Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 16:39


 le 21 janvier 2010, Pierre Bernard Président de l'Alliance Royale écrivait ce qui suit, ce communiqué n'a rien perdu de son actualité.

 

Des messes sont célébrées dans de nombreuses villes de France d'aujourd'hui jusqu'à Dimanche. Prions pour que le Seigneur accueille le Saint Roi martyr du veto qu'il opposa aux révolutionnaires pour protéger les hommes d'Eglise dans leur foi, et que par lui la France se redresse et rapelle le Roi à sa tête.

 

21 Janvier : Anniversaire du martyre de Louis XVI.

 

En 1689, Sœur Marguerite Marie reçoit trois messages du Seigneur : elle doit faire savoir au roi Louis XIV que la France est en train de s’abîmer dans la boue et dans l’égoïsme. Or, Dieu voyant toujours dans la France une fille chérie et privilégiée l’aiderait à se redresser. Mais il lui faut mériter cette grâce par une consécration nationale rendue à jamais mémorable par l’érection d’un temple à Son Divin Cœur et l’adoption de ce signe sacré sur les drapeaux. Ces messages sont-ils parvenus à son destinataire ? Nul ne le sait et s’il n’y eut pas de suite, Louis XIV s’est certainement confié à son entourage car la dévotion au Sacré Cœur s’est amplifiée dans sa cour et dans celle de Louis XV. Le dauphin, père de Louis XVI a même fait ériger une chapelle en l’honneur du Sacré Cœur.

Cent ans après les interventions de sœur Marguerite Marie non satisfaites, la tempête éclate ; elle allait tout engloutir comme un nouveau déluge. Bientôt il fut évident que nulle main humaine ne pouvait plus tenir le gouvernail. Ce fut alors que l’infortuné Louis XVI dans sa prison se décide à un acte qui démontre qu’il avait eu connaissance du secret confié à son aïeul. Il rédige une supplique en s’engageant à remplir les conditions que Dieu avait demandées à la Sainte :

‘’ Vous voyez, ô mon Dieu toutes les plaies qui déchirent mon cœur, et la profondeur de l’abîme dans lequel je suis tombé. Des maux sans nombre m’environnent de toutes parts ; à mes malheurs personnels et à ceux de ma famille, qui sont affreux, se joignent pour accabler mon âme, ceux qui couvrent la face du royaume. Les cris de tous les infortunés, les gémissements de la religion opprimée retentissent à mes oreilles, et une voix intérieure m’avertit encore, que peut-être votre justice me reproche toutes ces calamités, parce que dans les jours de ma puissance, je n’ai pas réprimé la licence du peuple et l’irréligion qui en sont les principales sources ; parce que j’ai fourni moi-même  des armes à l’hérésie qui triomphe, en la favorisant par des lois qui ont doublé ses forces et lui ont donné l’audace de tout oser….

…Si par un effet de la bonté infinie de Dieu, je recouvre ma liberté, ma couronne et ma puissance royale, je promets solennellement :

1.                 de révoquer le plus tôt possible toutes les lois contraires à la pureté et à l’intégrité de la foi...

2.                 de prendre dans l’intervalle d’une année…toutes les mesures nécessaires pour établir en suivant les formes canoniques, une fête solennelle en l’honneur du Sacré Cœur de Jésus, laquelle sera célébrée à perpétuité dans toute la France, le premier vendredi après l’octave du Saint Sacrement, et toujours suivie d’une procession générale, en réparation des outrages commises dans nos saints temples.

3.                 d’aller moi-même en personne, sous trois mois à compter du jour de ma délivrance, dans l’Eglise Notre Dame de Paris…et de prononcer au pied du maître autel, entre les mains du célébrant un acte solennel de consécration de ma personne, de ma famille et de mon royaume au Sacré Cœur de Jésus…

4.                 d’ériger et de décorer à mes frais…une chapelle ou un autel qui sera dédié au Sacré Cœur de Jésus et qui servira de monument éternel de ma reconnaissance et de ma confiance sans bornes, dans les mérites infinis et dans les trésors inépuisables  de grâces qui sont enfermés dans ce cœur sacré…

Je ne puis aujourd’hui prononcer qu’en secret cet engagement, mais je le signerais de mon sang s’il le fallait, et le plus beau jour de ma vie sera celui où je pourrai le publier à haute voix dans le temple.

O cœur adorable de mon sauveur, que j’oublie ma main droite et que je m’oublie moi-même, si jamais j’oublie vos bienfaits et mes promesses, si je cesse de vous aimer et de mettre en vous ma confiance et ma consolation !.

Or, Dieu n’a pas accepté les promesses de cette réparation, vraisemblablement parce que Louis XVI n’était plus roi. La France loin de remplir l’accomplissement de ce vœu trainait son roi sur l’échafaud. L’hommage national que Dieu avait demandé, et que le roi pouvait réaliser aux jours de sa puissance, cet hommage n’existait pas.

L’expiation réparatrice suit donc son cours ; la nation se divise. Il se fait comme deux France, l’une qui souffre, l’autre qui fait souffrir ; la France des  victimes et la France des bourreaux.

Les temps s’écoulent ; de grands malheurs se sont succédé. On pourrait penser qu’à ce rythme la France serait engloutie dans l’abîme si, comme un arc en ciel après l’orage, Marie n’était intervenue pour la préserver encore, la retenir, lui rendre l’espérance.

Le 21 janvier 2010, nous célèbrerons le 217ième anniversaire de l’assassinat de Louis XVI. Souhaitons que son sacrifice ne soit pas vain.

                                        Pierre BERNARD

                 NOTE DE LA REDACTION : Nous rappelons que la partie de la promesse de Louis XVI qui concerne la chapelle dédiée au Coeur de Jésus a été honorée par la France: le 24 juillet 1873, l' Assemblée Nationale suite aux horreurs de la guerre de 1870 vote par 382 voix sur 734 pour la Construction de la Basislique du Sacré Coeur en déclarant cette construction d'UTILITE PUBLIQUE.

Les députés qui ont voté pour celle-ci sont pratiquement tous royalistes mais malheureusement leurs divisions internes font le jeu de la République; pour l'heure ils ont réuni leurs forces pour faire passer le texte d'acceptation de la Construction du Sacré Coeur. A la suite de ce vote, ils firent un pélérinage à Paray le Monial pour consacrer la France au Sacré Coeur en suppléance du chef suprême du Pays qui ne l'accomplit pas, ainsi que ses successeurs malgré les nouvelles demandes du Sacré Coeur faites cette fois-ci à Claire Ferchaud. mais la suppléance n'est pas suffisante, il y faut l'implication personnelle du Chef de l'Etat. Juste avant 1914, Raymond Poincarré fut sur le point de s'exécuter, on ne sait pas pourquoi, il se dédit au dernier moment: mystère d'iniquité?

                 Pour l'heure, la FRANCE n'est toujours pas consacrée au Sacré Coeur par son chef suprême et les maux continuent de pleuvoir sur elle avec parfois des rémissions dues à des redressements momentanés de la Foi et de la moralité de son peuple. Dans le retour à la barbarie dans les moeurs, peut-être que nos politiques dont le premier d'entre eux Président de cette République aposostate, devraient accepter de devenir réellement humbles en souscrivant aux demandes du Sacré Coeur de Jésus;

                  L'ALLIANCE ROYALE, quant à elle, sachant le travail de titan qui est devant elle dans l'action pour le retour à des institutions vertueuses, el retour du Roi et le redressement de la France, a fait par la voix de son Président cette consécration dès 2002 et renouvelle cette consécration tous les ans lors de son université d'été. Ainsi ayant "la tête au Ciel et les pieds sur terres" va -t'elle tranquillement sans se décourager dans le combat des Idées, avançant toujours des propositions de bon sens, se refusant à entrer dans les aventures utopiques, ne faisant des propositions qu'après avoir longuement réfléchi aux conséquences qu'elles entraineront

                   Que Dieu par Louis XVI nous aide à rétablir la France dans les voies qui lui sont propres

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre BERNARD-Président de l'ALLIANCE ROYALE - dans Alliance Royale Nationale
commenter cet article

commentaires

  • : Alliance Royale Nivernais Berry
  • Alliance Royale Nivernais Berry
  • : Blogue de soutien à L’Alliance Royale, qui est un parti politique fondé en 2001 et regroupant des "citoyens" (habitants de la Cité) convaincus qu’il est temps de reposer la question des institutions dans le débat politique français. L’Alliance Royale a non seulement pour ambition de faire redécouvrir la monarchie à nos compatriotes, mais également d’inviter la France à préparer son avenir dans ses institutions.
  • Contact

RENDEZ-VOUS

 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Nouvelles de la France Réelle

 

VGbandeau4.jpg

 

LA LIBERTE 
N'A PAS DE PRIXTVLibertés – La liberté n'a pas de prix

salonbeige678
réactualisation continue

logo_present.png

LA RADIO LIBRE DU
logo-page-de-garderadio-courtoisie.png PAYS REEL

   Pour éviter de perdre du temps à consulter journellement notre site pour ses éditoriaux réguliers, abonnez-vous tout simplement à la news letter (ci-dessous

En revanche, il est conseillé fortement d'éditer les dossiers clés pour se remettre la tête à l'endroit dans le discernement des esprits; ces dossiers se trouvent dans le pavé des dossiers à droite de votre écran.
 

Newsletter

Abonnez-vous pour être averti des nouveaux textes publiés
 

Divers

bulletin d'adhésion

blogue de Chantal de Thoury avec ses propositions

   
photo1

 


La plateforme politique de l'ALLIANCE ROYALE, est proposée à tous nos compatriotes par tous les candidats investis par celle-ci, et chacun des candidats dans ses compétences propres a aussi à proposer des changements ou aménagements de loi au gouvernement pour le BIEN COMMUN de tous,

En ce qui concerne le travail et propositions politiques de Chantal Sainsère de Thoury selon ses compétences et talents, elle les présente et defend sur le blogue

 

 

Les Rois ont fait la France

elle se défait sans ses rois