurs exigences. Ils commencent à imposer un simple voile aux femmes, ils attendent que notre médiocre réaction passe, puis ils en viennent à la burqa qui passera dans nos mœurs. C’est leur refus de voir leurs femmes examinées par un médecin masculin, le refus des piscines mixtes, leur refus de consommer du porc dans les restaurants scolaires et maintenant de voir seulement le porc servi même aux non musulmans. Loin d’essayer de leur montrer les richesses de notre identité, nous allons au devant de leurs moindres désirs : facilités y compris financières pour la construction de centres cultuels, restaurants uniquement hallal ; on ferme les yeux dans des applications de la charia opposées à nos lois en particulier sur leurs relations avec leurs épouses et leurs filles. La moindre intention jugée malveillante par eux à l’encontre de leurs principes et de leur prophète est source de réactions violentes. Aujourd’hui on passe à un nouvel excès qui est la quasi interdiction de vérifier un des leurs, coupable d’actes délictueux, notre police non soutenue a déjà payé un lourd tribu à une pépinière de petits criminels. Des rues de Paris et d’autres villes sont bloquées les vendredi, réquisitionnées sans titre par des musulmans pour leur grande prière, devant des forces de l’ordre auxquelles il est interdit d’intervenir.

Officiellement rien ne leur est imposé, interdit. Faudra-t-il attendre que les islamistes non pas égorgent, mais lapident nos filles et nos compagnes pour retrouver le sursaut de révolte de la Marseillaise ? Le professeur Redecker professeur de philosophie qui a osé dire qu’il préférait le christianisme à l’islam a fait l’objet d’une fatwa qui le condamne à mort. Il vit caché quelque part à Toulouse, en France ! C'est-à-dire que l’un des pans essentiels de notre identité est non seulement refusé, mais il est pourchassé, demain il sera combattu.

Toute la bienpensence française s’extasie, allonge le tapis rouge invoquant les droits de l’homme, la liberté religieuse, l’accueil de l’autre, le partage, l’antiracisme, la France plurielle, la tolérance et se confond en repentances et en expiations pour s’absoudre  de la culpabilité de la France colonialiste.

Comment voulez-vous les intégrer alors que nous nous montrons prêts à être intégrés ! Comment voulez-vous qu’ils cherchent à accepter notre identité qu’ils confondent avec le laxisme, l’érotisme, la pornographie qu’ils disent refuser. Et dès l’instant où nous voulons leur montrer les richesses de notre civilisation, ce que nous avons de beau, de grand, de noble, d’aimable, les nôtres nous accusent de racisme et d’exclusion.

Dîtes vous bien que l’idée lancée par petites touches tendant à accorder le droit de vote aux étrangers non européens vivant plus ou moins légalement chez nous finira par s’imposer d’elle-même et sera accueillie par tous les bobos après une manipulation bien menée par les médias, groupes de pression, associations, des membres du clergé même, tout cela bien sur orchestré en sous mains par les voyous mondialistes qui se réjouissent de chacun de nos abandons.

 

Toucherons- nous alors le fond ? Sera-ce la fin de notre identité de notre civilisation ou au contraire le début du sursaut national ?

Il n’a pas fallu grand-chose pour que les allemands de l’Est se libèrent du communisme, pratiquement sans effusion de sang.

 

 

                   *                                             * 

                                           *

 

 

 

 

 

La survie de notre identité passera surement par des moments très difficiles, et je pense que nous ne pourrons hélas pas faire l’économie d’une guerre civile. Depuis trop longtemps des femmes et des hommes luttent et se font matraquer par la presse suiviste aux ordres des mondialistes, par les politiciens incompétents, par la justice, par la police. Ils ont essuyé les sarcasmes de ‘’l’intellegentsia soixante-huitarde ‘’ avec ses cortèges de cultureux, les insultes des moutons gavés de mensonges télévisés dans une passivité lourde à supporter. Le peuple de France a subi le communisme qui se perpétue sous les formes du laïcisme et de l’islamisme et ne semble attaché qu’à l’amélioration de son confort, de ses plaisirs sexuels, de voyages, de vacances, sa tv, sa voiture. Il se bouche les yeux et les oreilles pour ne pas être tenté de s’exprimer d’une façon courageuse. Il est vrai qu’il se sent plus concerné par tout ce dont on le gave : la laïcité, l’anti-racisme, la pollution de l’air, le réchauffement climatique la fonte des glaciers, les entorses aux droits de l’homme.

Oui, le réveil sera dur. Mais il sera ; n’en déplaise aux gaucheux et droiteux, aux petits frères des loges, c’est la France chrétienne qui renait en profondeur, et elle seule qui pourra restituer sa foi, sa culture, son honneur à notre pays qui retrouvera alors avec fierté son beau nom de France.

Ce ne sera peut-être qu’à ce moment que nous mériterons le roi que nous royalistes appelons de tous nos vœux. Cette reconquista ne pourra aboutir qu’avec l’aide de Dieu, notre Dieu trinitaire qui nous attend toujours dans nos églises désespérément vides.

Mes chers amis, en dépit des visions apocalyptiques que l’on peut avoir au vu des drames que l’on vit et du pire qui va arriver, conservez foi en l’avenir de notre pays comme le pape saint Pie X nous y invitait dans sa prophétie que je vous rappelle :

« Que vous dirais-je à vous, chers fils de France qui gémissez sous le poids de la persécution ? Le peuple qui a fait alliance avec Dieu sur les fonds baptismaux de Reims se convertira et retournera à sa première vocation. Sans doute, les fautes ne demeurent pas impunies, mais la fille de tant de larmes ne périra jamais.

Un jour viendra, et il ne tardera guère, où la France, comme autrefois Saül sur le chemin de Damas sera enveloppé de lumière céleste et où elle entendra une voix qui lui répètera :

-          Ma fille, ma fille, pourquoi me persécutes-tu ?

Et sur sa réponse :

-          Qui êtes vous Seigneur ?

 La voix répliquera :

-          Je suis Jésus de Nazareth que tu persécutes : il t’es dur de regimber contre l’aiguillon, parce que dans ton obstination tu te ruines toi-même.

Et elle frémissante et étonnée dira :

-          Seigneur que voulez vous que je fasse ?

Et lui :

-          Lève toi, lave toi des souillures qui t’ont défigurées, réveille dans ton sein les sentiments assoupis et le pacte de notre alliance, et va, fille ainée de l’Eglise, nation prédestinée, vase d’érection, va porter, comme par le passé, mon nom devant tous les peuples et rois de la terre. »

 

Ainsi soit-il.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Pierrre Bernard Président de l'Alliance Royale - dans Ethique
commenter cet article
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 13:00
bruegel denombrement  dénombrement de Bethléem
Brughel

Puisse la France qui s'apauvrit comprendre le message de Noêl et retrouver les véritables voies qui ont fait sa grandeur.
c'est en marchant avec Marie et Joseph que la France retrouvera le Christ Roi dans ses institutions sous le gouvernement équilibré du Roi qui est le lieutenant du Christ.
Sainte Nuit de Noel à Tous en cet anniversaire DE LA NAISSANCE DU CHRIST ROI 
Repost 0
Published by Chantal de THOURY - dans Ethique
commenter cet article
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 18:06
        Je viens de terminer la lecture de "caritas in veritate"; mon impression générale est que notre Saint Père le Pape Benoît XVI réaffirme l'enseignement constant de l'Eglise en matière de Société.

        Alors que l'encyclique Rerum Novarum de Léon XIII était particulièrement destinée aux "chefs d'entreprise de la fin du XIXè siècle, la présente encyclique s'adresse particulièrement à tous les chefs d'état des nations les plus riches.

                                                                       Le Pape n'apprend rien aux catholiques qui savent s'ils connaissent bien leur cathéchisme que l'enseignement de Dieu dans son Verbe Jésus Christ Roi est valable à tous les échelons sociaux. Ceux qui ont l'autorité ont plus de devoirs que leurs subordonnés et se doivent de diffuser et d'appliquer cet enseignement envers ceux qui sont sous leur juridiction. Le Pape rappelle avec notre langauge du XXIè siècle l'enseignement constant de l'Eglise en matière de solidarité envers le prochain ainsi que la Charité de Dieu (charité veut dire Amour, et celui qui aime aide naturellement celui qui est aimé) or Dieu est Charité; (Dieu est Amour), si nous aimons Dieu nous devons aimer ceux qu'il aime c'est à dire tous les hommes.

                 Sa Sainteté le Pape ne fait donc dans cette encyclique que rappeler ce que l'Eglise enseigne depuis 2000 ans, que l'Amour de Dieu doit conduire nos actes, que cet amour nous fait considérer notre prochain comme un frère à aimer et que quand sa Providence nous a donné plus au berceau, on a le devoir de faire fructifier ses dons pour sa gloire et au service de notre prochain qui a moins reçu.

                 La conclusion du Pape est que dans ces temps de mondialisme, les sociétés riches doivent considérer les pays pauvres comme leurs frères et les aider à grandir, à se développer et non les exploiter afin qu'à leur tour ils puissent se prendre en main eux-même les échanges entre les pays mieux nantis et les pays moins nantis doivent être des échanges d'amour et d'entraide mutuelle sans chercher la domination à tout prix d'une nation sur l'autre.Chaque Nation doit être prise en tant qu'espace familial où les habitants trouvent leur compte pour vivre harmonieusement dans l'environnement qui est le leur.

                 Je suis heureuse que ces choses soient dites par notre Pape car les propositions de l'ALLIANCE ROYALE dans sa plateforme politique sont en parfaite adéquation avec son encyclique.

Chantal de THOURY
Repost 0
Published by Chantal de THOURY - dans Ethique
commenter cet article
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 19:09

      A lire
     sur le site national de L'ALLIANCE ROYALE 
     le compte rendu de la Marche pour la Vie et les positions
     de l'ALLIANCE ROYALE.

     à noter la demande de modification de la Charte 
     Européenne dans les articles suivants:

-    article II-2, Affirmer le droit à la vie qui doit s’appliquer
      aussi à l’embryon dès sa conception. Ceci implique
      l’interdiction de l’avortement, à l’exception de cas
      cliniques avérés. (où il est impossible de sauver le foetus
      et où la mère mourra en conséquance; ex: grossesse
      extra utérine dans les trompes).

-    
      article II-21, Supprimer l’extension de la non
      discrimination à l’orientation sexuelle, qui vient en
      contradiction avec l’affirmation du principe du mariage
      hétérosexuel, en tant que fondement privilégié de
      l’organisation de nos sociétés. L’expérience acquise en
      ce domaine montre trop souvent qu’une telle
      discrimination se traduit, dans les faits, par des formes
      de discrimination à rebours, en contribuant à jeter le
      discrédit à l’égard des principes fondamentaux du droit
      naturel et à favoriser de manière irresponsable la
      transgression de ces derniers.

Repost 0
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 16:48

Communiqué du Dr Jean-Pierre Dickès,
président de l'Association Catholique des Infirmières et médecins

                                                                              

 

                                                                              Apocalypse now ?

 

 

         Le plus grand génocide de l’histoire de l’Humanité se prépare au détour de l’élection de Barak Hussein Obama. Le premier acte public du nouveau président des Etats-Unis  a été de nommer comme secrétaire général, Rahm Emmanuel, partisan fanatique de la culture de mort. Il est considéré comme une sorte de clône d’Obama.

          Déjà International Parenthood, la plus importante organisation mondiale faisant la promotion de l’avortement  déclare qu’elle « exulte » et demande que les subventions coupées par l’administration Bush en faveur des organisations internationales pratiquant l’avortement soient rétablies. Il s’agit surtout d’une aide à l’avortement et aux stérilisations forcées en Chine. Mais aussi l’élimination au sein de mouroirs des petites filles considérées dans ce pays comme inutiles à la société.

                 

Grâce aux Etats-Unis, la reconnaissance du droit universel à l’avortement dans le cadre des droits de l’Homme avait été bloquée à l’ONU. Ce verrou risque de sauter ; alors la culture de mort s’étendra dans le monde entier. Les pays qui la refusent se verront mises au ban du nouvel ordre mondial. Surtout les plus pauvres dépendant de l’aide internationale ou américaine.

 

Avec Obama, ce sera la recherche sur les embryons, la gratuité de l’avortement offerte par les fonds de l’Etat, le mariage des homosexuels, l’élimination des enfants nés vivants à la suite des avortements  tardifs, l’euthanasie de ceux-ci, celles des enfants handicapés, l’aide au suicide assisté, et l’euthanasie des personnes persuadées  de leur inutilité pour la société. Tout ce scénario fait partie du programme électoral Obama.

En outre la nomination probable à la Cour suprême de deux magistrats partisans de l’avortement bouleversera  l’équilibre de cette institution pour une génération dans la mesure où la moyenne d’âge des juges en sera notablement abaissée.

 

Et pour clore le tout, il faut savoir que seulement quatre évêques et une cinquantaine de prêtres se sont opposés officiellement à l’élection d’Obama. Si bien que la majorité des catholiques a voté pour lui. Les autres évêques se sont réfugiés dans le silence comme il en fut ainsi dans notre pays lors du vote de la loi Veil. Nous les laissons face à leur conscience. « Les tièdes, je les vomirai de ma bouche » écrit saint Jean dans l’Apocalypse 3,16.

Le pire est toujours évitable. Nos amis d’Outre Atlantique, refusant de se résigner reprennent déjà le combat. Expliquant que la culture de mort est celle de Babel. Et qu’Obama sera incapable de préserver et défendre une société dont il encourage les dérives, allant ainsi contre les lois voulues par Dieu et la morale naturelle.  Ils rappellent que selon les paroles de saint Paul, on ne se moque pas de Dieu. Et que l’Apocalypse est pour demain si les chrétiens ne sortent pas de leur léthargie. 

Dr. Jean-Pierre DICKES

 

 

Pour tout savoir sur l'ACIM

Repost 0
Published by Jean Pierre Dickès - dans Ethique
commenter cet article
7 avril 2008 1 07 /04 /avril /2008 16:00

Par rapport à l'article précédent,
pour revenir aux deux poids et deux mesures j'en profite pour faire une corrélation entre l'attitude du monde par rapport également aux évenements du Tibet.

Cette "marche blanche" d'hier pour Ingrid Bétancourt m'a également un peu écoeurée, non pas par rapport à la bonne volonté de tous ceux qui y participaient mais par le fait de la manipulation des évenements.

Les responsables politiques et économiques qui nous gouvernent savent depuis fort longtemps que les LAOGAÏS sont encore très nombreux en Chine et que dans les anciens territoire actuellement communistes de l'Indochine il y a nombre de batiments de "recyclages" psychiques de ceux qui ne sont pas "comunistement corrects".
La majorité de la Chine est un marché tellement interessant économiquement que tous ferment les yeux sur ces "camps de lavage de cerveau où se trouvent une grande majorité de CATHOLIQUES mais qui s'en préoccupe; le commerce avant tout; Alors je pose une autre question, qu'y a t'il donc de si interressant au Tibet pour que tout d'un coup les "bonnes âmes" politiques s'offusquent des répressions chinoises eux qui ne bougent pas le petit doigt pour dénoncer le scandale des répressions contre les catholiques de Chine et du Viet Nam.

Plus que jamais nous devons donc éviter les réactions passionnelles et réfléchir calmement devant ces manipulations continuelles des pouvoirs en place.
Ce ne sont pas des manifestations de rue qui feront avancer dans le bon sens des dossiers Bétancourt, Tibet, catholiques et autres mais bien des opérations plus tranquilles de "boycotts économiques", Si tous les jeunes qui nous lisent décidaient de supprimer leurs droques cocaine, extasy et autres et faisaient diffuser l'information,  le nerf de la guerre des ravisseurs de I. Bétancourt et autres trafiquants serait supprimé. De même si nous acquérions "l'esprit de pauvreté" quant à l'économie de désir du changement,  nous pourrions acheter moins de produits étrangers, consommer des produits alimentaires de saison, résister à la mode et acheter national et de qualité et boycotter la Chine et non seulement la Chine mais d'autres pays qui traitent leurs habitants comme des esclaves.
Des milliers de petites actions sont possibles qui mises bout à bout peuvent faire avancer les choses vers le BIEN.
Repost 0
Published by Chantal de Thoury - dans Ethique
commenter cet article

  • : Alliance Royale Nivernais Berry
  • Alliance Royale Nivernais Berry
  • : Blogue de soutien à L’Alliance Royale, qui est un parti politique fondé en 2001 et regroupant des "citoyens" (habitants de la Cité) convaincus qu’il est temps de reposer la question des institutions dans le débat politique français. L’Alliance Royale a non seulement pour ambition de faire redécouvrir la monarchie à nos compatriotes, mais également d’inviter la France à préparer son avenir dans ses institutions.
  • Contact

RENDEZ-VOUS

 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Nouvelles de la France Réelle

 

VGbandeau4.jpg

 

LA LIBERTE 
N'A PAS DE PRIXTVLibertés – La liberté n'a pas de prix

salonbeige678
réactualisation continue

logo_present.png

LA RADIO LIBRE DU
logo-page-de-garderadio-courtoisie.png PAYS REEL

   Pour éviter de perdre du temps à consulter journellement notre site pour ses éditoriaux réguliers, abonnez-vous tout simplement à la news letter (ci-dessous

En revanche, il est conseillé fortement d'éditer les dossiers clés pour se remettre la tête à l'endroit dans le discernement des esprits; ces dossiers se trouvent dans le pavé des dossiers à droite de votre écran.
 

Newsletter

Abonnez-vous pour être averti des nouveaux textes publiés
 

Divers

bulletin d'adhésion

blogue de Chantal de Thoury avec ses propositions

   
photo1

 


La plateforme politique de l'ALLIANCE ROYALE, est proposée à tous nos compatriotes par tous les candidats investis par celle-ci, et chacun des candidats dans ses compétences propres a aussi à proposer des changements ou aménagements de loi au gouvernement pour le BIEN COMMUN de tous,

En ce qui concerne le travail et propositions politiques de Chantal Sainsère de Thoury selon ses compétences et talents, elle les présente et defend sur le blogue

 

 

Les Rois ont fait la France

elle se défait sans ses rois