Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 19:52

1)   Propositions

          Gouverner c’est dans 90% des cas faire avancer les choses contre l’opinion publique de départ, gouverner c’est aller souvent à contre courant de l’opinion générale pour le Bien commun de tous.

 

                 En aparté, nous pouvons prendre pour exemple tout simplement la politique du Roi Henri IV; tous les français ont une image très positive de ce " Bon Roi Henri IV" qui leur a été transmise par tous les historiens mais peu savent qu'il ne fut pas beaucoup aimé par le peuple de son vivant, ce n'est que peu de temps après sa mort, que celui-ci se rendit compte que toutes les mesures engagées par le Roi produisaient des effets vertueux pour tous et cela sur le long terme
                  Le Roi Henri IV, entouré de son conseil dont le ministre Sully avait fait le nécessaire pour engager une politique pérenne pour la France et pour le peuple


                 
Pour résoudre les immenses problèmes qui se posent actuellement au niveau de la pollution de l’air qui atteint toute la planète, il est nécessaire de prendre des mesures qui peuvent être impopulaires aussi bien auprès de la majorité du peuple mais également auprès des industriels.

                
Comment faire passer les pilules amères?.............en agissant comme le font les marins avec le vent quand ils avancent vent debout ; il faut agir en s’appuyant sur les défauts des gens en leur rendant attractives des mesures impopulaires et sur leur désir de transmettre un monde plus heureux à leurs enfants.

                
Pour une mesure imposant par la loi aux industriels des normes drastiques anti-polluantes,il est nécessaire de leur donner un avantage compensatoire par des déductions fiscales importantes.

                
Comment ???  en arrêtant de leur étaler leur investissement sur le long terme et en leur permettant enfin de déduire fiscalement dans l’année de leur investissement, la modernisation de leurs équipements et si la somme dépasse encore l’impôt qu'ils paieront :  leur permettre de reporter le surplus par rapport au bénéfice de l’année, sur les années suivantes.

                
Des normes très strictes de fabrication seraient exigées.

                
Il est anormal que ce soit le pécus populos qui fasse les frais des luttes
anti-matériel polluant par le biais des taxes actuelles sur les ventes desdits matériaux.

                
Naturellement, ces mesures seraient étendues sur les produits étrangers aux frontières, avec une exigence de qualité identique pour tout produit étranger qui rentrerait sur le sol national. Si le produit étranger ne correspond pas aux normes imposées, il est purement refusé à l’importation.

                
En ce qui concerne les pollutions dues aux concentrations urbaines, le remède devra être pris au niveau des gouvernements, car les habitants des pays, ne le feront pas d’eux-mêmes ; les villes attirent régulièrement des chercheurs d’emploi attirés par une fausse impression de prospérité les faisant oublier que la contrepartie est un entassement pervers et destructeur de la qualité de vie, et des loyers beaucoup plus élevés pour un espace de vie beaucoup plus petit.


                  
La seule solution est de mettre en place une politique draconienne pour inverser la vapeur ; gel de toute construction nouvelle sur de nouveaux terrains afin d’arrêter l’extension des mégapoles.

                  Gel également des hauteurs d’immeubles car l’homme est ainsi fait que pour tourner la loi sur l’interdiction de construire sur des nouveaux terrains, il va construire en hauteur.
                   (La récente proposition du Président Sarkozy d'augmenter la surface d'agrandissement des bâtiments d'habitation à 1/3 de l'immobilier pour résoudre la crise du logement n'est pas une bonne solution, la solution est de désengorger les Mégapoles par l'établissement d'un numerus clausus draconien au niveau de la présence des différentes branches professionnelles dans la ville; si le quota est dépassé, on dirige les nouveaux de proche en proche vers les villes voisines en respectant un écart kilométrique campagnard d'une trentaine de kilomètres entre les limites urbaines périphériques)

                 
En ce qui concerne le renouvellement de construction des immeubles qui ne sont pas récupérables parce que trop vétustes, les nouveaux permis de construire diminueront de moitié le plan d’occupation du sol pour remplacer l’autre moitié par des jardins arborés obligatoires privilégiant si possible les arbres les plus performants en dépollution de l'AIR.

                   
Pour les villes qui ne sont pas encore des mégapoles, elles ne doivent jamais le devenir ; il est primordial que les gouvernements restreignent leur taille à des dimensions humaines.

                  
En ce sens on reviendra à la notion de villes « oasis » d’où il est facile de sortir en 10 mn à ¼ d’heure maximum. ; ces villes ne subiront pas l’effet de «  fog » dû aux pollutions urbaines génératrices d’allergies, ou de maladies des bronches car l’air y est renouvelé beaucoup plus grâce aux campagnes environnantes.


                   
En revanche pour compenser ces contraintes citoyennes, il sera du devoir des gouvernements de mettre en place une infrastructure routière très développée afin de créer entre toutes ces villes à taille humaine un réseau routier qui permette la circulation facile des hommes et des marchandises.


            
La pollution due à la route sera naturellement compensée par des plantations de végétation forestière conséquentes sur de larges bandes adjacentes afin d’absorber en grande partie ou même en tout les oxydes de carbone produits par les véhicules.

       
             
Une politique de défiscalisation à grande échelle sera mise en place auprès des agriculteurs en ce qui concerne la replantation de haies. Les arbres sont avec le plancton de la mer les poumons de la terre, il est donc nécessaire de favoriser leur culture. Au contraire de ce qui se passe actuellement il ne sera pas donné de subvention pour cela car la subvention est toujours perverse, la défiscalisation est la meilleure des solutions car elle évite le gaspillage de l’impôt qui ne revient en subvention vers son utilisateur qu'à 60% de sa valeur de départ, le reste étant parti en fumée dans les différents services chargés de les accorder. les salariés de ces services feraient un travail beaucoup plus utile dans d'autres branches de service.

                           La politique de protection de l’air doit être dirigiste car il s’agit du BIEN COMMUN de tous.
En conséquence les agriculteurs seraient tenus de replanter les haies autour de parcelles qui seront réduites 10 ha de culture, (soit arrondi à 11 ha haies comprises ce qui donnerait 8000 m² de haies); des parcelles de cette taille sont largement exploitables par des engins mécaniques de taille un peu inférieure à ceux qui existent actuellement ; les années 1950 à 1960 voyaient encore une agriculture largement mécanisée mais à taille humaine ; cette mécanisation permettait désormais par rapport au passé de pouvoir récolter rapidement avant des grosses intempéries ; l’augmentation de la taille des engins agricoles par la suite ne fut plus guidée par le souci de s’affranchir des intempéries mais bien le souci du profit mais à quel prix : une destruction massive de tout ces forets linéaires que sont les haies véritables dévoreuses d’oxyde de carbone et de nitrates ; nous y reviendrons dans les chapitres sur l’eau et la terre.
                           (La réflexion d'un agriculteur m'indiquant que de reprendre des tracteurs tels qu'en 1950 est une utopie, ne tient pas, sachant que les nouvelles générations d'engins agricoles de taille plus réduite ont des performances doubles et peut-être même encore plus importantes par rapport aux engins de même taille des années 1950; il n'est de voir les progrès réalisés par les marques japonaises qui par contraintes géographiques sont obligés d'utiliser des matériels de ce type dans leur pays).

                    Pour encourager ce processus, les gouvernements devront donc mettre en place une politique de défiscalisation de la haie cela pendant 30 ans, c’est à dire le temps d’exploitation de la première coupe de celle-ci dans le cadre des énergies renouvelables ; étant entendu que coupe n’est pas arrachage et que les bois de haies et de taillis traditionnellement repoussent après coupe ; 

                           
La haie devra aussi être traitée en bocage ou en claies dans le cadre de l’exploitation plus rationnelle des énergies renouvelables (bois et fabrication de plaquettes).

                            
Passé le laps de temps d’exonération fiscale de 30 ans jusqu’à la première coupe, le régime fiscal de la haie sera calqué sur le régime fiscal des forêts.

                           
On ne doit pas préconiser les subventions qui ont fait la preuve de leur perversité, rendant les agriculteurs fortement dépendants de celles-ci et les mettant finalement dans un état permanent d’irresponsabilité et de mendicité qui n’en donne pas le nom.

                           
En ce qui concerne les pollutions industrielles de l’Air, il n'y a rien à ajouter aux réglementations actuelles qui en France sont particulièrement au point maintenant,  faisant de notre pays un exemple pour nos voisins. En revanche nous devons insister sur la mise en place de la défiscalisation immédiate des investissements de rénovation.

                
En revanche les gouvernements pourront mettre en place des réglementations draconiennes en ce qui concerne les véhicules et engins moteurs ; ces réglementations seront imposées aux constructeurs y compris aux constructeurs étrangers qui ne pourront vendre leurs matériels sur notre territoire si leurs engins ne correspondent pas à nos normes.

                              
Pour le matériel agricole de culture, des règles de taille seront imposées de façon à ce qu'il ne soit plus utilisé sur le territoire français que des engins pouvant facilement cultiver les parcelles normalisées de 10 ha cultivables.

                              
L’ETAT s’accordera le droit d’interdire les labours de plus de 30 cm de profondeur dévastateurs pour la flore bactérienne du sol facteurs de transformation à terme des terres arables en latérite stérile, processus qui a déjà commencé à certains endroits de terres légères.

                               
Il sera primordial avant de prendre ces décisions de faire une très longue campagne gouvernementale publique explicative des effets actuels des comportements nocifs cités et facilement compréhensible auprès des organismes concernés et auprès du public sous peine de se retrouver avec des blocages catégoriels qui, s’ils venaient à se produire malgré tout devront déclencher de la part des gouvernements des référendums auprès de toute la population de la France sur chaque sujet clouant ainsi le bec aux revendications catégorielles. 

                               
Autres facteurs de Purification de l’air et c’est même le principal au niveau de la planète avec la forêt Amazonienne :  LE PLANCTON, nous le traiterons dans le chapitre sur l’eau. le Plancton est présent dans les eaux maritimes aussi bien que dans les eaux terrestres des rivières et étangs et lacs.

                                
Et aussi le Vent et les orages par les chocs des molécules qu'ils provoquent participant à la reconstitution des molécules d’oxygène O² et d’ozone O3..


                                                Un mot sur le réchauffement climatique

                  
A l’heure actuelle les savants sont toujours partagés sur son explication, est-il dû à l’activité industrielle humaine ou est-il dû à des conditions cycliques dues à l’activité solaire ou même à l’activité de la terre elle-même.

                                 
Le constat que nous faisons est de toutes les façons,  que l’homme a exagéré dans ses comportements. Il y a réellement une action nocive au niveau environnemental mais ce sont des actions nocives ponctuelles quant à l’action réelle sur la qualité de l’air ;
ces pollutions de l’air ne sont réellement nocives qu'au niveau des grandes concentrations urbaines donc il est nécessaire effectivement de prendre les mesures préconisées ci-dessus ; pour le reste qui est proposé par des utopistes c’est du domaine de la folie ; certains ont proposé de réduire le nombre d’animaux d’élevage particulièrement les bovins sous prétexte qu'ils étaient fortement producteurs de méthane par leurs « pets » ; et l’homme donc dans tout ça, ne produit il pas de méthane également de la même manière ; il faut donc limiter l’homme si on suit ces raisonnements, peut-être faut-il trouver là une explication à ces politiques d’eugénisme qui se mettent en place sous l’instigation de minorités égoïstes qui voudraient bien ne pas avoir à partager la Planète.

                                     
Non, il nous faut garder bon sens et agir en fonction de ce qui est raisonnable.


                                    
Nous redisons donc en conclusion de l’étude de l’impact de l’homme sur l’air que celui qui a le souci de l’environnement dans lequel il vit,  doit intégrer ce facteur déterminant de l’ « élément AIR » dans son appréciation et s’il veut agir sur cet environnement intégrer l’action qu'il aura sur ledit élément.

                      En tant que Royaliste nous considérons donc l' Etat comme dirigé par le ROI.
                     
                     
Le Roi a donc le devoir de voir plus loin que son peuple dans les conséquences des actes des populations qui vivent sur les territoires dont il a la charge et s’entourera des meilleurs conseillers sur ce sujet afin de prendre les décisions qu'il convient sur le long terme, peut être à contrario des désirs immédiats de ses peuples mais toujours dans le souci du Bien Commun sur le long terme.

                      
Considérant les erreurs qui ont souvent été faites dans le passé dans les actes «  arbitraires » de Ses ancêtres, il sera judicieux dans l’avenir qu'il ait un bon sens de la communication auprès de ses peuples afin parfois de leur expliquer clairement et longuement (en ne craignant pas de répéter s'il le faut) des décisions impopulaires qu'il pourrait être obligé de prendre dans le souci du bien commun permanent de ceux-ci.

                         
                           
(à suivre, prochainement sur l’eau)


                            
Chantal de Thoury

Partager cet article

Repost 0
Published by Chantal Sainsère de THOURY - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

  • : Alliance Royale Nivernais Berry
  • Alliance Royale Nivernais Berry
  • : Blogue de soutien à L’Alliance Royale, qui est un parti politique fondé en 2001 et regroupant des "citoyens" (habitants de la Cité) convaincus qu’il est temps de reposer la question des institutions dans le débat politique français. L’Alliance Royale a non seulement pour ambition de faire redécouvrir la monarchie à nos compatriotes, mais également d’inviter la France à préparer son avenir dans ses institutions.
  • Contact

RENDEZ-VOUS

 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Nouvelles de la France Réelle

 

VGbandeau4.jpg

 

LA LIBERTE 
N'A PAS DE PRIXTVLibertés – La liberté n'a pas de prix

salonbeige678
réactualisation continue

logo_present.png

LA RADIO LIBRE DU
logo-page-de-garderadio-courtoisie.png PAYS REEL

   Pour éviter de perdre du temps à consulter journellement notre site pour ses éditoriaux réguliers, abonnez-vous tout simplement à la news letter (ci-dessous

En revanche, il est conseillé fortement d'éditer les dossiers clés pour se remettre la tête à l'endroit dans le discernement des esprits; ces dossiers se trouvent dans le pavé des dossiers à droite de votre écran.
 

Newsletter

Abonnez-vous pour être averti des nouveaux textes publiés
 

Divers

bulletin d'adhésion

blogue de Chantal de Thoury avec ses propositions

   
photo1

 


La plateforme politique de l'ALLIANCE ROYALE, est proposée à tous nos compatriotes par tous les candidats investis par celle-ci, et chacun des candidats dans ses compétences propres a aussi à proposer des changements ou aménagements de loi au gouvernement pour le BIEN COMMUN de tous,

En ce qui concerne le travail et propositions politiques de Chantal Sainsère de Thoury selon ses compétences et talents, elle les présente et defend sur le blogue

 

 

Les Rois ont fait la France

elle se défait sans ses rois