Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 19:32

Chers amis, 

Noël ! C'était le cri de joie des siècles passés. A l'entrée du roi dans une de ses bonnes nouvelles, on lançait l'acclamation au nom de la fête de l'Incarnation! Cette incarnation est la plus grande joie du monde, c'est son espérance. Alors nous aussi, crions : Noël ! à pleine voix ! Disons-le avec d'autant plus de force que nos temps sont difficiles.

Alors que l'année civile s'achève, je me retourne avec vous vers les événements écoulés de 2013. Que vois-je ? Une intervention militaire française a commencé l'année au Mali, une autre la termine au Centrafrique, mais entre les deux, on a détricoté un peu plus nos armées, qui ne sont plus que l'ombre de leur squelette. Pourtant, avec leur constance et leur dévouement, les militaires ont mené à bien toutes leurs missions. Dans ces temps de trahison, de félonie, de manquement à la parole donnée, la fidélité de l'armée envers ses chefs, même mauvais, est une leçon d'amour de la France qui suscite en moi l'espérance.

Que vois-je encore ? Pendant un an, des millions de Français se sont battus contre la loi dénaturant l'union sacrée entre un homme et une femme. Ils ont martelé le pavé des villes de France, ils ont tenté, par tous les moyens, de réveiller l'autre moitié du pays, endormie dans l'indifférence et l'abandon. Ils n'ont pas été écoutés. Au mépris des lois instituées par lui, l'Etat les a maltraités, trahis, bafoués. Mais là encore, je crois que l'heure est belle. Ces millions de Français se sont retrouvés pour un combat commun dont l'ambition est le respect de la dignité humaine. C'est la plus noble des batailles. Ils ne l'ont perdue qu'en apparence. Le mouvement lancé ne s'arrête pas. Il continue, en souterrain, et il forme les consciences, agit dans les écoles, dans les familles, dans les associations. C'est le renouvellement de l'intelligence de la société qui est en marche. Mon espérance est grande.

Qu'y a-t-il eu de plus ? Cet hiver, des travailleurs de tout le pays se sont levés, pour la première fois depuis longtemps, contre l'impôt injuste, confiscatoire, ennemi de la liberté. Les bonnets rouges en Bretagne, les chauffeurs routiers dans toute la France, les professionnels du cheval, les artisans, disent non à ces impôts qui tuent l'emploi, écrasent la libre entreprise et découragent l'investissement, le travail et l'effort. Ces gens ne se résignent pas à "l'à quoi bon ?" Au fond du cœur ils ont la flamme de la liberté. Nous la pensions éteinte. Elle brûle. Une fois encore, le gouvernement ne les a pas écoutés. Il a voulu diviser pour mieux régner, il les a méprisés. Mais ils ont montré que l'on pouvait envisager la révolte. A nous de la rendre constructive. C'est mon espérance !

Il y aurait bien des choses à dire encore, sur la famille, le travail dominical, l'école. Les nuages s'amoncellent et partout percent les rayons du soleil. Mais je ne voudrais pas vous ennuyer après vous avoir intéressés. Je sais combien votre temps est précieux. Je vous en dirai plus avec l'année nouvelle.

Alors je m'arrête en vous disant simplement, en guise d'envoi, que ma certitude est que notre résistance ne fait que commencer, mais que la victoire est inéluctable. L'œuvre est entre nos mains. Conservons l'espérance, et agissons avec détermination, pour rétablir le bon sens dans notre belle France. Noël !

Charles 

article source: http://www.vexilla-galliae.fr/points-de-vue/editoriaux/597-noel-noel
 
 Le Prince Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme
Président du groupe de réflexion :
Nouveau Dialogue
Est heureux de vousfaire part de notre prochaine réunion :
Dans les salons du restaurant Lapérouse , 51 Quai des Grands Augustin 75006 Paris (Voiturier)
Le Mardi 17 Décembre 2013 à 19h30
(Un cocktail dînatoire sera proposé après les débats moyennant une participation aux frais)
« Vendée, du Génocide au Mémoricide » Avec Reynald SECHER
Historien, Ecrivain, Scénariste, Docteur en sciences Humaines, Politique et Historique
« Ensemble, nous pouvons faire la différence »

Partager cet article

Repost 0
Published by Alliance Royale Nivernais-Berry - dans actualité des princes
commenter cet article

commentaires

  • : Alliance Royale Nivernais Berry
  • Alliance Royale Nivernais Berry
  • : Blogue de soutien à L’Alliance Royale, qui est un parti politique fondé en 2001 et regroupant des "citoyens" (habitants de la Cité) convaincus qu’il est temps de reposer la question des institutions dans le débat politique français. L’Alliance Royale a non seulement pour ambition de faire redécouvrir la monarchie à nos compatriotes, mais également d’inviter la France à préparer son avenir dans ses institutions.
  • Contact

RENDEZ-VOUS

 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Nouvelles de la France Réelle

 

VGbandeau4.jpg

 

LA LIBERTE 
N'A PAS DE PRIXTVLibertés – La liberté n'a pas de prix

salonbeige678
réactualisation continue

logo_present.png

LA RADIO LIBRE DU
logo-page-de-garderadio-courtoisie.png PAYS REEL

   Pour éviter de perdre du temps à consulter journellement notre site pour ses éditoriaux réguliers, abonnez-vous tout simplement à la news letter (ci-dessous

En revanche, il est conseillé fortement d'éditer les dossiers clés pour se remettre la tête à l'endroit dans le discernement des esprits; ces dossiers se trouvent dans le pavé des dossiers à droite de votre écran.
 

Newsletter

Abonnez-vous pour être averti des nouveaux textes publiés
 

Divers

bulletin d'adhésion

blogue de Chantal de Thoury avec ses propositions

   
photo1

 


La plateforme politique de l'ALLIANCE ROYALE, est proposée à tous nos compatriotes par tous les candidats investis par celle-ci, et chacun des candidats dans ses compétences propres a aussi à proposer des changements ou aménagements de loi au gouvernement pour le BIEN COMMUN de tous,

En ce qui concerne le travail et propositions politiques de Chantal Sainsère de Thoury selon ses compétences et talents, elle les présente et defend sur le blogue

 

 

Les Rois ont fait la France

elle se défait sans ses rois