Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 08:00

 En cette période de tous les dangers au sud et à l'est de la Méditérannée, on peut réfléchir sur des propositions à faire aux peuples concernés. 

                                                                     Un romancier algérien, Boualem Sansal, fait le triste constat de l’impasse dans laquelle se trouvent les algériens qui recherchent une amélioration de leurs conditions d’existence. S’ils restent en Algérie, ils subissent le totalitarisme du FLN : « les dictatures des pays arabes et musulmans se tiennent Abd-el-Kader.jpgbien et ne font que forcir », déclare-il dans une interview accordée à u  n périodique français. Le diagnostic qu’il porte sur le régime politique de son pays est terrible : « Nos jeunes ne pensent qu'à se jeter à la mer pour rejoindre des terres clémentes. Ils ont un slogan qu'ils répètent à longueur de journée en regardant la mer : Mourir ailleurs plutôt que vivre ici. »

                Mais s’ils viennent en France, ils rejoindront naturellement leurs communautés qui vivent, pour beaucoup d’entre elles, dans les banlieues de nos grandes villes. Et Boualem Sansal observe que « certaines banlieues françaises sont de la même manière (ndr : comme en Algérie) sous la coupe des gangs mafieux et islamistes, en connexion avec les gangs d'Algérie et les réseaux salafistes d'El-Qaïda dans le monde ». C’est donc quitter un totalitarisme pour en retrouver un autre. Cela semble donc sans issue.

 

 

Abd el Kader le Magnanime               

Ce que vivent les algériens est aussi ce que vivent les ressortissants d’autres Etats musulmans. Cependant nous avons choisi de nous focaliser sur l’Algérie du fait de notre longue histoire commune et des liens sentimentaux qui nous rattachent à ce pays. C’est pourquoi nous tentons ici d’élaborer les grandes lignes d’une alternative politique pour l’Algérie, afin que des algériens réagissent et décident d’établir eux-mêmes, à partir de ces bases ou en les adaptant, un projet politique pour leur pays.

                      Le point de départ d’une telle réflexion est nécessairement la nature du régime politique à mettre en place. Il serait illogique que nous, royalistes, proposions autre chose que l’instauration d’un roi. Cependant il faut se placer dans le contexte de l’histoire de l’Algérie et de sa double culture musulmane et chrétienne, car il ne faut pas oublier les kabyles.

                       La culture musulmane est monarchiste, puisque les régimes politiques musulmans étaient construits autour d’un calife. Le calife est, selon le dictionnaire, « le titre des souverains musulmans successeurs de Mahomet ».

                      Il faut trouver une formule qui permette d’échapper au totalitarisme d’un Etat musulman tout en conservant la référence à une dimension spirituelle. C’est évident pour nous, royalistes, mais c’est aussi nécessaire pour des musulmans en recherche d’une alternative aux régimes républicains pour lesquels ils ont le plus grand mépris.

                       Enfin, il faut que ce pouvoir monarchiste intègre le respect de la diversité, qui est un acquis de la culture occidentale. C’est pourquoi le calife doit exercer son pouvoir en s’appuyant sur le décalogue, qui est reconnu par les trois religions monothéistes. Respecter la diversité c’est faire sienne la vision chrétienne de l’homme, qui enseigne que l’amour du prochain concerne tous les hommes sans exception, quelle que soit leur religion ou leur conviction philosophique. Ce sera un « calife magnanime », à l’instar d’Abd El Kader.

                        Afin que son autorité soit reconnue par le peuple, il devra être sacré au moyen d’une cérémonie solennelle au cours de laquelle il prêtera serment de toujours orienter son action en conformité avec le Décalogue.

                       Le deuxième critère est la mise en place d’un « Haut Conseil », une sorte d’assemblée des pairs qui réunit les sages du pays, nommés par le calife afin de l’assister dans sa charge et préparer ses décisions.

                          Le troisième critère qui doit caractériser ce projet politique est le rejet du régime électoral des démocraties occidentales, basé sur la prédominance de partis politiques qui ne représentent qu’eux-mêmes et non la population de leur pays. L’alternative à ce régime est ce que préconise l’Alliance Royale, à savoir la « démocratie équitable ». Rappelons que celle-ci a pour fondements l’élection, au niveau de chaque département, d’un député pour chacun des quatre collèges représentant les forces vives de la population, c’est-à-dire les salariés, les entrepreneurs, les familles et les conseillers municipaux.

                         Le quatrième critère fait écho au premier. Le pouvoir politique doit avoir une référence spirituelle tout en respectant les différentes religions. Il doit donc établir un traitement égal pour les trois religions monothéistes, sans favoriser aucune d’elles.

Cette alternative politique peut donc se résumer par les quatre axes suivants :

          Un calife magnanime

          Un Haut Conseil

          La démocratie équitable

          Un traitement égal pour les trois religions monothéistes

Soutenir un tel projet pour l’Algérie, c’est aider les algériens, mais c’est aussi l’intérêt de la France, car il permet d’offrir une alternative au projet de domination des islamistes.

Georges Tartaret

délégué de Paris pour l'Alliance Royale

Partager cet article

Repost 0
Published by Georges Tartaret - dans Géostratégie
commenter cet article

commentaires

  • : Alliance Royale Nivernais Berry
  • Alliance Royale Nivernais Berry
  • : Blogue de soutien à L’Alliance Royale, qui est un parti politique fondé en 2001 et regroupant des "citoyens" (habitants de la Cité) convaincus qu’il est temps de reposer la question des institutions dans le débat politique français. L’Alliance Royale a non seulement pour ambition de faire redécouvrir la monarchie à nos compatriotes, mais également d’inviter la France à préparer son avenir dans ses institutions.
  • Contact

RENDEZ-VOUS

 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Nouvelles de la France Réelle

 

VGbandeau4.jpg

 

LA LIBERTE 
N'A PAS DE PRIXTVLibertés – La liberté n'a pas de prix

salonbeige678
réactualisation continue

logo_present.png

LA RADIO LIBRE DU
logo-page-de-garderadio-courtoisie.png PAYS REEL

   Pour éviter de perdre du temps à consulter journellement notre site pour ses éditoriaux réguliers, abonnez-vous tout simplement à la news letter (ci-dessous

En revanche, il est conseillé fortement d'éditer les dossiers clés pour se remettre la tête à l'endroit dans le discernement des esprits; ces dossiers se trouvent dans le pavé des dossiers à droite de votre écran.
 

Newsletter

Abonnez-vous pour être averti des nouveaux textes publiés
 

Divers

bulletin d'adhésion

blogue de Chantal de Thoury avec ses propositions

   
photo1

 


La plateforme politique de l'ALLIANCE ROYALE, est proposée à tous nos compatriotes par tous les candidats investis par celle-ci, et chacun des candidats dans ses compétences propres a aussi à proposer des changements ou aménagements de loi au gouvernement pour le BIEN COMMUN de tous,

En ce qui concerne le travail et propositions politiques de Chantal Sainsère de Thoury selon ses compétences et talents, elle les présente et defend sur le blogue

 

 

Les Rois ont fait la France

elle se défait sans ses rois